Notre place réimaginé par des jeunes artistes

Avec la bénédiction de François Dubé

DJ UNPIER (à g.) et Kenan Belzner (à d.) ont revisité l'hymne Notre Place, de Paul Demers (décédé en octobre 2016) avec Julie Kim et Le R 1er.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Des jeunes artistes de la scène urbaine franco-ontarienne ont réimaginé la chanson Notre place pour le 21e siècle, en l’honneur de sa désignation comme hymne officiel des Franco-Ontariens à Queen’s Park plus tôt cette année.

Les musiciens torontois Kenan Belzner et DJ UNPIER ont fait appel aux voix de Julie Kim (les Chiclettes) et du rappeur de la région d’Ottawa Le R 1er, afin de rendre hommage à cette chanson emblématique, dont ils ont réalisé une version à leur image.

La chanson sera disponible sur les plateformes numériques à partir du 22 septembre.

Composée en 1986 par François Dubé (musique) et Paul Demers (paroles) pour souligner l’entrée en vigueur de la Loi sur les services en français, Notre place évoque un puissant sentiment d’appartenance culturelle et linguistique.  La vision que proposent Kenan Belzner et DJ UNPIER «représente un nouveau souffle dans la vie culturelle franco-ontarienne».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Animateur culturel dans le milieu scolaire francophone de Toronto, DJ UNPIER  s’est produit plus de 100 fois en spectacle en Ontario depuis 2012. Il a également retravaillé certaines oeuvres de Swing, de Gabrielle Goulet et d’Amélie & Les Singes bleus.

Kenan Belzner, lui, crée de la musique électronique depuis l’âge de 15 ans. Sorti de l’école secondaire St-Charles-Garnier à Whitby en 2016, il travaille désormais avec plusieurs artistes de la scène hip-hop locale, mais aussi avec des grands noms de la scène franco-ontarienne, dont Michel Bénac (Swing).

Julie Kim et Le R 1er
Julie Kim et Le R 1er

«Notre place est une composante importante de mon identité culturelle», explique DJ UNPIER. «C’était l’une des premières chansons franco-ontarienne que j’ai entendues. Pour moi, c’est comme un cri de ralliement, exprimé d’une façon artistique.»

François Dubé s’est dit «profondément touché par ce geste musical» et il a salué «l’initiative et la persévérance de DJ UNPIER et son équipe qui nous ont proposé une toute nouvelle version adaptée pour la nouvelle génération».

La veuve de Paul Demers, Sylvie Chalifoux, et le musicien François Dubé, avec la ministre Marie-France Lalonde.
La veuve de Paul Demers, Sylvie Chalifoux, et le musicien François Dubé, avec la ministre Marie-France Lalonde, lors de la proclamation de la chanson Notre Place comme hymne officiel des Franco-Ontariens.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur