Des auteurs de tous les horizons au Salon du livre de Toronto

Les 5, 6 et 7 décembre à la grande Bibliothèque

Le Salon du livre de Toronto, un événement annuel, est à la fois une foire commerciale et un festival d'auteurs.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Une quarantaine d’auteurs de tous les horizons de la francophonie sont à l’honneur la semaine prochaine au Salon du livre de Toronto.

La 27e foire annuelle des éditeurs et libraires, qui se double d’un festival d’écrivains et d’artistes, se tiendra encore une fois à la grande bibliothèque de référence de Toronto (rue Yonge au nord de Bloor), les jeudi 5, vendredi 6 et samedi 7 décembre.

Décembre… Temps des Fêtes… Noël… Cadeaux… «Un roman, essai ou ouvrage pratique est toujours apprécié comme cadeau de Noël», rappelle le président Valéry Vlad.

Une quarantaine de kiosques y ont été réservés par des maisons d’édition, par la librairie Mosaïque de Toronto, et par quelques institutions associées à la diffusion de la culture comme TFO.

Happie Testa, la proprio de la Librairie Mosaïque.

Le prix CDVS

C’est lors de l’ouverture officielle, jeudi soir, que l’on connaîtra le nom de l’oeuvre récipiendaire du Prix Christine-Dumitriu-van-Saanen (le nom de la fondatrice du Salon en 1992), qui récompense l’excellence littéraire en Ontario français.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On connaît les trois finalistes:

Andrée Christensen pour son roman L’Isle aux abeilles noires qui met en scène trois couples réfugiés sur une île écossaise pendant la Seconde Guerre mondiale;

La sultane dévoilée de Jean Mohsen Fahmy, qui nous transporte dans l’Égypte du 13e siècle pendant les Croisades;

David Ménard avec Poupée de rouille, où on retrouve «la Corriveau», accusée de meurtre et de sorcellerie, qui croupit dans son cachot en Nouvelle-France.

Ce même soir, on rendra hommage à «deux amis de longue date du Salon du livre de Toronto»: le romancier et essayiste Jean Mohsen Fahmy et Manon Côté, attachée à la culture et à la francophonie au Bureau du Québec à Toronto.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Les trois finalistes au prix littéraire Christine-Dumitriu-van-Saanen.

Écoliers et adultes

Le Salon sera envahi par les jeunes de nos écoles françaises et d’immersion pendant les matinées des jeudi et vendredi. Des activités pour les jeunes sont également programmées samedi.

En plus de bouquiner, ils rencontreront plusieurs auteurs jeunesse chevronnés et participeront à des ateliers sur leurs ouvrages ou sur des thèmes s’y rapportant.

Parmi les invités de marque pour les jeunes, mentionnons le bédéiste d’Ottawa Paul Roux, les romanciers Claude Forand, Diya Lim, Mireille Messier, Dominique Pelletier, et des poètes, conteurs et performeurs comme A.M. Matte, Marc Scott et Jean-Pierre Veillet.

Le grand public, lui, préférera bouquiner au cours des soirées ainsi que pendant toute la journée du samedi, tout en passant au «Café des littéraires» pour assister à diverses activités littéraires et artistiques.

Le GREF, la maison d’édition torontoise d’Alain Baudot, et le Regroupement des éditeurs franco-canadiens seront notamment très présents au Salon.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Paul Roux

Bibliothèques

La programmation offerte depuis quelques années aux responsables de bibliothèques scolaires est de plus en plus étoffée.

Ce jeudi 5 décembre 2019, ils auront droit à des présentations sur la création d’une bibliothèque de classe, les nouveautés franco-ontariennes, les applications Boukili et Idéllo de TFO, et l’offre numérique de la Bibliothèque des Amériques.

Les bibliothécaires d’écoles sont intéressés aux nouveautés franco-ontariennes. Photo: Francopresse

Vendredi: les auteurs se livrent

De 16h à 19h, treize auteurs liront de courts extraits de leurs derniers ouvrages et répondront aux questions du public.

Parmi elles et eux, mentionnons deux des trois finalistes du prix CDVS, Jean Mohsen Fahmy et David Ménard, la poète innue Marie-Andrée Gill, les dramaturges Claude Guilmain (AmericanDream.ca) et Lisa L’Heureux (Et si un soir), la comédienne et poète Corinne Chevarier, le mystérieux ou la mystérieuse V.S. Goela (il ou elle refuse jusqu’à maintenant de se laisser interviewer ou photographier), l’artiste, écrivain et ancien lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick (!) Herménégilde Chiasson.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Micro ouvert

Après 19h vendredi, le Salon du livre refait une soirée à micro ouvert, animé par les créateurs de l’événement mensuel à succès Franc’Open Mic. La première soirée du genre au Salon, l’an dernier, avait été une réussite.

Poètes, auteurs, slameurs, musiciens ou humoristes en herbe (ou plus que ça…) sont invités à présenter un numéro. Ils doivent réserver leur place à [email protected].

Le micro est ouvert vendredi soir au Salon du livre de Toronto.

Samedi: dans quel monde?

La matinée de samedi est réservée aux jeunes, avec un «micro ouvert jeunesse» de 10h à midi, et une présentation interactive de Paul Roux et Éric Péladeau sur l’histoire de la bande dessinée, de midi à 14h.

De 14h à 17h, onze auteurs tenteront de répondre à la question «Dans quel monde vivons-nous?!» Leur inspire-t-elle révolte, résignation ou optimisme?

Autour de Paul Savoie, romancier et poète qui est aussi le directeur général du Salon du livre de Toronto, on retrouvera entre autres le «poète électrique» Marc LeMyre, l’humoriste Micheline Marchildon, la comédienne Louise Naubert et des auteurs comme Gabriel Osson, Paul Ruban et Charles-Étienne Ferland.

Le Salon du livre de Toronto se retrouve à une nouvelle «croisée des chemins» en 2019, ont déjà expliqué Valéry Vlad et Paul Savoie. Sans délaisser les adultes, surtout du côté des activités, on mise encore plus sur les jeunes pour l’offre de livres et d’ateliers.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur