Deux concerts à Toronto: Natasha Kanapé Fontaine et Diane Tell

Semaine de la francophonie

Natasha Kanapé Fontaine, Diane Tell, Francophonie en Fête
Natasha Kanapé Fontaine, Diane Tell.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Après le concert de Pierre Lapointe le 26 février au Paradise, Francophonie en Fête poursuivra sur sa lancée 2022 avec un concert-rencontre avec la poète-performeuse Natasha Kanapé Fontaine le 19 mars à l’Université de l’Ontario français. Puis avec un concert de Diane Tell au Daniels Spectrum le 26 mars.

Artiste innue

Natasha Kanapé Fontaine est une Innue originaire de Pessamit sur la Côte-Nord au Québec. Elle est aussi connue comme comédienne, artiste visuelle et militante pour les droits autochtones et environnementaux.

Frédédric Gary Comeau
Frédédric Gary Comeau

L’événement du 19 mars commencera à 15h par une table ronde en compagnie de l’artiste, en direct du Salon du livre de Toronto, qui se tiendra cette année à l’Université de l’Ontario français, au 2e étage du 9 Lower Jarvis.

Un vins et fromages à 18h sera suivi à 19h du concert de Nathasha Kanapé Fontaine, précédée en première partie d’une prestation du poète Frédéric Gary Comeau.

Conversation sur le racisme

L’artiste innue s’est notamment signalée avec la publication de trois recueils de poésie publiés chez Mémoire d’encrier.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En 2015 et 2016, l’écrivain Deni Ellis Béchard et elle ont échangé des lettres sur le racisme entre Autochtones et non-Autochtones. De ce projet est né Kuei je te salue: conversation sur le racisme (Écosociété), proposant un dialogue entre les peuples aux jeunes des écoles du Québec et d’ailleurs sur la discrimination et le rapport à l’Autre.

Depuis, Natasha Kanapé Fontaine ne cesse de sillonner le pays et maintenant au-delà (on la voit régulièrement en France ou en Suisse) dans des conférences, des performances et des collaborations avec des artistes de toutes origines.

«Je veux marcher»

Elle met ses mots en musique au cours de spectacles qui rendent hommage à la culture des Premières Nations.

C’est le spectacle Nui-Pimuten – Je veux marcher que Natasha Kanapé proposera aux Torontois le 19 mars à l’UOF.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Diane Tell pop-jazz

C’est dans le cadre de la Semaine de la francophonie de Toronto que Francophonie en Fête présentera son édition de Bonjour Printemps! avec Diane Tell et, en première partie, la Franco-Ontarienne Abénakise Mimi O’Bonsawin.

Ce spectacle du 26 mars, au Daniels Spectrum, 585 rue Dundas Est, commencera à 19h30.

Daniels Spectrum
La salle principale du Daniels Spectrum, dans le quartier Regent Park.

Faut-il encore présenter Diane Tell, sa voix envoûtante, ses textes empreints de romantisme et ses nombreuses chansons à succès oscillants entre pop et jazz?

Mimi O'Bonsawin
Mimi O’Bonsawin

Au cours de la trajectoire lumineuse de sa carrière, on compte de nombreux albums de chansons originales, un album d’adaptations inédites par Boris Vian de grands classiques du jazz, des hommages à Jacques Brel ou à la musique brésilienne…

Ainsi qu’une comédie musicale, Marilyn Montreuil, coécrite avec Jérôme Savary…

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Et un grand nombre de participations et de collaborations comme celle à La Légende de Jimmy de Michel Berger et Luc Plamondon en 1990, dont la chanson éponyme qu’elle interprète sera l’un de ses plus grands succès.

L'album Haïku de Diane Tell.
L’album Haïku de Diane Tell.

Haïku

Pour le plus grand plaisir de ses admirateurs torontois, Diane Tell présente le spectacle Haïku en support de son 14e album du même nom publié en octobre 2019.

Conçu en Suisse où elle réside désormais, et enregistré à Montréal, il est réalisé par le talentueux Fred Fortin et offre quelques tonalités plus folk.

Diane Tell sera accompagnée de ses musiciens ainsi que de l’artiste Farley, avec qui elle collabore depuis plus de dix ans.

Visitez le site de Francophonie en fête pour toutes les informations et la billetterie.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Le logo de la Semaine de la francophonie de Toronto.

La 21e Semaine de la francophonie de Toronto

Organisée par le Collège Boréal pour la dernière fois – l’Université de l’Ontario français prendra le relais l’an prochain – la Semaine de la francophonie de Toronto aura lieu du 20 au 27 mars.

Les Franco-Torontois sont invités à s’impliquer. Les organisateurs d’activités peuvent communiquer avec Oksana Mykhailenko pour que leurs événements soient affichés sur le site de la Semaine de la francophonie.

postsecondaire
Lise Béland

Le traditionnel cocktail de lancement et la Journée familiale sont annulés cette année.

«La Semaine de la francophonie de Toronto est un incontournable depuis maintenant 21 ans dans la Ville Reine», de dire la présidente Lise Béland, qui est vice-présidente de Toronto et du Centre-Sud-Ouest au Collège Boréal, et aussi présidente du Club canadien de Toronto.

«Cette semaine nous permet non seulement de célébrer la francophonie qui nous unis toutes et tous, mais est aussi l’occasion pour nous de manifester notre place dans la grande mosaïque culturelle de Toronto.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
UOF
L’UOF occupe tout le 2e étage de la tour du 9 rue Lower Jarvis, entre Lakeshore et Queen’s Quay.

Groupe de partenaires engagés

Le Collège Boréal «continuera d’être un partenaire enthousiaste» de la Semaine en 2023 et après, assure-t-elle.

«Au fil des années, plusieurs organisations se sont relayées à la tête de ce groupe de partenaires engagés au rayonnement de la francophonie torontoise», indique Édith Dumont, vice-rectrice aux partenariats, aux collectivités et relations internationales de l’UOF.

«C’est donc un grand honneur, pour nous, de prendre le relais et d’entrer dans cette tradition bien ancrée au sein de nos collectivités.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur