Nathalie Nadon, «caméléon» de la scène

Comédienne, interprète, animatrice…

Théâtre Spadina Alliance française

Nathalie Nadon interprète une chanson des Chiclettes.


11 février 2019 à 15h15

«Le mot caméléon, c’est ce qui me décrit le mieux dans ma vie d’artiste», confie la chanteuse et comédienne Nathalie Nadon, bien connue comme membre du trio féminin rétro Les Chiclettes.

La polyvalence de cette artiste torontoise a corsé la tâche de l’Alliance française de Toronto pour présenter sa conférence la semaine dernière au Théâtre Spadina. Cette rencontre avec le public n’était d’ailleurs pas un simple exposé de ses aventures, mais bien un spectacle comique et musical.

Nathalie Nadon.

«Une actrice avec une voix»

Originaire de la région d’Ottawa-Gatineau et établie à Toronto depuis plusieurs années, Nathalie Nadon aime mentionner cette «double nationalité» qui correspond également à deux facettes de sa vie d’artiste.

Après ses études de théâtre et de nombreuses expériences dans ce domaine au Québec, c’est à Toronto que sa carrière de chanteuse a démarré. «Je me suis toujours considérée comme une actrice avec une voix», explique-t-elle.

«C’est drôle, car je suis connue en tant que chanteuse à Toronto, et en tant que comédienne à Ottawa», souligne Nathalie Nadon, qui a su tirer profit de cette singularité.

Ses débuts dans la musique se font dans un restaurant sur la rue King à Toronto, désormais fermé, le St-Tropez. Elle y explore alors le vaste répertoire de la chanson française.

À l’Alliance française, accompagnée de Tania Gill au piano, Nathalie Nadon a interprété des classiques qui avaient marqué sa carrière, tels que «Je ne pourrai jamais vivre sans toi» de Michel Legrand.

 

Aussi femme d’affaires

Si Nathalie Nadon se définit comme une chanteuse, une comédienne, une auteure-compositrice… un autre terme est revenu constamment dans son discours: «entrepreneuse artistique».

Avec le trio des Chiclettes, qu’elle présente comme sa «plus grande entreprise», la chanteuse ontarienne a découvert «son côté entrepreneur». En effet, c’est elle qui se charge de faire les demandes de subventions, de gérer le budget, de programmer leurs tournées, faire de la publicité…

«J’ai toujours avec moi mon chapeau de productrice.»

«En tant qu’artiste, il faut s’adapter perpétuellement. C’est ça la vie de caméléon.»

Vous l’aurez compris: Nathalie Nadon a plus d’une corde à son arc.

Sans compter ses productions théâtrales et musicales, cette dernière est à l’origine de projets singuliers.

Suite à leur chanson Grève au trop parfait, le trio des Chiclettes a notamment créé une bourse d’études #JEMAIME, dans le cadre de leur campagne de sensibilisation contre les standards de beauté imposés.

Cette bourse permet de payer une partie des frais de scolarité ou d’inscription aux femmes franco-ontariennes qui souhaitent reprendre leurs études.

Les Chiclettes Julie Kim, Geneviève Cholette et Nathalie Nadon.

De son côté, Nathalie Nadon s’est lancée dans un autre projet avec Lina Biais en 2012. Le conseil scolaire MonAvenir était à la recherche d’une série de spectacles pour des portes-ouvertes et avait demandé l’aide de la chanteuse torontoise. Les aventures d’Amandine et Rosalie sont ainsi nées.

De fil en aiguille, ces pièces de théâtre pour enfants se sont fait connaître à travers l’Ontario. Dans un premier temps jouées par les deux comédiennes dans des festivals, Les aventures d’Amandine et Rosalie sont même devenues une télésérie, diffusée depuis septembre 2017 sur Bell Télé Fibe.

Extrait vidéo: youtube https://www.youtube.com/watch?v=A-o_x7mVbc0
Les aventures d’Amandine et Rosalie

Nouvelle présidente du Théâtre Novo

Depuis le 4 février, Nathalie Nadon est la nouvelle présidente du Théâtre Novo, dont elle est également co-fondatrice.

Cette compagnie de théâtre, créée en 2014 par Dino Gonçalves, comédien, artiste de cirque et producteur, a pour but de créer des œuvres originales à partir du mélange de diverses disciplines. On retrouve bien ici le leitmotiv du «caméléon» de la scène ontarienne.

Lorsqu’au cours de la conférence, une personne du public demande à l’artiste «Comment tu fais pour être partout à la fois», Nathalie Nadon ne semble pas surprise par la question.

Si la comédienne aime faire ce métier d’artiste, elle reconnaît que ce n’est pas toujours facile. «Il faut s’adapter perpétuellement.»

Des membres du théâtre Novo pour Électro! Bing! Bang!: Xavier Yuvens, Nathalie Nadon, Danik McAfee, Chad Vincent, Lise Cormier.

Fière d’être franco-ontarienne

«Le fait d’être francophone m’a permis de me démarquer sur la scène ontarienne». En effet, cette spécificité lui a permis de décrocher de grands rôles, y compris anglophones, comme au Stratford festival à Ottawa, un grand festival de théâtre, en 2010. «J’ai même eu la chance d’y interpréter des chansons en français», précise Nathalie Nadon.

Mais cette dernière est également très reconnaissante de la communauté franco-ontarienne. « Elle m’appuie depuis le tout début. Je ne serais pas l’artiste que je suis devenue sans elle», confie la comédienne.

C’est pourquoi, il lui tient à cœur de s’impliquer pleinement dans cette communauté. Sans se politiser, Nathalie souhaite avant tout «utiliser sa voix adéquatement», conclut-elle.

Théâtre Spadina Alliance française
La comédienne remercie la communauté franco-ontarienne. À l’écran: Gilles Marchildon, Nathalie Nadon et Jean-Rock Boutin.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Cinq flûtes des cinq continents

North Wind Concerts
Alison Melville est à la tête du projet de concert Encircling the World: Flutes qui sera présenté le dimanche 2 mars à 19h30 au...
En lire plus...

22 février 2019 à 7h00

Troisième revers consécutif pour les Maple Leafs

Les Maple Leafs de Toronto étaient de retour à domicile après un long voyage de 6 parties à l'étranger. Pour l'occasion ils recevaient la...
En lire plus...

21 février 2019 à 22h30

17 255 écrivains canadiens se partagent 12 282 712 $

écrivains
Depuis 30 ans, le programme du Droit de prêt public (DPP) verse aux écrivains canadiens une somme d’argent en reconnaissance de l’utilisation de leurs...
En lire plus...

21 février 2019 à 17h00

La station Kipling: circulez, y a rien à voir

Cette semaine, nous poursuivons les Visites Express consacrées aux extrémités du métro torontois. Après Finch et McCowan, nous nous sommes rendus à l'ouest de...
En lire plus...

21 février 2019 à 13h00

Common law en français: Calgary devance Toronto

Ian Holloway, doyen, Faculté de droit, Université de Calgary; Nickie Nikolaou, vice-doyenne (Calgary); Adam Dodek, doyen, Faculté de droit, Université d’Ottawa; Caroline Magnan, directrice du Programme de certification de common law en français; Alexandra Heine, étudiante de 3e année en droit (Calgary).
Un nouveau partenariat sur l'enseignement de la common law, conclu entre les facultés de droit de l’Université d’Ottawa et de l’Université de Calgary, va...
En lire plus...

21 février 2019 à 11h00

Incertitude environnementale et arrogance humaine

roman
Le premier roman de Christiane Vadnais, Faunes, est un récit dystopique qui s’insère dans un courant de fiction climatique.
En lire plus...

21 février 2019 à 9h00

Ils ont apporté la rougeole à l’école

Encore un. Un père de famille qui se retrouve au centre d’une poussée de cas de rougeole, en Colombie-Britannique, reconnaît ne pas avoir fait...
En lire plus...

21 février 2019 à 7h00

Une assemblée citoyenne de l’AFO sur Facebook

Résistance
L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario organise sa première assemblée citoyenne en direct sur Facebook le mardi 26 février à 17 h.
En lire plus...

20 février 2019 à 17h10

McMichael accueille l’art pluriel de Françoise Sullivan

McMichael
Les femmes à l’honneur! Depuis le 16 février, le Musée d'art canadien McMichael ouvre ses portes à deux expositions itinérantes sur deux grandes artistes:...
En lire plus...

20 février 2019 à 13h00

Facebook, sauveur des journaux?

journaux, presse, médias
Responsable majeur de leur détresse, Facebook vient aujourd’hui au secours des journaux désemparés en promettant 300 millions $ pour divers projets de journalisme local....
En lire plus...

20 février 2019 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur