Un financement participatif pour aider la culture franco-ontarienne

Le tournage d'Eaux troubles commence en février 2019

Eaux troubles

Karolyne Pickett dans une des scènes du film Eaux troubles.


19 décembre 2018 à 11h00

«L’aboutissement de ce film est une manière de montrer que l’on ne peut pas nous enlever notre culture», affirme Karolyne Pickett, la productrice franco-ontarienne du film Eaux troubles, en réaction à l’actualité francophone en Ontario.

Film bilingue en Ontario

«Ce n’est pas évident financer un film bilingue en Ontario», reconnaît celle qui développe le projet Eaux troubles depuis 14 ans. «Mais en février 2019, finalement, on tourne!

La campagne Kickstarter va m’aider à boucler le dernier 20% du financement.» Avec Kickstarter, une plateforme «tout ou rien», si l’objectif financier de la campagne n’est pas atteint, l’argent des contributeurs leur est remboursé.

La maison de production, Les films Believe, cherche à estomper les frontières entre la production de films de langue française et ceux de langue anglaise au Canada, et de contribuer à ce que la communauté franco-ontarienne se taille une place dans le patrimoine cinématographique canadien.

Un financement participatif

Des chercheurs nous l’affirment: les cadeaux expérientiels nous rendent plus heureux que des cadeaux matériels. Voilà pourquoi Karolyne Pickett offre des expériences sur le plateau de tournage dans le cadre de sa campagne de financement participatif Kickstarter lancée la semaine dernière.

«D’un seul coup les gens peuvent offrir des cadeaux de Noël uniques, mémorables et abordables tout en appuyant la culture franco-ontarienne et le cinéma canadien», raconte celle qui tournera son premier long-métrage à Ottawa en février prochain.

Karolyn Pickett
Karolyn Pickett, productrice du film Eaux troubles.

Le coût des expériences commence à seulement 25$. Pour 150$ ou moins vous pouvez offrir un rôle de figurant dans le film, soumettre une trame sonore, être stagiaire pour une journée ou réserver votre place pour une projection privée du film à Ottawa, Toronto ou Guelph.

La productrice cherche aussi des commanditaires qui, avec un don de 1 000$ ou plus, se mériteront une mention de producteur exécutif au générique et une place VIP pour la projection spéciale.

«Dans le climat politique actuel, c’est essentiel qu’on s’affiche en tant que Franco-Ontariens et qu’on appuie nos artistes», affirme cette productrice. Le but ultime? Lancer le film à Cannes et au TIFF.

Productrice canadienne émergente

Originaire d’Ottawa, la productrice canadienne émergente, Karolyne Pickett a été comédienne tant sur scène que sur des plateaux de tournage de cinéma et de télévision. Son plus récent rôle fut celui de Sylvie dans Mon corps deviendra froid, montée par Les Indisciplinés de Toronto en novembre 2013.

Karolyne a acquis ses connaissances en production cinématographique en participant à plusieurs ateliers à Montréal, Ottawa et Toronto offerts par le Canadian Screen Training Centre. Elle a mis ses connaissances en pratique lorsqu’elle produit la bande-annonce de Eaux troubles sur 35mm avec un devis de 44 000 $ et une équipe de 19 personnes.

En 2004, elle fonde à Ottawa la maison de production Les films Believe, dont le siège social est situé à Guelph. Le but premier de la maison est de produire des longs métrages à contenu francophone en Ontario.

Eaux troubles

Eaux troubles est un drame psychologique qui traite des enjeux du féminisme, de l’amitié, de la santé mentale et de la religion, dont l’inspiration est la pièce J’ai beaucoup changé depuis… de Jocelyne Beaulieu. L’intrigue du long métrage se situe à Ottawa, avec comme personnages principaux deux femmes franco-ontariennes. Quant au scénario, il est bilingue français-anglais.

L’équipe compte Marie-Thé Morin, cofondatrice de Vox Théâtre à Ottawa. Auteure, comédienne, chanteuse, scénariste et lauréate du prix Dramaturgie en chantier en 2016 pour Les couleurs de Floyd et du prix Rideau de l’Interprétation de l’année en 2017.

Le réalisateur Pierre Gregory, bien connu à Toronto, notamment du fait de son implication chez Les Indisciplinés, est auteur, metteur en scène et réalisateur de plusieurs courts-métrages documentaires et de fiction qui ont fait partie de la sélection officielle de festivals de films au Canada et à l’étranger. Eaux troubles sera son premier long métrage à titre de réalisateur.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Non, la roue n’a pas été inventée avant le mur

Contrairement à ce qu'a dit le président Donald Trump à la frontière mexicaine le 10 janvier, le concept de mur n'est pas plus ancien...
En lire plus...

21 janvier 2019 à 7h00

Hergé et Tintin ont traversé le vingtième siècle

Les aventures de Tintin, héros du dessinateur belge Hergé (Georges Remi), sont célèbres dans le monde entier, dans plusieurs langues, avec environ 230 millions...
En lire plus...

20 janvier 2019 à 11h00

Secrets dans les brumes d’une lagune

roman
Dès qu’on mentionne le nom de Donna Leon, on pense au commissaire Guido Brunetti et à Venise, lieu où se déroule l’action des polars...
En lire plus...

20 janvier 2019 à 9h00

Quiz: Journées mondiales de la jeunesse

JMJ - 20 janvier
Quel pape a fondé les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) en 1984?
En lire plus...

20 janvier 2019 à 7h00

Que veulent les Anglos du Québec?

What do Anglos want?
Les récents événements en Ontario ont amené à comparer la réalité des Franco-Ontariens à celle des Anglo-Québécois. Leurs situations sont bien différentes, et la...
En lire plus...

19 janvier 2019 à 9h00

Inquiétant déclin des monarques selon le recensement citoyen

environnement
La population de papillons monarques en Californie était, en novembre 2018, de 86% inférieure au mois de novembre de l’année précédente, selon l'initiative citoyenne...
En lire plus...

19 janvier 2019 à 7h00

Trafic humain: l’impunité est encore la norme

esclavage prostitution
Fin 2018, le prix Nobel de la paix reconnaissait les milliers de Yézidies victimes d’esclavage sexuel en Iraq. Début 2019, l’ONU publie un rapport...
En lire plus...

18 janvier 2019 à 14h16

Invitation dans la tête d’Anique Granger

Ruban de la cassette
L’auteure-compositrice-interprète fransaskoise Anique Granger cherchait un cadre pour écrire autrement. Ça a donné un balado, «Le ruban de la cassette», une invitation à suivre...
En lire plus...

18 janvier 2019 à 8h00

Un nouveau point de service du Centre francophone à Mississauga

CFT
Le Centre francophone de Toronto ouvrait officiellement son point de service à Mississauga ce jeudi 17 janvier.
En lire plus...

17 janvier 2019 à 17h00

Entre culture et aventure au Honduras

Honduras
le Honduras se niche entre mer et forêt, déroulant des palettes de bleu dans la mer des Caraïbes et l’Océan Pacifique et d’émeraude...
En lire plus...

17 janvier 2019 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur