Le président du Centre francophone veut poursuivre sur la lancée

Aliou Sène, CFGT, Centre francophone
Le président du conseil d'administration du CFGT, Aliou Sène. Photos: François Bergeron
Partagez
Tweetez
Envoyez

Aliou Sène, le nouveau président du conseil d’administration du Centre francophone du Grand Toronto, élu en septembre, est un gestionnaire de la santé publique installé en Ontario depuis 15 ans «directement du Sénégal, sans passer par le Québec», d’abord à Welland, puis à Toronto.

Il est présentement coordonnateur des services en français de CAMH, l’hôpital psychiatrique de Toronto, et c’est dans le cadre de ce mandat qu’il a été amené à connaître et à apprécier le CFGT, raconte-t-il en entrevue à l-express.ca.

«Quand on m’a approché pour devenir membre du conseil d’administration il y a 4 ans, l’intérêt était déjà là chez moi!»

Aliou Sène, CFGT, Centre francophone
Aliou Sène à la clinique de santé du Centre francophone, au 555 Richmond Ouest.

Le CFGT est le seul centre communautaire multiservices en français dans le Grand Toronto, avec un budget dépassant 15 millions $ et une centaine d’employés. Outre une clinique de soins de santé primaires et une unité de santé mentale, le Centre offre des services d’aide juridique, d’emploi, de logement, d’intégration des nouveaux arrivants et pour la petite enfance.

Médecin hygiéniste

Médecin hygiéniste de formation, il est fier de son «expérience sur le terrain», au Sénégal comme en Ontario.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«J’ai adoré mon implication dans la promotion de la santé pour le Centre de santé communautaire de Hamilton Niagara et avec le Réseau Franco Santé Sud (qui partage des bureaux à Toronto avec le RIFSSSO, le Regroupement des intervenants francophones en santé et en services sociaux de l’Ontario).

Il a aussi aidé le docteur Guy Proulx à lancer le Centre de santé cognitive, au campus Glendon de l’Université York, dont il a été le premier coordonnateur. «Très belle expérience» là aussi.

À CAMH, le Centre de toxicomanie et de santé mentale, il aide l’institution à «prendre en compte les francophones» dans ses missions.

Aliou Sène, CFGT, Centre francophone
Le président du conseil d’administration du CFGT, Aliou Sène.

Vivre notre culture à Toronto

Père de deux jeunes filles en immersion française («on parle Wolof à la maison»), on le croise de plus en plus souvent dans les activités sociales et culturelles de la francophonie torontoise.

«C’est très important pour notre communauté minoritaire de pouvoir vivre notre culture.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Aliou Sène refuse de dire, en riant, s’il supportait la France ou le Maroc lors des demi-finales de la récente Coupe du monde de soccer… finalement remportée dimanche par l’Argentine contre la France.

La majorité des clients du Centre francophone sont des nouveaux arrivants ou des premières générations d’immigrants, souvent d’Afrique. «Évidemment nous célébrons cette diversité», dit-il, «notamment grâce à notre plus gros rassemblement annuel: le gala du Mois de l’Histoire des Noirs

Il succède à Jean-Luc Bernard qui a présidé, ces dernières années, à une croissance quasi exponentielle du CFGT, qui ne semble pas vouloir ralentir. «Une augmentation de 40% du budget en quatre ans, c’est gros et ça continue», se réjouit-il.

CFGT AGA 2022
La PDG Florence Ngenzebuhoro et le président sortant Jean-Luc Bernard, lors de l’assemblée générale annuelle du 19 septembre.

Réorganisation de l’équipe du Centre

Il crédite la directrice générale Florence Ngenzebuhoro – «présidente directrice générale» depuis quelques mois – pour cette expansion et ses «réalisations palpables» dans le renforcement des services existants, l’ajout de points de services sur le territoire (notamment à Scarborough), et un plus grand choix de services (à l’aéroport Pearson ainsi qu’en matière de logement).

«Il a fallu réarranger l’équipe dirigeante pour optimiser nos nouvelles ressources», explique-t-il. «Et nous avons voulu donner encore plus de carrure à Florence en la nommant PDG.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Toute l’équipe et les membres du personnel méritent notre admiration.» Entre autres, dit-il, pour avoir su traverser la pandémie «inédite» de covid en prenant des initiatives innovantes.

Selon le nouveau président Aliou Sène, la capacité du Centre francophone de «pérenniser ses services et répondre à la croissance» dépendra de la fidélité de ses dizaines de partenaires gouvernementaux et communautaires.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur