Séries éliminatoires: les Maple Leafs aspirent aux grand honneurs

Ça commence jeudi face aux Canadiens de Montréal

Maple Leafs
Le capitaine John Tavares lors du 1er duel. Photo: Chris Young
Partagez
Tweetez
Envoyez

Ce n’est un secret pour personne, les Maple Leafs de Toronto n’ont pas remporté la Coupe Stanley depuis 1967, et les partisans commencent à s’impatienter.

L’équipe, qui était une risée il n’y a pas si longtemps, est devenue en 5 ans une des quelques formations de la LNH qui peut actuellement aspirer aux grands honneurs.

L’équipe s’apprête à affronter le Canadien de Montréal au premier tour des séries éliminatoires et espère pouvoir aller jusqu’au bout. 

Les Leafs reviennent de loin 

Sept ans après l’arrivée de Brendan Shanahan à la présidence des Leafs, la formation est passée de dernière au classement général à championne de la division Nord, pour une première fois depuis la saison 1999-2000.

Elle a terminé au 5e rang de la LNH avec 77 points dans cette saison écourtée de 56 matchs. Le « Shanaplan » tel que surnommé a fonctionné et l’équipe s’est rebâtie rapidement et a su développer les jeunes talents de belle façon.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’ère Matthews

Un des principaux facteurs des succès des Torontois est définitivement l’arrivée de la sensation Auston Matthews qui a marqué le début d’une nouvelle ère.

Repêché au 1er rang à la séance de repêchage de 2016, Matthews est rapidement devenu le visage de la franchise et l’américain a amené un vent d’optimisme sur les amateurs de hockey de la ville reine.

L’ancien entraîneur Mike Babcock a admis que son équipe avait fini bonne dernière au classement l’année précédente dans le but d’obtenir une chance de gagner la loterie du repêchage.

Avec ses 5 saisons de plus de 30 buts et 3 de 40 ou plus, Matthews est le premier joueur des Leafs à remporter le trophée Maurice Richard remis au meilleur buteur de la LNH et premier joueur de l’équipe à être meneur des buteurs de la ligue en 75 ans! 

arbitre
Matthews a inscrit 41 buts, 25 passes pour un total de 66 points en 52 matchs. Photo: Chris Young

Saison de rêve

En cette saison où les partisans ne peuvent malheureusement pas encourager leurs favoris en personne, les hommes de Sheldon Keefe ont complété une saison de rêve.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Champions de division, 5e au total dans la LNH, statistiques individuelles extraordinaires pour Matthews, Marner et Campbell et ils sont maintenant les grands favoris pour représenter la division canadienne contre les équipes des divisions américaines.

Le vétéran Jake Muzzin, qui a remporté la Coupe Stanley avec les Kings en 2014, a admis que c’est la formation la plus complète qu’il a vu depuis son arrivée avec l’organisation il y a 3 ans.

Maple Leafs
Jake Muzzin fait partie du groupe de leaders et a déjà gagné la coupe. Photo: Chris Young

« Nous savons tous que le vrai travail commence maintenant et tout ce que nous avons accompli cette saison ne veut plus vraiment rien dire », a dit son partenaire de duo, Justin Holl.

Les déceptions

Malgré de belles performances en saison régulière lors des 5 dernières saisons avec des joueurs tels Auston Matthews, Mitch Marner, William Nylander et John Tavares dans l’alignement, les Maple Leafs n’ont toujours pas été en mesure d’accéder au deuxième tour des séries éliminatoires depuis 2003-2004.

Ils ont souvent laissé filer des avances dans les matchs et même les séries pour s’incliner et se faire éliminer de manière crève-coeur.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il y a 2 ans, les Bruins avaient effectué une remontée dans la série pour l’emporter alors que l’année dernière, l’équipe a participé à la ronde qualificative dans la « bulle », mais les Blue Jackets de Columbus les ont éliminés en 5 rencontres.

Morgan Rielly a abordé le sujet en conférence de presse: « Ça fait très mal de perdre, mais en regardant en arrière, ça nous donne de la motivation. On va tout faire pour se rendre au bout. »

Maple Leafs
Morgan Rielly est le joueur avec le plus d’ancienneté au sein de l’équipe. Photo: Chris Young

Le duel tant attendu Maple Leafs-Canadien

Ayant terminé au premier rang de la division nord, les Leafs affronteront les Canadiens de Montréal (4e au classement de la division) pour une première fois depuis 1979.

Les 2 équipes avaient bien failli s’affronter en finale de la Coupe Stanley de 1993, mais les Kings de Los Angeles avaient vaincu les Leafs en finale de conférence pour éventuellement s’incliner contre le tricolore en finale de la Coupe Stanley.

Les joueurs tout comme l’entraîneur Sheldon Keefe sont excités à l’idée de finalement affronter les Canadiens en séries d’après saison. « C’est dommage qu’il n’y ait pas de fans dans les estrades parce que c’est le duel que les gens voulaient. C’est tout de même très excitant pour les partisans. »

Rivalité de tout un pays

« Considérant l’histoire des 2 équipes et la rivalité existante, ça va être une série très spéciale », disait l’attaquant Alex Kerfoot.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les Maple Leafs et les Canadiens sont 2 équipes des 6 originales de la LNH, les 2 équipes les plus décorées dans l’histoire de la ligue, 2 des franchises qui valent le plus cher et qui possèdent un bassin impressionnant de fidèles partisans. Alors que les amateurs du tricolore ont le CH tatoué sur le coeur, les partisans des Leafs ont le sang bleu.

Cette rivalité n’implique pas seulement les villes de Montréal et Toronto, c’est une rivalité qui divise et passionne le pays en entier. On sait que Terre-Neuve est majoritairement bleu alors que le Nouveau-Brunswick compte beaucoup de supporters de la Sainte-Flanelle par exemple. Le même scénario se produit dans l’Ouest canadien.  

 « C’est une rivalité historique. Ça va être une série haute en intensité, très compétitive et excitante! », s’exclamait Joe Thornton, le seul membre de l’équipe qui était né lorsque les 2 équipes se sont affrontées en séries la dernière fois.

Maple Leafs
Ben Hutton et Josh Anderson lors de la rencontre du 8 mai dernier. Photo: Chris Young

À quoi s’attendre des Maple Leafs

Les Maple Leafs ont eu le dessus sur les Canadiens cette saison en remportant 7 des 10 duels entre les 2 équipes. Par contre, les Montréalais constituent l’équipe la plus robuste de la LNH. Ils ont terminé au premier rang pour les mises en échec alors que les Torontois ont terminé en fin de classement.

Le DG Kyle Dubas, qui avait autrefois toujours préféré miser sur les habiletés plutôt que le jeu physique, a fait plusieurs additions durant la saison morte ainsi qu’à la date limite des transactions pour rendre son équipe un peu plus compétitive à ce niveau (Wayne Simmonds, Joe Thornton, Nick Foligno).

Les gardiens pourraient faire la différence dans cette série alors que les 2 équipes ont eu plusieurs incertitudes devant le filet cette saison. Jack Campbell a connu une saison conte de fée pendant que Frederik Andersen soignait une blessure.

L’entraîneur Sheldon Keefe a d’ailleurs confirmé que Campbell a mérité le poste de gardien partant pour le 1er match.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Du côté du Canadien, Carey Price se remet d’une commotion cérébrale et a disputé un match de remise en forme avec le club-école du Rocket de Laval en début de semaine. 

gardien
Jack Campbell a terminé la saison avec une fiche de 17-3-2. Photo: Chris Young

À priori, les Leafs devraient facilement l’emporter dans cette série, mais les marqueurs Matthews, Marner, Nylander et Tavares, se sont faits plutôt discrets en séries lors des années précédentes. Reste à voir s’il pourront élever leur jeu d’un cran lorsque ça compte.

L’entraîneur Keefe reste prudent et ne veut pas célébrer trop tôt. « Nous allons voir une équipe différente de ce que nous avons vu lors des derniers matchs. [Price, Gallagher et Weber étaient absents]. Nous avons beaucoup de respect pour eux et allons être à notre meilleur parce que c’est ce que ça va prendre pour gagner. »

Les 2 premières parties de la série auront lieu à l’Aréna Scotiabank jeudi et samedi, avant de se transporter du côté de Montréal pour les matchs 3 et 4. Les rencontres 5 et 7 (si nécessaires) seraient aussi à Toronto.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur