Toronto et Peel en confinement plus sévère jusqu’à Noël

La seule exception: les écoles

Ontario santé covid
Le médecin chef hygiéniste de l'Ontario, David Williams, avec le premier ministre Doug Ford (à d.) et les ministres Christine Elliott (Santé) et Rod Phillips (Finances).
Partagez
Tweetez
Envoyez

À partir de lundi et au moins jusqu’au 20 décembre, la ville de Toronto et la région de Peel passent à un niveau supérieur de confinement anti-covid… sauf pour les écoles, qui restent ouvertes.

Le gouvernement provincial s’alarme, en effet, de la «deuxième vague» qui recense deux fois plus de cas de la maladie qu’au printemps, même si on enregistre deux fois moins d’hospitalisations et de décès.

Ontario covid
HOSPITALISATIONS: en jaune, le nombre de personnes hospitalisés pour la covid chaque jour depuis le début de la pandémie en Ontario. Ligne noire: les cas aux soins intensifs (en date du 21 novembre).

Prévisions

Du moins jusqu’à maintenant… Car les autorités sanitaires pensent qu’il est inévitable que l’augmentation des cas dépistés va finir par se traduire par une augmentation proportionnelle des cas graves risquant de perturber le système hospitalier.

Les écoles primaires et secondaires restent ouvertes, les garderies aussi, et l’idée de prolonger le congé des Fêtes a été rejetée. Les collèges et universités sont limités à l’enseignement virtuel, mais c’était déjà largement leur pratique depuis septembre.

En ciblant Toronto et Peel, le premier ministre Doug Ford a admis que «nous ne pouvons pas nous permettre de reconfiner la province tout entière».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Rassemblements intérieurs

Les rassemblements publics et rencontres sociales organisés à l’intérieur redeviennent interdits, sauf si les participants appartiennent à un seul et même ménage.

Les personnes qui vivent seules, y compris les personnes âgées, peuvent envisager d’avoir des contacts rapprochés avec une seule personne extérieure à leur ménage.

Les rassemblements publics et rencontres sociales organisés à l’extérieur redeviennent limités à un maximum de 10 personnes.

Les cérémonies de mariage, les services funéraires et les autres cérémonies et services, religieux ou non, sont limités à 10 personnes, à l’intérieur comme à l’extérieur, moyennant le respect de l’écart sanitaire – recommandé partout de toute façon depuis le début.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Ontario covid
MORTS: les décès attribués à la CoViD-19 en Ontario (en date du 21 novembre).

Boutiques et restaurants

Les commerces de détail peuvent uniquement offrir la collecte sur le trottoir et la livraison… à l’exception des supermarchés, des épiceries, des pharmacies, des quincailleries, des détaillants à prix réduits et grandes surfaces qui vendent des produits alimentaires, des magasins de bière, de vin et de spiritueux, des magasins de matériel de sécurité et des dépanneurs.

Mais tous ces commerces autorisés ne pourront fonctionner qu’à 50% de leur capacité. On reverra donc sans doute les lignes d’attente aux portes des supermarchés.

Les restaurants, cafés, bars et autres établissements de restauration, dont les salles étaient déjà fermées, peuvent continuer d’offrir le service au volant, des plats à emporter et la livraison à domicile. Mais ils doivent maintenant fermer leurs terrasses!

Les coiffeurs et autres fournisseurs de services de soins personnels doivent fermer, tout comme les installations sportives et récréatives, piscines, casinos, salles de bingo et autres établissements de jeux.

Ontario covid
CAS ACTIFS: le nombre de cas actifs de covid recensés chaque jour depuis le début de la pandémie en Ontario (en date du 21 novembre).

De la résignation à la révolte

La décision du gouvernement provincial a été accueillie avec consternation et souvent désespoir par les petits commerçants et les restaurants, qui avaient déjà instauré des mesures de distanciation et investi dans des équipements de protection et des installations extérieures.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dans les médias, leurs porte-parole ont affirmé que les autorités sanitaires n’ont jamais démontré que les petits commerces sont moins sécuritaires que les grands détaillants qui resteront ouverts.

Et l’aide financière gouvernementale ne sera pas suffisante pour que bon nombre d’entre eux évitent la faillite, prédisent-ils.

Dès samedi matin, on a rapporté des scènes de ruées des consommateurs sur les grands magasins et supermarchés pour stocker des denrées et faire des achats des Fêtes avant lundi.

Dans la population, les réactions recueillies par les médias vont de la résignation à la révolte. On souligne notamment que les régions de Toronto et Peel étaient déjà très confinées, mais que ça n’a pas empêché la «deuxième vague» de covid.

Des analystes politiques continuent cependant de croire que les partis au pouvoir ont moins de votes à perdre à surprotéger la population – dont la majorité a réellement peur de la covid – qu’à risquer d’être accusés de ne pas en avoir assez fait.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’aide aux entreprises doublée

La province débloque un montant de 600 millions $ pour aider les entreprises admissibles qui doivent fermer ou restreindre considérablement leurs activités en raison des mesures de santé publique renforcées. C’est le double de ce qui était prévu dans le récent budget.

Les entreprises des paliers «gris» et «rouge» peuvent présenter une demande de remise temporaire de l’impôt foncier et de leurs coûts énergétiques. On promet que la plupart des entreprises pourront recevoir leurs remboursements dans les semaines suivant le dépôt de leur demande.

«Nous connaissons tous un propriétaire de petite entreprise qui lutte contre les effets de la pandémie. Et nous savons que les mesures de santé publique que nous prenons aujourd’hui vont encore exacerber ces difficultés», a indiqué le ministre des Finances, Rod Phillips. «Mais nous allons continuer à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger les emplois et soutenir les employeurs.»

Plusieurs programmes d’aide s’adressent aussi aux particuliers, et le gouvernement fédéral offre une Subvention d’urgence pour le loyer.

Ontario covid
ÂGE: par groupe d’âge, le nombre cumulatif des cas actifs de covid (rose), les guérisons (vert), les décès (noir) en Ontario (en date du 21 novembre).

En attendant un vaccin

«Il est clair que nous devons en faire plus pour freiner la transmission communautaire de la CoViD-19», a expliqué la ministre de la Santé, Christine Elliott.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Les récentes nouvelles concernant la mise au point d’un vaccin sont encourageantes», ajoute-t-elle. «Mais, pour l’heure, nous devons tous continuer à nous conformer strictement aux restrictions en vigueur.»

Outre Toronto et Peel qui passent au «gris», les régions de Durham et Waterloo sont maintenant «rouge», en compagnie de York, Halton et Hamilton qui l’étaient déjà. Huit régions, dont Ottawa, sont au niveau «orange», neuf au niveau «jaune», et dix (presque tout le Nord-Ouest de la province) en «vert».

Ce classement des circonscriptions sera réévalué dans 28 jours, «soit deux périodes d’incubation CoViD-19».

Ontario covid code couleurs
Les codes de couleurs attribués aux régions de l’Ontario selon la sévérité de la pandémie.

Des contraventions

Par ailleurs, on demandera à la police d’infliger des contraventions pour toute infraction aux mesures sanitaires ou «tout comportement qui mettrait en danger notre collectivité». Le juge en chef de la Cour de justice de l’Ontario sera appelé à déterminer l’amende qui s’appliquera.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur