Marchand Dessalines, haut lieu de l’indépendance d’Haïti

Une cité fortifiée derrière la vallée de l’Artibonite

Rudolf Dérose devant le fort Décidé.

Rudolf Dérose devant le fort Décidé.


14 août 2017 à 14h28
Vue depuis le fort Décidé sur Marchand Dessalines et la vallée de l'Artibonite.
Vue depuis le fort Décidé sur Marchand Dessalines et la vallée de l’Artibonite.

Nous arrivons à Marchand Dessalines au crépuscule du soir. La luminosité donne un effet magique aux fortifications de la ville juchées sur les montagnes encerclant Dessalines.

La petite cité historique m’apparaît comme une véritable ville-musée.

Le paysage diffère beaucoup de ce que j’ai vu auparavant en Haïti: une vaste plaine recélant de nombreuses rizières vertes logées au pied de montagnes arides sur fond d’un ciel indigo.

Rizières aux alentours de Marchand Dessalines avec les forts à l'horizon.
Rizières aux alentours de Marchand Dessalines avec les forts à l’horizon.

Située derrière la grande vallée de l’Artibonite (centre d’Haïti), à l’intérieur des terres, la ville de Marchand Dessalines – environ 160,000 habitants – propose un fascinant panorama rappelant l’histoire du pays.

En 1804, dans sa quête de l’indépendance du pays, le général de l’armée haïtienne Jean-Jacques Dessalines ordonne d’ériger six forts, dont cinq au plus haut sommet des montagnes entourant la ville, afin d’assurer la protection de l’armée.

Les fortifications (1804) de Marchand Dessalines.
Les fortifications (1804) de Marchand Dessalines.

La même année, Haïti devint la première République noire libre du monde, dont les six forts de Marchand Dessalines – alors première capitale du pays – symbolisent la résistance et la liberté.

Décidé et Culbuté

Quatre des six forts, nommés Fort Innocent, Fort Madame, Fort Doko et La Fin du monde, sont nichés en haute montagne. Tandis que le cinquième fort établi en montagne moins élevée – le Fort Décidé – s’avère plus facile d’accès.

Le sixième fort – le Fort Culbuté – fut construit au pied des mornes dans le but, à l’époque, de contrôler et protéger les sources d’eau alimentant la ville.

Notre hôte, Madsen Gachette, proprio du remarquable hôtel Rayon de lumière situé à Dessalines, nous guide vers le Fort Décidé.

Le fort Décidé.
Le fort Décidé.

Une escalade insolite, mélangée de pierres et de verdure, offrant une surprenante vitrine sur la plaine et les multiples monts de la zone.

Puis on atteint enfin la magnifique fortification couvrant une superficie de 800 mètres carrés. S’inspirant d’une architecture militaire, le fort est constitué de maçonnerie de pierres calcaires blanches, caractéristiques de la région.

La poudrière du fort Culbuté, lieu de cérémonies vaudoue.
La poudrière du fort Culbuté, lieu de cérémonies vaudoue.

La vue sur la ville de Marchand Dessalines et l’incroyable étendue de la vallée de l’Artibonite est particulièrement saisissante: on songe au prodigieux stratège que fut le général Dessalines…

En redescendant on découvre le Fort Culbuté qui fut érigé pour défendre l’entrée Est de la ville en raison de l’avancée des montagnes sur la plaine bloquant la vision; ce qui pouvait faciliter les attaques ennemies.

Le bassin de l'Impératrice au fort Culbuté.
Le bassin de l’Impératrice au fort Culbuté.

Le jour de notre visite, une cérémonie vaudoue se déroule au fond de l’ancienne Poudrière. Tandis qu’à l’extérieur des villageois se rafraîchissent dans le Bassin-Félicité, l’ancien bassin de l’Impératrice Claire Heureuse Dessalines.

L'hôtel Rayon de lumière à Marchand Dessalines.
L’hôtel Rayon de lumière à Marchand Dessalines.

Rayon de lumière

Notre guide Madsen, profondément épris de sa ville, a conçu le projet novateur de construire son hôtel Rayon de lumière dans le but de favoriser la découverte de Marchand Dessalines.

Les galeries entourant les étages supérieurs de l’hôtel offrent une vue spectaculaire sur les fortifications de la ville.

Madsen Gachette, proprio de l'hôtel Rayon de lumiere,
Madsen Gachette, proprio de l’hôtel Rayon de lumière.

Rayon de lumière promet un séjour paisible et hospitalier ainsi qu’une savoureuse cuisine typiquement haïtienne. Situé au cœur de la ville, l’hôtel permet une agréable balade autour des principaux vestiges historiques de Dessalines.

Les Kay Lwa Dessalines, période du 19e siècle, date de construction inconnue.
Les Kay Lwa Dessalines, période du 19e siècle, date de construction inconnue.

Mentionnons les Kay Lwa Desalines, deux maisonnettes repeintes en bleu et blanc, fabriquées en maçonnerie de moellons, bois et tôle, sises dans l’ancienne cour de la maison de l’Empereur Jean-Jacques Dessalines.

Un endroit mythique où nombre de célébrations vaudoues et fêtes populaires prennent place annuellement. Un précieux vestige appartenant au patrimoine architectural religieux de Marchand Dessalines.

La Maison Claire Heureuse, 19e siècle.
La Maison Claire Heureuse, 19e siècle.

Puis la Maison Claire Heureuse, résidence de la première Impératrice Claire Heureuse Félicité Bonheur Dessalines, construite au début du 19e siècle, empruntant toutes les caractéristiques de l’architecture coloniale française.

La cité historique héberge une population étonnamment jeune. Ses jolies maisons colorées lui confèrent un cachet pittoresque sous un climat convivial: il fait bon s’y promener en conversant avec tout un chacun.

Tourisme valorisant

L’hôtel Rayon de lumière aspire à faire connaître et apprécier la haute valeur historique et architecturale des forts et vestiges de Marchand Dessalines, ainsi que l’environnement naturel exceptionnel de la ville serti de vastes rizières.

Une œuvre citoyenne qui nécessitera de sensibiliser puis de former la communauté de Marchand Dessalines, pour ensuite l’impliquer au sein d’un tourisme soucieux de sa valeur patrimoniale et créateur d’emplois locaux.

Partenaire du RENAPROTS (Réseau national de promoteurs du tourisme solidaire) Rayon de lumière peut compter sur l’expertise démontrée du Réseau en tourisme durable. Citons la Route du café à Fonds Jean-Noël, l’écotourisme de montagne à Vallue, le tourisme arts et culture à Jacmel.

Un Rayon de lumière sur les forts de Marchand Dessalines, à voir absolument!


Annik Chalifour revient d’un 5e voyage de presse en Haïti dans le but de faire connaître le riche patrimoine culturel du pays. Cette fois-ci la chroniqueuse était l’invitée du RENAPROTS (Réseau national de promoteurs du tourisme solidaire) lors d’une tournée des projets du Réseau et ses partenaires sur le thème du tourisme durable pour le développement.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Des Gémeaux pour l’Ontario

L’émission Cochon Dingue, réalisée par le Franco-Ontarien Mathieu Pichette (à gauche), a remporté plusieurs prix dimanche  au gala des Gémeaux. Mathieu Pichet, Stéfany Brulier, Julie Lavalée, Sébastien Hurtubise, Carlos Soldevila, Micheline Sylvestre, Pascal Morissette, Pascal Barriault, Marie-Lou Morin. (Photo: Paul Ducharme)
Des producteurs et des artisans franco-ontariens se sont illustrés au gala de la télévision et des médias numériques.
En lire plus...

18 septembre 2017 à 14h45

Grosse fin de septembre franco à Toronto

Jean-Pierre Ferland lance le festival Francophonie en fête le 22. Gabrielle Goulet fête le Jour des Franco-Ontariens le 25. Robert Charlebois est à Markham le 28 et à Toronto le 29. Tifane fait partie de la Nuit africaine le 30.
L’agenda des francophones et des francophiles du Grand Toronto est plein ces deux prochaines semaines: festival Francophonie en Fête, anniversaire du Collège français, Jour...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h22

TIFF 2017: des cris dans les salles obscures

Downrange
Suite à la suppression, pour l’édition 2017 du Festival international du film de Toronto, de deux programmes du festival international de Toronto, dont Vanguard,...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h10

Musique Extravaganza Afro-Caribéenne

elage
À l’image d’un repas gastronomique aux mille et une saveurs, la Nuit Africaine viendra clôturer en beauté une délicieuse 12e édition du festival Francophonie...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h09

Édouard et les maisons de bouteilles

La première maison de bouteilles d’Édouard a été construite en 1980. (Photo: Sandra Dorélas)
Île-du-Prince-Édouard
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h07

Les sucres naturels ne sont pas meilleurs que les sucres raffinés

Ce n’est pas la nature du sucre qui fait la différence, mais bien la quantité totale de sucre qu’on consomme. (Photo: Monika Adamczyk | Dreamstime)
Il y a plusieurs mythes entourant les sucres qui dérangent Catherine Lefebvre. Au point où la nutritionniste a dédié un livre entier à ce...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h02

Un tour du monde de la francophonie à TV5

tv5
25 heures, 23 destinations, 5 continents
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h00

Le rôle très stratégique d’une première ministre

Rachel Notley, présidente du Conseil de la fédération et Première ministre de l'Alberta. (Photo: Connor Mah - https://www.flickr.com)
Tribunaux albertains: on peut employer le français dans les communications verbales... mais pas écrites
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h59

Islamophobie? Non, véritéphobie!

Le président Donald Trump et son épouse Melania avec le roi  Salman et le président égyptien Abdel Fattah Al Sisi. (Photo: Maison-Blanche)
L’État islamique continue de frapper. Que faire?
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h58

Des coffrets pour monter votre propre exposition

Gustav Klimt. Éditions Taschen, 2017, coffret d’affiches (16 tirages sous coffret), 25,4 x 33 cm.
Les éditions Taschen, comme cela ressort des nombreux articles de L’Express qui mentionnent leur nom, se consacrent à la promotion d’œuvres artistiques ou de...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h57

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur