Début des consultations sur le Plan d’action pour les langues officielles

Sur la colline parlementaire cette semaine

Raymond Théberge
Raymond Théberge, commissaire aux langues officielles du Canada.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le commissaire aux langues officielles du Canada, Raymond Théberge, a publié cette semaine son rapport sur le Plan d’action pour les langues officielles 2018-2023.

Une variété de recommandations sont destinées à la ministre des Langues officielles, Ginette Petitpas-Taylor. Ça va du continuum de l’éducation pour les communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) à l’immigration, en passant par les médias communautaires.

Langues officielles
La ministre Ginette Petitpas Taylor.

Deux jours plus tard, la ministre a annoncé le début des consultations dans la semaine du 23 mai.

Le commissaire souligne dans son rapport un «retard dans l’octroi des fonds fédéraux» aux institutions et organisations des CLOSM qui en dépendent.

Il recommande notamment le «déploiement rapide des initiatives dès le lancement du prochain plan d’action pour les langues officielles afin de minimiser les retards» et un soutien aux organismes des CLOSM.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Début de l’Enquête de Statistique Canada

Statistique Canada a lancé cette semaine l’Enquête sur la population de langue officielle en situation minoritaire (EPLOSM).

Cette enquête est basée sur la participation volontaire. Elle vise à collecter des données auprès de la communauté anglophone du Québec et francophone dans les autres provinces, pour mieux identifier leurs défis et améliorer leurs accès à différents services dans l’une ou l’autre des deux langues officielles minoritaires.

Le formulaire peut être rempli en ligne.

Sean Fraser veut augmenter l’immigration francophone

Lundi, Sean Fraser s’est présenté devant le Comité permanent des Langues officielles du Sénat, dans le cadre de l’étude du Sénat sur l’immigration francophone en milieu minoritaire.

immigration
Le ministre Sean Fraser.

Déjà questionné à ce sujet par le Comité permanent de la Citoyenneté et de l’Immigration de la Chambre des communes, il a assuré qu’il voulait être «le ministre de l’immigration qui va augmenter l’immigration francophone».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

De nouveau questionné sur le refus massif de visas pour les étudiants africains francophones qui ont suivi leur cursus dans des établissements francophones canadiens, il a répété que le Volet direct pour les études (VDE) était l’un des outils qu’il avait mis en place pour améliorer leur accès au Canada.

Mais seuls le Sénégal et le Maroc sont inclus dans cette entente, alors que les étudiants visés par les refus peuvent provenir d’autres pays du continent africain.

Nouveau-Brunswick, lieutenante-gouverneure
Les députés libéraux fédéraux Serge Cormier et René Arseneault, tous deux du nord du Nouveau-Brunswick, ont critiqué leur gouvernement de Justin Trudeau qui porte en appel la décision de la juge en chef provinciale Tracey DeWare sur l’inconstitutionnalité de la nomination de la lieutenante-gouverneure unilingue anglophone du Nouveau-Brunswick, Brenda Murphy. Photo de Serge Cormier: David Caron, Acadie Nouvelle

Foudres du Bloc contre les opposants au projet sur le français au Québec

Lors de la période de questions de lundi, les députés libéraux québécois ont subi les charges du Bloc québécois pour avoir participé à la manifestation du 14 mai à Montréal contre le projet de loi québécois sur le statut du français.

Alain Therrien
Le député bloquiste Alain Therrien.

Ce projet de loi 96, déposé l’an dernier à l’Assemblée nationale du Québec par le ministre de la Langue française Simon Jolin-Barrette, est une réforme de la Charte de la langue française (la «Loi 101»).

Des Libéraux fédéraux considèrent le projet comme «allant trop loin» dans son affirmation de la langue française au Québec.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Alors que le porte-parole de la francophonie du Bloc québécois, Alain Therrien, a énuméré les noms des Libéraux présents à la manifestation, son collègue Luc Trudel a insisté sur le fait que le projet de loi 96 n’était «pas les affaires» du fédéral.

Pablo Rodriguez
Le ministre Pablo Rodriguez.

«Il y avait tellement de Libéraux samedi, à la manifestation contre le projet de loi 96, qu’on se serait cru à leur congrès!», a lancé Alain Therrien. «Le party était pogné bien raide. Est-ce que la position du gouvernement fédéral est de partir en guerre contre le projet de loi 96 du Québec? Et sinon, est-ce que la vice-première ministre va dire à sa belle gang de champions de se mêler de leurs affaires?!»

Pablo Rodriguez, ministre de Patrimoine canadien, a répliqué que «contrairement au Bloc québécois, nous n’attachons pas nos députés à un poteau. Ils ont le droit d’aller manifester pour soutenir leur point de vue.»

Charles et Camilla
Le prince Charles et Camilla, duchesse de Cornouailles, ont consacré une journée de visite dans la capitale nationale dans le cadre de leur tournée royale de trois jours au Canada. Entre la minute de silence au Monument commémoratif de la Guerre, une dégustation de queues de castor dans le Marché By et une visite dans une école anglophone catholique du quartier Vanier, le couple royal a reçu fleurs et cadeaux. La visite a incité plusieurs chroniqueurs, surtout au Québec, mais aussi au Canada anglais, à réclamer la fin de la monarchie. Photo: Inès Lombardo, Francopresse

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur