L’heure est au bilan chez les Maple Leafs, après l’élimination hâtive

Un été mouvementé en perspective pour l'équipe torontoise

Maple Leafs
Les Maple Leafs ont été éliminés rapidement pour une 5e année consécutive. Photo: Chris Young
Partagez
Tweetez
Envoyez

Suite à l’élimination hâtive des Maple Leafs de Toronto aux mains du Canadien de Montréal, les joueurs et dirigeants ont rencontré les médias pour faire leur bilan de fin de saison.

On ne s’attendait pas à voir les Torontois s’adresser aux journalistes si rapidement, suite à la saison de rêve que l’équipe avait connue. Les Maple Leafs étaient considérés comme une des trois équipes favorites de la LNH pour remporter la Coupe Stanley!

Un mot du président des Maple Leafs

«Je veux parler directement à nos partisans», a dit le président Brendan Shanahan. «Nous comprenons la déception que vous ressentez. Toute l’année, le support que nous recevons de vous est vital et nous l’apprécions vraiment.»

«Nous voulions vraiment être une source de joie pour vous. Nous voulons l’être chaque année, mais cette année était encore plus importante pour les joueurs. Nous prenons la responsabilité de vous avoir déçu et laissé tomber.»

«Nous leur avons donné de l’espoir et ils avaient des attentes. Les fans ont eu le coeur brisé. Nous allons travailler fort pour retrouver la confiance de nos partisans.»

Maple Leafs
Des partisans qui avaient payé 2 500 $ par billet pour assister au match du 29 mai à Montréal. Photo: Chris Young

«Quand je suis arrivé ici, on m’a donné la tâche de rebâtir l’organisation et d’amener une Coupe Stanley à Toronto. Je n’ai pas atteint mon but encore et mon focus est d’accomplir ça», a promis Brendan Shanahan.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Frustration chez les partisans des Maple Leafs

Les amateurs de hockey frustrés ont inondé les réseaux sociaux d’insultes envers l’organisation, en raison des insuccès qui se répètent année après année. Certains ont même brûlé leurs chandails en signe de mécontentement.

Le maire John Tory se dit aussi déçu qu’eux, mais assure qu’il a confiance que l’équipe sera capable de rapporter un jour une Coupe Stanley à la ville.

Le top 4

Le directeur général Kyle Dubas a abordé la question qui est sur les lèvres de tout le monde depuis l’élimination de l’équipe. Que fera-t-il avec ses 4 joueurs vedettes: Auston Matthews, Mitch Marner, William Nylander et John Tavares? Ces 4 joueurs comptent pour 40 millions $ par saison dans la masse salariale de l’équipe.

Maple Leafs
Le capitaine John Tavares lors du 1er duel Toronto-Montréal. Photo: Chris Young

«C’est sûr que plusieurs équipes voudraient les avoir, mais nous les aimons et nous voulons les garder ici. Je sais que ce n’est pas ce que les gens veulent entendre, mais des moments comme ceux-ci font partie de l’histoire. La plupart du temps, ils sont un prélude au succès», a dit Kyle Dubas.

John Tavares n’a disputé que 10 minutes dans la série face aux Canadiens en raison d’une blessure, alors que William Nylander a été le meilleur marqueur des Leafs avec 5 buts en 7 parties.

Auston Matthews, gagnant du trophée Rocket Richard et meilleur marqueur de la ligue, a été limité à un seul but dans la série,  alors que Mitch Marner en a inscrit aucun. Marner a pourtant terminé au 5e rang des pointeurs de la ligue cette saison.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les joueurs dévastés

Ce sont des joueurs toujours sous le choc qui se sont présentés devant les médias.

«Nous sommes tous très déçus parce que nous avions de très hautes attentes envers nous et nous étions confiants d’être une équipe spéciale qui pouvait causer beaucoup de dommages. Évidemment ça fait mal de ne pas avoir comblé les attentes»,  disait Marner, qui est fortement pointé du doigt pour les insuccès de l’équipe en séries éliminatoires.

Mitch Marner n’a pas compté en séries éliminatoires. Photo: Chris Young

Son partenaire de trio, Auston Matthews, est même venu à sa défense. «Mitch est un joueur incroyable et un coéquipier extraordinaire. Dans le vestiaire, tout le monde aime Mitch, tout le monde aime tout le monde. Nous sommes vraiment tissés serré.»

Devant le filet

La situation devant le filet causait des maux de tête au DG Kyle Dubas en début de saison, suite à la blessure de Frederik Andersen et de l’émergence de Jack Campbell.

Il est maintenant clair que Campbell sera le gardien numéro 1 des Maple Leafs la saison prochaine. Ce dernier est encore sous contrat pour une autre année avec un salaire raisonnable de 1.65 million $. Il était devant le filet pour les 7 rencontres face à Montréal et a présenté un taux d’efficacité de .934%. 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Maple Leafs
Le tandem Frederik Andersen et Jack Campbell. Photo: Chris Young

De son côté, Andersen a écoulé la dernière année de son contrat de 5 ans et commandait un salaire annuel de 5 millions $ par saison. Ce dernier a dit qu’il allait garder de bons souvenirs de ses années à Toronto…

Les départs imminents

Qui dit fin de saison, dit mouvement de personnel. Beaucoup de joueurs risquent de se retrouver sous d’autres cieux, alors qu’au moins 10 joueurs sont sans contrat pour la prochaine saison.

On pense notamment à Frederik Andersen, Zach Hyman, Joe Thornton, Jason Spezza, Wayne Simmonds, Nick Foligno, Alex Galchenyuk, Zach Bogosian, Riley Nash et David Rittich.

Nick Foligno ne sera probablement pas de retour avec les Leafs. Photo: Chris Young

Seront-ils de retour?

Le vétéran Jason Spezza a confirmé qu’il souhaitait revenir la saison prochaine. «J’aimerais revenir, il y a beaucoup de travail à terminer.» 

Kyle Dubas a confirmé que l’équipe aimerait le voir de retour dans l’alignement. Il semble aussi y avoir un intérêt mutuel entre l’organisation et Alex Galchenyuk et Zach Bogosian. 

Du côté de Joe Thornton et de Wayne Simmonds, ils se sont montrés beaucoup plus vagues, laissant planer le doute. Joe Thornton, 42 ans, pourrait prendre sa retraite, lui qui a admis qu’il allait maintenant se concentrer sur son rôle de père. 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Maple Leafs
Joe Thornton a marqué 5 buts et obtenu 15 passes, pour un total de 20 points en 44 matchs. Photo: Chris Young.

«C’était définitivement un honneur de vêtir le bleu et blanc cette année. Je ne sais pas ce que le futur me réserve, mais j’ai vraiment aimé mon séjour avec les Leafs», a dit Wayne Simmonds, originaire de Scarborough.

Wayne Simmonds (au centre) aurait aimé que son séjour se passe mieux. Photo: Chris Young

Le cas Zach Hyman

Un des joueurs les plus populaire et aimé des partisans et de la direction est l’attaquant Zach Hyman. Natif de Toronto, ce dernier évolue avec les Maple Leafs depuis 6 ans.

Celui qui jouait aux côtés d’Auston Matthews et Mitch Marner cette saison, et que l’on compare souvent à Brendan Gallagher du Canadien en raison de sa détermination, touche actuellement 2.25 millions $ et commandera définitivement une augmentation de salaire. 

Selon Chris Johnston du réseau Sportsnet, Hyman pourrait facilement toucher 6 millions $ avec une autre équipe s’il testait le marché des joueurs autonomes. Une rumeur circulait dans les derniers jours à l’effet qu’il aurait refusé une offre de 5 millions $ des Maple Leafs… rumeur que son agent Todd Reynolds a niée.

Maple Leafs
Zach Hyman lors du 6e match de la série face aux Canadiens. Photo: Chris Young

À quoi s’attendre des Maple Leafs?

Albert Einstein disait que la folie est de toujours faire les choses de la même façon, mais d’espérer un résultat différent. Il s’agit maintenant d’une 5e année consécutive où les Leafs se font éliminer au premier tour avec le même noyau de joueurs.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il ne serait donc pas surprenant de voir au moins un joueur d’impact être échangé durant la saison estivale. Les Torontois verront également un de leur joueur prendre la direction de Seattle en raison du repêchage de l’expansion et de l’arrivée du Kraken de Seattle dans la LNH la saison prochaine.

«Nous allons le faire [gagner la Coupe] ici à Toronto, avec ce groupe. Il y aura des changements, nous allons arranger quelques trucs en chemin, l’équipe va s’épanouir, les gens vont évoluer… mais nous allons terminer le travail», a conclu le président Brendan Shanahan. 

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur