Cinq coups de cœur de notre chroniqueur

Jocelyne Mallet-Parent, Allen Côté, Alain Bernard Marchand, Fabienne Josaphat, Karin Brunk Holmqvist.


17 décembre 2017 à 13h00

Au cours de l’année 2017, j’ai recensé quelque 50 ouvrages pour L’Express. C’est maintenant le moment de vous faire part de mes coups de cœur. On y trouve quatre romans et un recueil de nouvelles. Les auteurs sont originaires du Québec, de l’Ontario, de l’Acadie, des États-Unis et de la Suède.

1 – Jocelyne Mallet-Parent, Basculer dans l’enfer, Éditions David.

Ce thriller explique avec brio comment la radicalisation peut devenir un formidable moyen de socialisation pour un jeune d’aujourd’hui. Et quand un enfant bascule dans l’indicible, le parent ne peut que se tourmenter, se demander comment il ou elle n’a pas vu le coup venir, n’a rien appréhendé.

2 – Allen Côté, On n’entend plus jouer les enfants, Annika Parance Éditeur.

Voici un roman qui illustre à quel point l’écriture permet de transcender la réalité. «On écrit un peu pour se rapprocher de nous-mêmes. On édifie une passerelle entre ce monde et nous-mêmes. Jour après jour. Peine après peine.» Le narrateur et un garçon de dix ans sont indissociables, livrent les mêmes batailles et pansent les mêmes plaies.

3 – Alain Bernard Marchand, Sept vies, dix-sept morts, Éditions Les Herbes rouges.

Voici sept nouvelles qui sont le reflet d’une mûre réflexion sur la place de choix qu’occupe l’infiniment petit dans la grandeur de nos vies. Chaque texte est finement ciselé et les personnages sont toujours bien campés. Une lecture à l’enseigne d’un profond humanisme.

4 – Fabienne Josaphat, À l’ombre du Baron, Éditions Calmann-Lévy.

Papa Doc et ses tontons macoutes sont au cœur de ce roman où l’auteure décrit Haïti à la fois comme un étalage de beauté, de décrépitude et de chaos. Duvalier et ses hommes de main sont «le chancre qui dévorait Haïti de l’intérieur». Le style de Fabienne Josaphat est net et direct. Certaines descriptions de douleurs sont d’un sombre réalisme.

5 – Karin Brunk Holmqvist, Colza mécanique, Mirobole Éditions.

La romancière suédoise Karin Brunk Holmqvist décrit dans un style coloré comment la morne mais paisible routine de deux vieux garçons de 68 et 73 ans est complètement chambardée l’espace d’un été. Dans cette histoire parfois abracadabrante, elle brosse le portrait de deux frères inséparables, de «spécimens uniques qu’il aurait fallu déclarer espèce protégée.»

Jocelyne Mallet-Parent, Allen Côté, Alain Bernard Marchand, Fabienne Josaphat, Karin Brunk Holmqvist.
Jocelyne Mallet-Parent, Allen Côté, Alain Bernard Marchand, Fabienne Josaphat, Karin Brunk Holmqvist.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le Prix Jeanne Sabourin à Claude Guilmain

Prix Jeanne Sabourin
9e Gala Reconnaissance de Théâtre Action
En lire plus...

18 juin 2018 à 15h59

Accueil «par et pour» les francophones à l’aéroport Pearson

Une initiative à répéter dans d’autres aéroports au pays
En lire plus...

18 juin 2018 à 14h59

Marche gastronomique dans Chinatown

Dix plats dans six restos en deux heures et demie
En lire plus...

18 juin 2018 à 10h00

Quand les « indiennes » ont révolutionné la mode européenne

Pour saisir le sens et l’importance d’une découverte, il faut se replacer à l’époque où celle-ci a été faite. En Europe, dans le passé,...
En lire plus...

17 juin 2018 à 11h00

Errer entre deux mondes

Guy Bélizaire vient de publier À l’ombre des érables et des palmiers, un recueil de nouvelles dont certaines sont écrites au « je ». Est-ce une...
En lire plus...

17 juin 2018 à 9h00

Quiz : Le lundi de la matraque

quiz
Ça brassait au Québec dans les années 60-70: le Lundi de la matraque en est un épisode mémorable.
En lire plus...

17 juin 2018 à 7h00

Suer pour rester en santé

santé
Recherche et activité physique : un demi-siècle de médecine préventive
En lire plus...

La schizophrénie du placenta

On savait déjà que les sources de la schizophrénie étaient en partie génétiques. Et une hypothèse veut depuis longtemps que des complications pendant la...
En lire plus...

16 juin 2018 à 7h00

High Park, un espace de verdure au cœur de la ville

High Park
Visites Express
En lire plus...

15 juin 2018 à 17h00

Un pavillon des saveurs francophones à la FrancoFEST de Hamilton

FrancoFEST Hamilton
Le Couleur, Céleste Lévis, Jacobus, Claude Bégin, Jamie Adkins...
En lire plus...

15 juin 2018 à 15h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur