L’électro-franco de DJ Unpier

Menthe, Citron, miel ou cannelle

Dj Unpier. (Photo: Ashley Baker)

Dj Unpier. (Photo: Ashley Baker)


18 avril 2017 à 0h01

DJ Unpier joue sur la scène ontarienne depuis quelques années et puise son influence à Toronto. Son but: faire danser le monde, en français s’il vous plaît !

Pier-Bernard Tremblay, né à Québec, a fait ses études à l’école secondaire catholique Père-René-de-Galinée à Cambridge et au Collège Glendon de l’Université York à Toronto. Il se reconnaît dans le film culte Elvis Gratton, se disant «Canadien français, québécois français, francophone québécois canadien, québécois d’expression canadienne-française, Canadien américain francophone d’Amérique du Nord».

Dj Unpier se produit en Ontario – Franco-Fête, festival Monde le son, lancement de la Semaine de la francophonie, etc. – et il a «encore beaucoup de chemin à faire ici», dit-il à L’Express, mais il aimerait «jouer en dehors des frontières de l’Ontario et développer un marché à l’extérieur».

L’artiste est présent sur les plateformes en ligne comme Mixcloud et Soundcloud, sur lesquelles nous pouvons écouter ses mixtures. En ce qui concerne la sortie d’E.P. ou de simples, DJ Unpier nous avoue ne pas y être encore, «je prends les choses au jour le jour, progressivement, mais pourquoi pas un jour.»

Même si le DJ se limite au français, il est «capable de tout», Pier-Bernard Tremblay s’investit dans tous les genres. «Je passe de la soirée dansante à des musiques plus adaptées pour les clubs. Ça me prend du temps pour la recherche musicale: il m’arrive de passer des heures pour trouver la perle qui va me permettre de créer un bon mix.»

Dj Unpier est attiré par la musique depuis son jeune âge. Quand se lancer et quand commencer, ça ne se décide pas, ça s’apprend. À 25 ans, lorsqu’il était animateur culturel à Cambridge, il a commencé à apprendre tout seul. «J’ai toujours été attiré par la musique. J’en écoute 24 h sur 24 h, j’ai toujours eu l’oreille, mais quand j’ai commencé à toucher à cette technologie, la pratique est devenue un jeu et une passion.»

Il transmet déjà sa passion aux jeunes des écoles secondaires, où il donne des cours et des ateliers.

Un mélange musical libre

Dj Unpier à son propre processus de réalisation. Il réarrange des musiques de concert et réalise des mixtures comme Confitures à l’orange, dans laquelle il reprend des mélodies existantes et les paroles du film Jeux d’enfants avec la voix de Marion Cotillard.

«Je prends souvent des paroles de film, comme dans le morceau Parfait au citron, où je reprends le passage dans l’avion sur le Québécois francophone.» Pier-Bernard s’inspire de voix pour certaines de ses mélodies: «je vais bientôt sortir un nouveau morceau avec la voix de Gandhi dans un discours sur la liberté».

Son influence musicale ne vient pas de la musique américaine, mais surtout de l’électronique britannique. Mais, «c’est ici à Toronto que finalement j’ai été le plus influencé, c’est une ville tellement importante dans le milieu de la musique électronique.» Dj Unpier veut jouer des musiques du monde, il ne veut pas jouer un seul style et souhaite que le plus de personnes possibles se reconnaissent dans ce qu’il fait.

«En tant que francophone, c’est important de mixer en français, c’est ma niche, ma signature, et cette niche est grande. Il y a de la place pour tous ceux qui veulent y prendre part.»

Pour cet artiste, nous vivons dans plusieurs langues au quotidien et continuer dans cette musique, c’est aussi ne pas oublier d’où l’on vient, ne pas oublier que nous sommes francophones. «C’est aussi pour cette raison que j’aime apprendre aux jeunes du secondaire comment mixer, comment participer à ce projet.»

Dj Unpier se produira notamment lors de la Canadian Music Week au Cameron House (408 rue Queen), le 19 avril à Toronto.

Dj Unpier lors du JUNOFEST.
Dj Unpier lors du JUNOFEST.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Il y en a pour tous les goûts: les concerts gratuits des 23 et 24 septembre

Francophonie en fete
Un véritable tour du monde de la musique francophone
En lire plus...

21 septembre 2017 à 9h11

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Des Gémeaux pour l’Ontario

L’émission Cochon Dingue, réalisée par le Franco-Ontarien Mathieu Pichette (à gauche), a remporté plusieurs prix dimanche  au gala des Gémeaux. Mathieu Pichet, Stéfany Brulier, Julie Lavalée, Sébastien Hurtubise, Carlos Soldevila, Micheline Sylvestre, Pascal Morissette, Pascal Barriault, Marie-Lou Morin. (Photo: Paul Ducharme)
Des producteurs et des artisans franco-ontariens se sont illustrés au gala de la télévision et des médias numériques.
En lire plus...

18 septembre 2017 à 14h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur