Commissariat et Université: Ronald Caza et Mark Power examineront les avenues juridiques

Résistance franco-ontarienne
Ronald Caza, Mark Power.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Après les manifestations contre la rétrogradation du Commissariat aux services en français et l’arrêt du financement de l’Université de l’Ontario français, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario a retenu les services des avocats Ronald Caza de la firme Caza Saikaley, et Mark Power de la firme Juristes Power, afin d’analyser la possibilité de demander une révision judiciaire de ces décisions du gouvernement provincial.

Le président de l’AFO, Carol Jolin, en a fait l’annonce ce vendredi 14 décembre, premier anniversaire de l’adoption de la loi provinciale créant l’UOF.

«L’Université de l’Ontario français souffle aujourd’hui sa première bougie, mais malheureusement elle doit se battre pour sa survie. Il n’est pas trop tard pour trouver une solution permettant à l’institution de poursuivre ses activités après le 15 janvier.»

40 millions $ du fédéral?

C’est vers le gouvernement fédéral que se tournent les promoteurs de l’UOF. «Le gouvernement de l’Ontario doit déposer une demande de financement au gouvernement du Canada», indique Carol Jolin. «Cette solution est saine pour les contribuables et une possibilité pour la province d’obtenir 40 millions $ en fonds fédéraux.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le président de l’AFO a transmis une lettre à tous les députés du caucus progressiste-conservateur à Queen’s Park afin de les informer des discussions que le lobby politique des Franco-Ontariens a eu avec Ottawa.

L’AFO demande un accord rapide entre les gouvernements fédéral et provincial pour le financement conjoint de l’UOF. L’AFO souhaite que le fédéral finance les quatre premières années de l’université – le temps que la province remette de l’ordre dans ses finances. «Le gouvernement du Canada s’est montré très ouvert à cette proposition», assure M. Jolin.

Assemblée de la francophonie de l’Ontario
L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario organise la RÉSISTANCE contre la fermeture de l’Université de l’Ontario français et l’élimination du Commissariat aux services en francais: https://bit.ly/2qRLA94 (Illustration: Marc Keelan-Bishop)

Campagne d’affiches et de cartes

D’autres actions de mobilisation continuent d’être menées. Une campagne d’affichage demande aux gens d’imprimer des drapeaux franco-ontariens et des bannières de la «Résistance» et de les afficher dans les fenêtres de leurs domiciles et de leurs voitures.

Elle va aussi faciliter une campagne de cartes de voeux du Nouvel An à acheminer aux élus, les invitant à prendre la résolution de sauvegarder l’Université de l’Ontario français ainsi que l’indépendance du Commissariat aux services en français.

Plus de 400 personnes devant le bureau de comté de Doug Ford le 1er décembre.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur