Plusieurs politiciens québécois appuient la résistance franco-ontarienne

Succès des manifs du 1er décembre

1er décembre 2018

Pierre Arcand, le chef intérimaire du parti Libéral du Québec, était accompagné de plusieurs de ses député sur la scène de la manifestation d'Ottawa. (Photo: Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)


7 décembre 2018 à 11h00

Il n’y avait pas que des Franco-Ontariens au centre-ville d’Ottawa, le samedi 1er décembre dernier. À leurs côtés, une délégation de parlementaires québécois, notamment, était venue appuyer leurs revendications à l’appel de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario.

Le gouvernement de François Legault avait délégué le ministre de la Famille et député de Papineau, Mathieu Lacombe, en compagnie des autres députés de l’Outaouais, Mathieu Lévesque et Robert Bussière.

1er décembre 2018
Ils étaient plus de 700 Franco-Ontariens, Québécois, et même anglophones réunis devant le bureau de leur «héroïne» Amanda Simard (au micro) à Hawkesbury. (Photo: Émilie Pelletier, Le Droit)

Ces Québécois qui ont vécu en Ontario

Ex-président de l’association des étudiants du collège La Cité, diplômé de l’Université d’Ottawa et ancien employé de radios communautaires à Ottawa et à Hearst, Mathieu Lacombe s’est dit personnellement touché par le combat franco-ontarien.

«Les parlementaires ont envoyé un message non partisan. L’Assemblée nationale a voté à l’unanimité pour qu’on appuie ce combat. Ce matin, j’étais tellement fier de voir le drapeau franco-ontarien flotter sur l’Assemblée nationale, à côté de celui du Québec. Je trouve que c’est un symbole tellement fort.»

Comme les anglophones du Québec

L’opposition officielle à Québec, le Parti libéral (PLQ), avait également de nombreux représentants soit les députés de la région, Maryse Gaudreault et André Fortin, en plus d’ex-ministres comme Christine St-Pierre, Kathleen Weil, Dominique Anglade et Gaétan Barrette. Le chef intérimaire du PLQ, Pierre Arcand, était également du lot.

«Je fais partie d’une formation politique qui a toujours défendu la minorité anglophone au Québec, et ce que l’on demande, c’est que la minorité francophone en Ontario soit défendue, chers amis», a-t-il lancé à la foule.

1er décembre 2018
Manif devant le bureau de comté du ministre des Finances Vic Fideli à North Bay. (Photo: Le Voyageur)

Affront à l’histoire

La députée fédérale d’Ahuntsic-Cartierville et ministre des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, a quant à elle insisté sur le caractère historique de cette mobilisation, invitant au passage ceux qui souhaitent miner les droits des minorités linguistiques à «retourner voir leurs livres d’histoire».

«Ce qu’on fait aujourd’hui, c’est défendre une vision de notre pays. Une vision qui fait en sorte que les francophones ont leur place depuis 151 ans», a déclaré Mme Joly. «À travers le pays, aujourd’hui, on est tous Franco-Ontariens!»

Tous les décideurs concernés

Le Franco-Albertain Jean Johnson, président de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada, a tenu à remercier les Franco-Ontariens de se tenir debout devant l’affront du gouvernement Ford.

«Ce qui se passe ici a une incidence chez nous, en Acadie, dans l’Ouest et dans le Nord. Le ralliement, le geste que vous posez aujourd’hui est important. C’est un message qui est livré à l’ensemble de nos décideurs des gouvernements provinciaux, territoriaux et fédéral.»

1er décembre 2018
La plus grande manifestation a eu lieu à Ottawa. (Photo: Martin Roy, Le Droit)

Ce n’est qu’un début

«C’est une journée incroyable. Dans mes rêves les plus fous, je ne pensais pas que les gens allaient sortir comme ça», a dit le président de l’AFO, Carol Jolin.

Si le gouvernement ontarien ne revient pas sur ses décisions de rétrograder le commissariat au services en français et de geler le projet d’université francophone à Toronto, l’AFO promet d’autres moyens de pression.

«Ce n’est qu’un début de ce qu’on pourrait faire», avertit la députée provinciale d’Orléans, Marie-France Lalonde, en parlant des manifestations dans toute la province et ailleurs au pays.

Toutes les générations

Les 5000 personnes rassemblées à Ottawa n’ont pas manqué d’occasions de s’enthousiasmer et e s’époumoner durant les deux heures qu’aura duré l’événement du 1er décembre.

Par exemple, quand la députée fédérale d’Ottawa-Vanier, Mona Fortier, a annoncé la présence de petits-enfants de grands noms de la francophonie comme Jean-Robert Gauthier, Mauril Bélanger et Pierre de Blois. «Ce qui me fascine et ce qui m’encourage, c’est de voir que toutes les générations sont présentes.»

L’avocat Ronald Caza, célèbre pour avoir remporté la cause de l’hôpital Montfort, a également réussi à enflammer la foule. «On espère ne pas avoir besoin de se rendre devant les tribunaux, mais si nous devons y aller, attachez vos tuques avec de la broche!»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Quiz : A mari usque ad mare

A mari usque ad mare (d’un océan à l’autre) est la devise du Canada.
En lire plus...

17 février 2019 à 7h00

Oslo: dans les coulisses des négociations israélo-palestiniennes

Studio 180
Me voici, à la St-Valentin, assis avec ma bien-aimée, dans une salle remplie à craquer du théâtre CAA de Mirvish (l'ancien Panasonic sur Yonge...
En lire plus...

16 février 2019 à 12h00

La pénurie d’enseignants freine le bilinguisme

Photo: Francopresse, Lucas Pilleri
Après des décennies de croissance exponentielle, les programmes de français langue seconde des conseils scolaires du pays peinent à trouver un nombre suffisant d’enseignants...
En lire plus...

16 février 2019 à 9h00

Le lait au chocolat ne fait rien de spécial pour la récupération des sportifs

santé, sport
Les médias, la publicité et bien des athlètes rapportent régulièrement que le lait au chocolat améliore la récupération chez les sportifs après un effort...
En lire plus...

La France s’anime au TAAFI

TAAFI
Du 15 au 17 février, les films sont de retour au Festival international d’art d’animation de Toronto (TAAFI) et plusieurs oeuvres françaises émergent du...
En lire plus...

15 février 2019 à 16h28

Adieu, Opportunity

La NASA a officiellement «déplogué» le 12 février sa sonde martienne Opportunity, qui ne répondait plus depuis juin dernier. Sa mission a duré beaucoup...
En lire plus...

15 février 2019 à 15h15

Abel Maxwell veut inspirer les jeunes

Abel Maxwell sera omniprésent à la célébration du Mois de l'Histoire des Noirs organisée par le Centre Francophone de Toronto le samedi 23 février....
En lire plus...

15 février 2019 à 11h00

Deux photographes, deux univers

Expo alliance française
Geneviève Thauvette et Kathleen Hearn, deux artistes torontoises, exposent leurs photographies à l’Alliance française de Toronto jusqu'au 28 mars.
En lire plus...

15 février 2019 à 9h00

Netflix, nouvelle plateforme des bizarreries de Gwyneth Paltrow

pseudoscience
Netflix ne se fera pas de nouveaux amis parmi les amateurs de vulgarisation scientifique et d’information véridiques: l’actrice Gwyneth Paltrow vient d’y obtenir une...
En lire plus...

15 février 2019 à 7h00

Réforme du système de santé: n’oubliez pas les services en français

santé
La décision attendue du gouvernement de l’Ontario de procéder à une réforme structurelle du système de santé serait «une opportunité d’améliorer l’accès aux services...
En lire plus...

14 février 2019 à 16h16

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur