Haïti après l’assassinat du président: perspectives sur Delmas

«Il n’y a aucun doute que la situation peut s’améliorer. Il faut y croire.»

Haïti
Delmas.
Partagez
Tweetez
Envoyez

La commune de Delmas, située dans l’arrondissement de Port-au-Prince, est le théâtre d’une intense violence perpétrée par des gangs de rue depuis des mois.

Suite à l’assassinat du président d’Haïti, Jovenel Moïse, le 7 juillet, cet article se veut une fenêtre sur la réalité de la vie au sein de cette commune résiliente, survivante et optimiste malgré tout.

Delmas
Delmas, Haïti.

Un peu d’histoire de Delmas

Delmas a longtemps été considérée comme la brousse, non loin de Port-au-Prince.

En 1952, lorsque le président Paul-Eugène Magloire fit construire l’autoroute de Delmas, le lieu commença à prendre de la valeur.

Avec l’avènement de Jean Claude Duvalier, à la suite de l’établissement du Parc industriel de la Société nationale des Parcs industriels (SONAPI), Delmas a commencé à se développer, mais de manière plutôt anarchique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Haïti
Sonapi.

Les rues étaient tracées à la guise des «nouveaux chefs» (personnes influentes proches du pouvoir) qui avaient les moyens de se payer des terrains et d’y construire des maisons.

La plupart des résidents de Delmas allaient travailler à Port-au-Prince, sauf quelques-uns, la classe ouvrière, travaillant au Parc industriel.

Autrement, la vie tournait autour des marchés de quartier, dépanneuses ou travaux ménagers. La plupart des emplois nécessitant des niveaux de compétence spécialisée se trouvaient hors de Delmas.

Il faudra attendre décembre 1982 pour que Delmas soit élevée au rang de commune.

Aujourd’hui la grande agglomération de Delmas (395 260 habitants) est divisée en trois communes: Tabarre, Cité-Soleil et Delmas.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Son relief dominant est la plaine. Il fait jusqu’à 36 degrés en été. Ses habitants portent le nom de Delmassiens.

Problèmes fonciers et violence en Haïti

Delmas est la première ville du pays en matière de collecte de taxes foncières. Aux abords de l’autoroute, elle est quasiment devenue un grand centre commercial.

Malgré tous ses acquis et son énorme potentiel économique, les problèmes fonciers sont toujours d’actualité. L’accès à l’eau et à l’électricité reste encore précaire et aléatoire. En plus du phénomène des gangs très présent.

Delmas
Delmas en mode crise.

Certains habitants du bas Delmas vivent un calvaire au quotidien depuis deux ans. La situation s’est intensifiée depuis ces derniers mois. La situation s’aggrave au quotidien.

Delmas
Carte de Delmas. La zone chaude est en jaune.

Mentionnons le récent carnage en représailles à l’assassinat du porte-parole du syndicat de la Police nationale, causant la mort de 15 personnes , dont le journaliste Diego Charles et la militante politique Marie Antoinette Duclaire.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Delmas
Delmas, après la récente tuerie.

Delmas aujourd’hui 

Malgré les intempéries, les crises sociales, le chaos politique quasiment chronique, Delmas s’est développée magistralement.

La commune comprend 106 écoles maternelles (101 privées et 5 confessionnelles). Plus de 170 écoles primaires (50 publiques et plus de 120 écoles privées). 31 écoles secondaires (3 publiques, une école de type communautaire, 26 privées. Près de 18 écoles professionnelles, 2 universités et 5 écoles supérieures.

Delmas
L’autoroute de Delmas avec ses bretelles vers l’aéroport et l’autre vers le centre-ville.

Delmas compte 9 hôpitaux dont 6 privés et 3 publics. Deux centres de santé sans lits. 18 cliniques et 4 polycliniques. 168 médecins, 7 dentistes, 79 infirmières, 174 auxiliaires, 20 techniciens de laboratoire.

On y a répertorié 96 temples protestants (35 pentecôtistes), 3 paroisses catholiques. Il existe aussi plusieurs temples vaudous.

On retrouve 6 représentations de partis politiques, 6 organisations populaires, un groupement de femmes, 15 ONG locales et internationales.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les services publics comprennent un commissariat, trois sous-commissariats, le bureau de circulation des véhicules, un tribunal de paix, un bureau d’état civil, un centre d’accueil en cas de désastre.

Delmas
Palais municipal de Delmas.

Les services financiers incluent 13 banques, 4 caisses populaires et 5 centres coop de commercialisation.

Une vie commerciale dynamique: 250 quincailleries; 370 dépôts (ciment, boissons gazeuses, etc.); 300 commerces de provisions alimentaires; 125 boutiques et supermarchés; 37 pharmacies; 3 imprimeries et 15 services de photocopies  21 studios de beauté, 3 salons de coiffure; 14 blanchisseries; 17 stations à essence; 2 salons funéraires.

Une salle de cinéma, 10 night-club et restos dansants, 2 gaguères (stades de combats de coqs), 7 hôtels et 20 restos divertissent la population.

Haïti, Delmas
Spectacle au théâtre du palais municipal de Delmas.

 La vie hors Port-au-Prince

«La vie hors Port-au-Prince est nettement différente. Aujourd’hui les conversations sont le plus souvent tournées vers la préservation des villes de province ou des milieux ruraux comme remparts de la culture pour sauvegarder ce que la vie à Port-au-Prince a détruit», cite mon interlocuteur delmassien.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«L’air est moins pollué, la délinquance est limitée, les opérations commerciales sont moins agressives. En gros, on y vit mieux.»

Haïti
Commune rurale de Sainte-Suzanne. Photo: Annik Chalifour

«Toutefois, on a besoin de fournir des efforts concertés et bien orientés pour combattre la pauvreté, soutenir la croissance pour diminuer l’exode.»

«Il faut noter que, malgré la situation délétère de la capitale, 85% des dépôts d’argent se font dans les banques de la zone métropolitaine de Port-au-Prince.»

«Ce qui manque aux autres zones, c’est la volonté des gens originaires des provinces d’y retourner vivre, investir, participer au redressement socio-économique des régions.»

L’avenir d’Haïti réside dans le quand et le comment

«Il n’y a aucun doute que la situation peut s’améliorer. Il faut y croire.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Les questions résident dans le quand et le comment. Pour trouver les solutions aux problèmes, il faut se demander à qui profite le crime.»

Haïti
Commune de Fonds Jean Noël, Sud-Est. Photo: Annik Chalifour

«Faut-il regarder du côté de la communauté internationale, des intérêts financiers des grandes familles aux doubles nationalités, de la classe politique véreuse?»

«Faut-il solliciter le courage et la clairvoyance des gens de bien et compétents pour tenter de réunir le tout et déboucher sur le consensus de la construction de la nouvelle Haïti?»

«Sans oublier de gérer efficacement l’évolution de la pandémie de covid et son impact sur la situation socio-économique locale déjà fragilisée.»

Delmas compterait le maximum de cas dans le pays, selon les statistiques du ministère de la Santé en date du 1er juillet 2021.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Communauté internationale, diaspora, médias

«Avant d’engager un rapport avec la communauté internationale, il faut un consensus national… Duquel se dégagerait un plan national… De manière à discuter sérieusement avec les interlocuteurs internationaux et négocier selon des rapports équilibrés qui tiennent compte des nécessités du plan haïtien.»

«En ce sens, la diaspora a les armes qu’il faut. Le seul danger c’est qu’elle a été formée à l’école des Occidentaux et a tendance à vouloir reproduire ce qu’elle a vu en occident.»

«Il faut une combinaison de ce qui est bon ailleurs avec ce qui est nous-mêmes Haïtiens, pour améliorer et valoriser le potentiel et les acquis que nous avons.»

«Les médias peuvent aider grandement à l’éducation, à la diffusion massive d’informations pour sensibiliser les acteurs et la population en général à l’égard des comportements plus responsables et de l’engagement citoyen.»

Haïti a tout pour être riche

«Haïti a tout à offrir, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Ce n’est pas une métaphore, car ça pourrait en avoir tout l’air si on se limite à l’état actuel de la situation.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Le pays a des réserves importantes d’iridium, de l’or et d’autres minerais dans son sous-sol. Certaines données insinuent qu’il y aurait aussi du pétrole.»

«De plus il y a la joie de vivre des Haïtiens. Même lorsque tout va mal, on arrive à rire. Ce que les Occidentaux appellent la résilience.»

Artiste peintre, Kenscoff. 
Haïti
Carnaval de Jacmel.

«Notre histoire, notre art, notre nature, notre culture, notre terroir sont autant d’atouts et de richesses que nous pouvons mettre au service de l’humanité.»

Haïti
Les forts de Marchand Dessalines dans l’Artibonite. Photo: Annik Chalifour
Haïti
Agritourisme au Centre Banyen, Vallue.
Haïti
Accras (beignets végétariens), une spécialité culinaire haïtienne.

«Haïti a tout pour être riche. Tout pour faire la soupe, la marmite, la cuisinière, le gaz, les ingrédients et l’eau… Mais le monde se bat pour les allumettes en pensant que celui qui allumera le feu aura la priorité sur la soupe. Si on se dit qu’il y en a pour tout le monde, on sera tous satisfaits.»

La réalisation de cet article a été rendue possible grâce à la collaboration de mon réseau de contacts à Delmas.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur