Sans cet événement, les francophones auraient dominé le Canada!

Des jeunes francophones à Lowell, Massachusetts au début du XXe siècle.
Partagez
Tweetez
Envoyez

La province de Québec comptera 10 millions d’habitants dans 50 ans, selon son Institut de la statistique.

Or, si près d’un million de Québécois des régions rurales n’étaient pas partis travailler dans les usines de textile de la Nouvelle-Angleterre entre 1840 et 1930, le Québec serait la province la plus populeuse du Canada aujourd’hui!

Une vieille usine de textile, encore bien conservée, à Lowell au Massachusetts.

Le tiers de la population

Le Québec s’est vidé du tiers de sa population active à cette époque, surtout au profit du Maine, du Vermont, du New Hampshire et du Massachusetts de Jack Kérouac.

Un ouvrage de 2012 sur les migrations francophone, sous la direction de Yves Frenette, Étienne Rivard et Marc St-Hilaires.

Plusieurs de ces migrants ont fini par revenir au pays. Mais, selon les démographes, si toutes ces familles étaient restées, le Québec aurait aujourd’hui une population francophone de 12 à 14 millions d’habitants… en plus des anglophones, autochtones et immigrants.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Canada au complet serait radicalement différent de ce qu’il est aujourd’hui: un véritable pays bilingue!

Déjà présents sur le continent

Plusieurs historiens ont documenté cet exode économique, parmi d’autres migrations antérieures des francophones à travers le continent américain.

Les villes de Detroit, Buffalo, Pittsburgh, St-Louis et La Nouvelle-Orléans ont été fondées par des Français. Et la ville de Los Angeles a eu deux maires d’origine canadienne-française. En 1875, près de 20% de la population de Los Angeles était de descendance française!

Selon le Centre de la francophonie des Amériques, il y aurait présentement 33 millions de personnes capables de converser en français de l’Arctique à la Terre de Feu.

La Nouvelle-France à son apogée.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur