Covid en Ontario : et on reconfine!

covid ontario
On a encore le droit de sortir prendre l'air et faire de l'exercice. Photo: François Bergeron
Partagez
Tweetez
Envoyez

Face à la troisième vague de covid et de ses variants, le gouvernement ontarien reconfine toute la province – sauf les écoles – pour «au moins» quatre semaines dès ce samedi 3 avril, veille de Pâques.

Pour certaines régions «vertes», «jaunes» ou «oranges», la transition est sévère.

À Toronto et dans ses banlieues «rouges» et «grises», en confinement quasi maximum depuis six mois, on remarquera surtout que les terrasses de café, rouvertes depuis deux semaines seulement, devront refermer. Quant aux coiffeurs et aux manicuristes, qui devaient bientôt reprendre du service: fausse joie.

covid Ontario 30 jours
Les statistiques de la covid en Ontario ces 30 derniers jours: en bleu les cas, en jaune les hospitalisations (ligne noire: les cas aux soins intensifs), en gris les décès.

«Frein d’urgence»

Cette activation du «frein d’urgence» interdit les événements publics organisés et les rassemblements sociaux à l’intérieur, à l’exception des services religieux sous certaines conditions.

La capacité maximum des événements extérieurs est réduite à 5 personnes, à l’exception des personnes avec lesquelles vous vivez et d’une autre personne seule.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les restaurants et bars peuvent continuer d’offrir des commandes à emporter, le service au volant et la livraison.

C’est «trop peu, trop tard» ont critiqué les chefs de l’opposition à Queen’s Park, Andrea Horwath (NPD) et Steven Del Duca (Libéral).

Les terrasses, qui venaient d’ouvrir, referment pour au moins un mois.

Hospitalisations

Le gouvernement s’inquiète surtout des hospitalisations, qui lui coûtent cher et qui continuent d’augmenter «à un rythme alarmant»: plus de 1000 cas depuis trois jours (contre 1700 le 12 janvier, redescendues à 600 le 7 mars)

Alors qu’on traitait quotidiennement moins de 300 cas de covid aux soins intensifs de la mi-février à la mi-mars, la barre de 400 cas a été franchie ce 1er avril.

«Nous sommes devant une situation grave et des mesures draconiennes sont nécessaires pour contenir la propagation rapide du virus», a déclaré le premier ministre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pourtant, depuis le début de la pandémie en mars 2020, le gouvernement ontarien affirme avoir ajouté plus de 3100 lits d’hôpitaux et 500 lits de soins intensifs.

covid Ontario 90 jours
Les statistiques de la covid en Ontario depuis le début de 2021: en bleu les cas, en jaune les hospitalisations (ligne noire: les cas aux soins intensifs), en gris les décès.

Déplacements essentiels seulement

Le gouvernement conseille aux gens de limiter leurs déplacements à l’extérieur de leur domicile aux besoins essentiels, les employeurs de tous les secteurs devant «faire tout leur possible pour permettre aux employés de travailler à domicile».

«Alors que nous continuons de vacciner un plus grand nombre d’Ontariens, la fin de la pandémie approche», soutient quand même la ministre de la Santé, Christine Elliott.

«Mais dans l’immédiat, ces mesures permettront d’arrêter la propagation des variants dans nos communautés, de protéger la capacité de notre système de santé et de sauver des vies.»

La campagne de vaccination (Pfizer et Moderna) se poursuit dans des hôpitaux, cliniques et centres communautaires pour les gens âgés de 60 ans et plus. De plus, près de 700 pharmacies offrent le vaccin d’AstraZeneca aux personnes âgées de 55 ans et plus. Le nombre de pharmacies participantes devrait doubler d’ici la fin d’avril. Un vaccin de Johnson & Johnson a également été approuvé par Santé Canada, mais il n’est pas encore disponible.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Christine Elliott vaccin covid
La ministre de la Santé de l’Ontario, Christine Elliott, recevait le vaccin d’AstraZeneca cette semaine dans une pharmacie.

Les jeunes à l’école

Le gouvernement estime cependant que «les écoles restent sans danger pour les élèves et le personnel»… et même qu’il est «essentiel de garder les écoles ouvertes pour la santé mentale et le bien-être des jeunes».

Les écoles resteront donc ouvertes jusqu’à la semaine de relâche du 12 avril, puis – à moins d’éclosions de covid ingérables – jusqu’à la fin de l’année scolaire en juin.

Les mesures provinciales de soutien à l’économie s’élèvent maintenant à 23,3 milliards $. Plusieurs programmes provinciaux et fédéraux viennent en aide aux particuliers et aux entreprises.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur