Louis-José Houde: entre rire et réflexion

Francophonie en fête

Louis-José Houde sur la scène du théâtre Isabel Bader ce 25 septembre dans le cadre de Francophonie en fête.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Francophonie en fête a misé sur le rire ce mercredi 25 septembre, en réinvitant le célèbre humoriste québécois Louis-José Houde. Il a fait salle comble au théâtre Isabel Bader avec son spectacle Préfère novembre, une réussite si on se fie aux réactions du public.

Sujets sensibles… avec humour

Durant sa représentation sans pause, Louis-José Houde nous a parlé de nombreuses thématiques sensibles, et a toujours réussi à s’en servir pour nous faire réfléchir et surtout nous faire rire!

Par exemple, il a traité de la récente libération de la parole des femmes avec le #MoiAussi.

«Je n’ai jamais été dans une situation comme ça, donc c’est très facile pour moi de dire ça, mais je pense qu’il ne faut pas avoir honte des rapports non consentants… T’étais non consentant, ce n’est pas de ta faute!»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Sur un ton plus comique, il a précisé: «Il ne faut pas avoir honte des rapports non consentants. Juste des consentants! Moi, j’ai honte de la moitié!»

Choisir d’avoir des enfants

Ou encore, avec un débit rapide qui faisait se tordre de rire le public, il a expliqué que le fait d’avoir des enfants ou non c’est «ton choix, c’est ta vie, c’est ta tête, c’est ton cœur, c’est ton corps, c’est ton âme, c’est ton parcours, c’est ton histoire, c’est ton temps sur la Terre, ça ne regarde que toi. […] Mais moi j’ai un feeling… c’est parce que tu ne veux pas faire de lunch.»

La salle était pleine pour «Préfère novembre» de Louis-José Houde.

Il a par ailleurs réussi à nous faire réfléchir sur d’autres sujets comme l’homophobie, les mères monoparentales et la mort (!) en disant qu’avant de mourir, nous avons différentes rides… mais il nous faut surtout des «rides heureuses».

Le public était avec lui : l’humoriste savait parfaitement comment rendre hilare la salle, et calmer son public lorsqu’il le voulait. Il a donc réussi à créer des « rides heureuses » chez son public, pour le plus grand bonheur de tous.
En fin de soirée, il nous a présenté en avant-première un extrait de son numéro d’ouverture pour le Gala de l’ADISQ, qui aura lieu ce 27 octobre 2019.

Neev aux nombreux accents

En première partie, nous avons eu un spectacle haut en couleur de l’humoriste Neev. Il nous a parlé d’amour, des idées reçues sur les hommes… et tout ça avec un véritable talent d’imitateur!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Neev à Toronto, le 25 septembre 2019.

En effet, Neev a su nous faire voyager avec divers accents, en passant par l’accent allemand, ou encore l’accent espagnol, ce qui n’a pas manqué de faire rire le public.

Pas étonnant  qu’il a été en 2011 en nomination pour «révélation» du Festival Juste Pour Rire, et chroniqueur à l’émission Selon l’Opinion Comique.

Il a également fait les premières parties de la tournée Gouache de Simon Gouache (qui faisait la première partie de la tournée de Louis-José Houde en 2017).

Le festival Francophonie en fête se poursuit ce vendredi soir, toujours au théâtre Isabel Bader, avec le spectacle de Corneille et, en première partie, Julie Kim. Samedi, c’est le Grand Spectacle Afro-Caribéen au centre Miles Nadal avec Emmanuel Jal, précédé d’Abel Maxwell.

Francophonie en fête à la Distillerie en fin de semaine dernière.
Donné Roberts sur la scène de Francophonie en fête à la Distillerie samedi dernier.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur