Ontario : un budget covid de 187 milliards $

Ontario internet cellulaire
Le ministre des Finances de l'Ontario, Rod Phillips. Derrière lui: le premier ministre Doug Ford.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le budget 2020-2021 de l’Ontario, déposé ce jeudi 5 novembre avec huit mois de retard à cause de la pandémie, propose la création d’un Fonds de secours de 2 millions $ sur deux ans pour les organismes francophones sans but lucratif.

Le document du ministre Rod Phillips contient donc «un appui financier aux organisations franco-ontariennes afin de les aider à respirer et à participer à la relance économique de la province», s’est réjoui Carol Jolin, le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO).

On remarque aussi la création d’un groupe de travail, composé de membres du ministère des Affaires francophones de l’Ontario et de l’AFO, qui veillera à s’assurer que ces fonds «vont au bon endroit».

budget de l'Ontario 2020

D’autres pans du budget ont aussi le potentiel d’avoir un effet direct sur les Franco-Ontariens, notamment le financement d’urgence de 25 millions $ en arts et culture, l’octroi de 100 millions $ à la Fondation Trillium de l’Ontario, et l’investissement de 680 millions $ sur 4 ans pour étendre l’infrastructure numérique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La province consacrera aussi 59,5 millions $ sur trois ans dans «une stratégie de micro-crédit en relation avec les métiers spécialisés». Selon l’AFO, plusieurs activités franco-ontariennes pourraient en profiter.

Le budget de cette année de covid se veut un «plan d’action pour la protection, le soutien et la relance».

Il fournit en effet des ressources supplémentaires, estimées à 45 milliards $ sur 3 ans, pour «renforcer les soins de santé de première ligne, appuyer les particuliers et les employeurs, et jeter les bases de la relance en Ontario».

Va-t-on fabriquer un vaccin contre la CoViD-19 en 2021? Photo: Willfried Wende, Pixabay

La protection

Le gouvernement n’avait pas encore présenté de budget, mais il a fait quelques mises à jour économiques et financières depuis le début de la pandémie en mars. Les seules mesures d’intervention sanitaire de l’Ontario contre le coronavirus sont désormais estimées à 15,2 milliards $.

Les besoins dans la lutte contre la pandémie sont «changeants», indique le ministre Phillips. Les dépenses comprennent le plan de préparation de l’automne en matière de santé, de soins de longue durée et d’éducation: «le plan le plus complet et robuste au pays pour répondre à la deuxième vague de CoViD-19».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il comprend du financement additionnel pour les lits d’hôpitaux, la réduction de l’arriéré des interventions chirurgicales, les tests de dépistage et l’achat de vaccins antigrippaux supplémentaires.

La province investit plus de 18 milliards $ sur 10 ans pour la construction, l’agrandissement, les rénovations et la modernisation des hôpitaux et des centres de soins de longue durée.

Ces derniers font aussi l’objet de mesures spéciales pour «améliorer la prévention et le contrôle des infections, acheter davantage d’équipement de protection individuelle, constituer une main-d’œuvre solide».

budget de l'Ontario 2020

Le soutien

On estime à 13,5 milliards $ l’aide totale offerte par le gouvernement «à la population et aux créateurs d’emplois» dans le cadre du nouveau budget.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les parents recevront de nouveau 200 $ par enfant de 0 à 12 ans et 250 $ par enfant et jeune âgé jusqu’à 21 ans et ayant des besoins particuliers.

Des mesures sont prises pour «protéger les personnes âgées et leur permettre de rester chez elles plus longtemps». Un nouveau crédit d’impôt de 25% est applicable aux rénovations de domiciles jusqu’à 10 000 $.

Une aide de 300 millions $ est offerte aux entreprises dans les régions «orange», «rouge» et «grise» frappées par des restrictions et mesures de confinement pour des raisons sanitaires.

«La CoViD-19 a causé une récession mondiale», a déclaré le ministre Phillips. «Chaque statistique économique négative représente une personne qui a perdu son emploi, un propriétaire de petite entreprise inquiet ou une famille qui peine à joindre les deux bouts.»

Toronto est encore une zone «orange».

La relance

Le budget de 2020 compte sur une relance. Le gouvernement prévoit investir 4,8 milliards $ «dans des initiatives qui soutiendront les emplois dès maintenant» et en tâchant d’éliminer les obstacles à l’industrie, au commerce et aux affaires.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les initiatives clés proposées par le gouvernement comprennent «une réduction des prix de l’électricité destructeurs d’emplois», une baisse d’impôts sur les emplois, l’investissement «historique» pour relier à une infrastructure à large bande les personnes et les collectivités non desservies ou mal desservies.

On offrira davantage de formation professionnelle pour les travailleurs les plus touchés par la pandémie, ceux du tourisme et de l’accueil, afin de les aider à trouver d’autres emplois qui exigent des compétences en forte demande.

La province promet aussi de répondre favorablement aux demandes des municipalités d’alléger les impôts fonciers des petites entreprises. Cela permettrait de fournir aux petites entreprises un allégement municipal et provincial de l’impôt foncier pouvant totaliser jusqu’à 385 millions $ d’ici trois ans.

La province supprime également un impôt sur les emplois pour 30 000 employeurs supplémentaires en proposant de rendre permanente la hausse de l’exonération au titre de l’impôt santé des employeurs de 490 000 $ à 1 million $. Cela permettrait aux employeurs du secteur privé de faire des économies de 360 millions $ en 2021-2022. Environ 90 % des employeurs ne paieraient plus cet impôt.

«Il peut paraître difficile de penser à l’avenir alors que nous sommes confrontés à une pandémie mondiale», admet Rod Phillips, «mais si nous faisons tous des efforts, la COVID-19 sera un jour derrière nous

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

budget de l'Ontario 2020

Plusieurs scénarios financiers

Le plan financier du gouvernement se veut «souple à moyen terme et fondé sur les prévisions économiques les plus à jour». Mais il présente aussi d’autres scénarios en fonction du rythme de la reprise économique.

Pour l’exercice 2020-2021, le gouvernement prévoit un déficit de 38,5 milliards $. Ah, la belle époque (la campagne électorale de 2018) où les Conservateurs de Doug Ford râlaient contre le déficit de 15 milliards $ des Libéraux de Kathleen Wynne!

À moyen terme, il envisage un repli constant du déficit à 33,1 milliards $ en 2021-2022 et à 28,2 milliards $ en 2022-2023. Le gouvernement n’a aucune idée quand il pourra revenir à l’équilibre budgétaire (déficit zéro): c’est dans le prochain budget, celui de 2021-2022, qui reviendra au calendrier normal ce printemps, qui comprendra une voie «pluriannuelle» vers l’équilibre.

Depuis juin, le nombre d’emplois en Ontario a augmenté de 838 000 en chiffres nets et, en septembre, il équivalait à presque 100% (95,8%) de son niveau de février 2020.

Le PIB réel de l’Ontario devrait fléchir de 6,5% en 2020 et augmenter de 4,9% en 2021. La croissance économique de l’Ontario devrait se poursuivre après 2021: 3,5% en 2022, 2% en 2023…

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur