Concert poétique sur Haïti: Gabriel Osson en tournée en France

Haïti, Gabriel Osson
Gabriel Osson, Bibliothèque des Amériques, Centre de la Francophonie des Amériques. Photo: Christine Bérubé.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le poète torontois Gabriel Osson d’origine haïtienne, accompagné de ses musiciens Didier Bryant, Dieufaite Charles et Walter Maclean (basse, guitare et tambour) déclamera ses poèmes sur son pays natal lors d’une tournée qui le mènera au Centre Culturel Canadien de Paris le 3 décembre prochain,  au Salon du livre haïtien le 4 décembre (également à Paris), ainsi qu’au Théâtre au Bout des Doigts à Agen (France) les 10 et 11 décembre.

Son œuvre poétique livrée en trois livrets décrit « sa relation d’amour, mais aussi la distance et le déchirement qu’il vit à l’endroit de son pays d’origine, la fierté de ses racines et sa compassion pour ceux qui y vivent toujours ».

Haïti
Tambours et Assons de Gabriel Osson.

Mots, musique et peintures de Gabriel Osson

Gabriel Osson lancera officiellement son album et le recueil qui l’accompagne lors du Salon du livre afro-canadien 2021 sur le thème ‘Cultive ta mémoire’ qui se tiendra du 28-31 octobre à Ottawa, Ontario.

Le poète a déjà présenté certains extraits de son œuvre durant le festival estival AFROFEST de Toronto (juin 2021), lors de la Journée du Multiculturalisme Canada Oyé! (1er juillet), et plus récemment au festival franco-ontarien Francophonie en Fête (Toronto) le 17 septembre.

Gabriel Osson
Performance de Gabriel Osson à Francophonie en Fête. Photo: Yann Yap.

L‘auteur y met en scène « les couleurs, les hommes, les femmes, les enfants, cette vie grouillante surpassant les catastrophes naturelles ou politiques, les odeurs, les sons, la beauté et la violence de son île dans un parcours rythmé par les mots, la musique et la peinture. »

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La projection de certains tableaux à l’acrylique de Gabriel Osson et des photographies d’Haïti accompagnent sa performance multimédia pour « chanter la nostalgie des racines et l’affirmation de soi. »

Gabriel Osson
Oeuvre de Gabriel Osson. Photo: Annik Chalifour.

« Ma participation à un atelier d’arts littéraires à Québec en février 2019, organisé par la Maison de la littérature de Québec incluant un spectacle multimédias, m’a inspiré à créer ce concert poétique constitué de mes poèmes et d’arts visuels », explique Gabriel.

Pays perdu

Gabriel Osson, natif de Port-au-Prince, est arrivé à Montréal âgé de 17 ans il y a déjà plusieurs décennies. « Dès mon installation à Montréal, je me suis désengagé d’Haïti. J’ai voulu oublier mon vécu haïtien, continuer ma vie sur de nouvelles bases sans me retourner », témoigne l’auteur.

Gabriel Osson
Le cri de la terre par Gabriel Osson.

« Ma poésie retrace mon parcours de vie depuis Haïti, mon vécu canadien, mes multiples périples ailleurs, en France, en Afrique… Une histoire d’exil, de déracinement et d’enracinement. »

Un fil invisible relie les poèmes de Gabriel: sa quête d’Haïti où il est né, pays qu’il ne connaît pas bien, mais qui fait partie intrinsèque de son état d’âme…

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

« Ma création en mots, en musique et en images veut rehausser le vivant, le vécu, la tradition orale; sensibiliser les gens à l’importance de l’oralité à la manière des griots africains. »

Par sa façon authentique et toute personnelle de renouer avec sa culture d’origine, Gabriel Osson jette un pont entre les multiples saisons de sa vie de Port-au-Prince à Montréal jusqu’à l’étranger.

Gabriel Osson
Gabriel Osson a reçu le Prix littéraire Alain-Thomas 2021 pour son roman Le jour se lèvera décerné par le Salon du livre de Toronto.

Outre son concert poétique, Gabriel est l’auteur de deux récents romans tirés de sa quête identitaire: Hubert le restavèk, Le jour se lèvera.

Engagement social de Gabriel Osson

40 ans plus tard, Gabriel est retourné en Haïti en 2012.

« À la suite du séisme de 2010, je me suis engagé auprès du Groupe de Travail en Appui à Haïti (GTAH), en accompagnant un groupe d’enseignants franco-ontariens en Haïti dans le cadre d’un séminaire organisé par le GTAH visant à partager des outils pédagogiques avec nos homologues haïtiens. »

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Atelier du GTAH auprès d’enseignants haïtiens à Port-au-Prince. Photo: Annik Chalifour.

Un séjour très émouvant pour Gabriel, découvrant la disparition de son patelin de jeunesse enfoui dans les décombres du séisme…

Rappelons qu’en 2019 l’auteur a fondé l’Association Haïti Futur-Canada à Toronto – une branche de Haïti Futur-Global ayant des partenaires dans sept pays – dont le mandat vise à soutenir l’instruction des enfants haïtiens par l’installation de tableaux interactifs, l’entrepreneuriat et la promotion de la culture d’Haïti.

Tableau scolaire interactif. Photo: Haïti-Futur.

Depuis 2017, Gabriel s’est joint à la fondation américaine Trees That Feed Foundation (TTFF) comme administrateur. La TTFF a pour mission de planter des arbres fruitiers pour préserver l’environnement, nourrir les gens et créer des emplois; elle est présente en Haïti depuis 15 ans.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur