Le Jazz pour les yeux

Gabriel Osson à la galerie Céline-Allard

Partagez
Tweetez
Envoyez

Du 27 juillet au 6 août, la galerie Céline-Allard du Centre francophone accueille les œuvres de Gabriel Osson dans le cadre du Festival Kompa Zouk Ontario (FKZO). L’exposition intitulée All that Jazz propose de découvrir onze tableaux du peintre et poète d’origine haïtienne qui se dit être «un artiste par choix, pas par accident». Ses œuvres ont été exposées à Toronto, Montréal et ailleurs depuis les années 1980, dont trois expositions à la galerie Céline-Allard au courant des années 2000.

Né à Port-au-Prince, l’artiste autodidacte a grandi à Montréal et vit maintenant à Toronto. «Mes peintures reflètent en grande partie mon expérience canadienne, tout en témoignant de mes racines haïtiennes», a commenté Gabriel Osson, rencontré par L’Express.

«Mes racines transparaissent à travers la forme et le fond de mes oeuvres; plusieurs thèmes sont puisés à partir de mes souvenirs d’enfance en Haïti.»

Ses peintures à l’acrylique, de style éclectique, évoquent une foule de sujets allant de l’abstrait au figuratif; elles sont quelque part l’illustration de ses états d’âme.

Le piano vedette

«Je peins d’abord pour moi-même et ne suis aucune tendance», a confié l’artiste. «Mais à partir du moment où je partage mon œuvre avec autrui, elle ne m’appartient plus; elle vit à travers le regard de l’autre, selon ses perceptions et son expérience.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

All that Jazz comprend une série de tableaux sélectionnés où les instruments de musique constituent le sujet central de l’ouvrage.

L’exposition porte le même nom qu’une de ses plus belles peintures aux dires du public présent au vernissage mardi 24 juillet, «en tandem avec le volet musical du FKZO», selon l’artiste.

Le piano occupe une place importante au sein de ses œuvres. Rappelons que Gabriel Osson a réalisé Le piano d’Haïti ayant fait partie des 41 pianos exposés au square David Pecaut, le 10 juillet dernier, pour souligner le compte à rebours de la tenue des Jeux panaméricains de 2015.

Le piano d’Haïti est maintenant placé au Trinity Square (Centre Eaton), côté rue Bay dans le parc du labyrinthe.

De terre et de feu

Presque toutes les peintures d’All that Jazz portent un titre relié aux arts de la musique: Le piano rouge, Symphonie en Sol, Tambour de cérémonie, pour n’en citer que quelques-uns.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le bleu et l’orange dominent l’œuvre de l’artiste: «Ce sont mes couleurs favorites, j’adore les couleurs de terre, les couchers de soleil. Il y a quelque chose de magique, d’énergique dans ces teintes, que je ne puisse expliquer. Elles démontrent aussi la joie de vivre et l’esprit positif des Haïtiens.»

Le mélange étincelant des couleurs de l’azur et du feu se retrouvent au cœur des œuvres Rara et Musique du ciel spécialement créées pour cette exposition: deux grands tableaux lumineux, révélateurs de la vitalité artistique de Gabriel Osson.

«Rara réfère aux orchestres de rue en Haïti où les musiciens jouent plusieurs instruments traditionnels à l’occasion du carnaval annuel du pays», a précisé l’artiste.

Gabriel est présentement en Haïti après plus de trente ans d’absence: «Mon séjour contribuera sûrement à recharger mon souffle d’inspiration», a-t-il partagé avant son départ.

Plusieurs vies

Gabriel Osson travaille auprès du ministère de l’Éducation de l’Ontario, tout en poursuivant son œuvre artistique à double volet; il peint et écrit de la poésie depuis l’âge de 12 ans.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Sans oublier ses multiples engagements à caractère social, notamment auprès de la Maison d’Haïti de Toronto, Pierspective Entraide Humanitaire (PEH), le Groupe de travail en appui à Haïti (GTAH).

L’auteur a publié nombre de poèmes, dont les recueils de poésie intitulés Envolées en octobre 2009 et Efflorescences en 2000.

Il a contribué à la création de l’œuvre Haïti Je t’aime!, collectif de 53 auteurs d’Haïti et d’ici, publié par les Éditions Vermillon en septembre 2009, dans lequel on retrouve son poème, Les enfants du soleil.

www.gabrielosson.weebly.com

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur