Le Centre francophone veut ralentir le roulement du personnel

Volonté d'expansion dans la région de Peel

555 Richmond Ouest, 3e étage

Normand Labrie, recteur par intérim de l'Université de l'Ontario français, souhaite inclure le Centre francophone parmi ses partenaires.


18 septembre 2018 à 13h33

Bonne nouvelle: le Centre francophone de Toronto (CFT) est restructuré pour offrir plus efficacement un continuum de services essentiels très appréciés dans la communauté.

Mauvaise nouvelle: le nombre d’utilisateurs de ses services a diminué au cours de la dernière année, et le roulement du personnel y est encore beaucoup trop élevé.

École ou tremplin

«Nous sommes souvent considéré comme une école ou un tremplin vers des postes mieux rémunérés dans les hôpitaux, les conseils scolaires ou au gouvernement», a exposé franchement la directrice générale Florence Ngenzebuhoro, en poste depuis bientôt un an, à la cinquantaine de personnes participant à son assemblée générale annuelle lundi soir.

C’est le plus gros défi à relever au cours de la prochaine année, ont convenu les responsables du CFT, qui est le principal centre communautaire et de santé de la francophonie torontoise, avec un budget de 10 millions $ et près d’une centaine d’employés.

Ça ne sera pas facile, reconnaît-on: on ne peut pas majorer les salaires sans hausse importante des revenus du Centre, et le coût de la vie reste élevé à Toronto. Mais on peut encore faire mieux en termes de valorisation des employés et d’amélioration de leurs conditions de travail.

555 Richmond Ouest, 3e étage
La directrice générale Florence Ngenzebuhoro.

Année mouvementée

Il est vrai que l’année 2017 a été houleuse pour le CFT, qui occupe le 3e étage du 555 Richmond Ouest depuis 2015: des médecins et infirmières ont quitté sa clinique, et la directrice générale Lise Marie Baudry a démissionné.

Mais ces problèmes ont été réglés et le Centre est sur une nouvelle lancée, assure le président Jean-Luc Bernard.

Celui-ci a d’ailleurs été réélu au conseil d’administration lundi soir, en même temps que le vice-président René Viau, le trésorier Youssouf Kalogo et Pierre Côté, dont c’était le tour. Les autres membres du CA sont la secrétaire Andrée Myette, Constant Ouapo, Marlène Remy-Thelusma, Sylvain Rouleau, Micheline Savard et Erika Vandervoor.

La stabilisation de l’organisme est l’une des réalisations de l’année écoulée, lit-on dans le rapport annuel. Elle a permis de conserver la confiance des bailleurs de fonds (surtout six ministères ontariens, le ministère fédéral de l’Immigration, la Ville de Toronto et Centraide), de la communauté et des clients.

555 Richmond Ouest, 3e étage
La directrice générale Florence Ngenzebuhoro et le président Jean-Luc Bernard.

Expansion dans la région de Peel

Florence Ngenzebuhoro est également membre du conseil des gouverneurs de l’Université de l’Ontario français (UOF), que le recteur par intérim Normand Labrie, un ancien membre du conseil d’administration du CFT, a présenté à l’assemblée générale.

La participation à la mise en place de l’UOF est l’un des projets du CFT pour l’année qui vient. On planche aussi sur la création d’un accueil centralisé pour les clients du Centre, à n’importe quel point d’entrée ou au téléphone, ainsi que sur des services à distance.

Enfin, outre l’offre de services aux nouveaux arrivants francophones à l’aéroport international Pearson, le CFT ambitionne d’implanter plusieurs de ses services dans la région de Peel, la banlieue ouest de Toronto. Plusieurs francophones de cette région en ont fait la demande.

Présentement, la plupart des services du CFT (santé, emploi, établissement, aide juridique, etc.) sont dispensés à son siège social de la rue Richmond. Son Coin de la petite enfance se trouve au 20 Lower Spadina, la petite maison où tout a commencé il y a plus de 40 ans. Des services de santé et d’établissement sont offerts à North York (5, chemin Fairview Mall et 6464 rue Yonge), ainsi qu’à Scarborough (4040 avenue Lawrence Est).

Le 555 Richmond ouest (près de Bathurst au sud de Queen). Le Centre francophone occupe tout le 3e étage.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Cloner des singes pour étudier les maladies du cerveau

Il s’est écoulé à peine un an entre le premier clonage réussi de singes, et le premier clonage réussi de singes génétiquement modifiés. Où...
En lire plus...

18 février 2019 à 7h00

Haïti : la rage des innocents

Des centaines de visages décomposés par la rage apparaissent sur nos écrans: les visages de milliers de jeunes Haïtiens privés d'espoir. Rien ne les...
En lire plus...

17 février 2019 à 17h30

Sur les traces des aventuriers du 80e parallèle

Norvège Aurélie Resch
Il est près de 22h quand le navire Nordstjernen de la compagnie Hurtigruten franchit le 80e parallèle. Passagers et équipage sont réunis sur le...
En lire plus...

17 février 2019 à 13h00

Voyager dans le temps avec les éditions Faton

Les éditions Faton offrent toute une gamme de revues relatives au domaine artistique qui sont toujours d'un grand intérêt. Elles sont toutes du même...
En lire plus...

17 février 2019 à 11h00

Bêtise et petitesse de l’être humain

L’innocent
Les scandales pédophiles au sein de l’Église catholique durent depuis des siècles. Sergio Kokis s’en inspire pour écrire L’innocent, un roman dont l’action se...
En lire plus...

17 février 2019 à 9h00

Quiz : A mari usque ad mare

A mari usque ad mare (d’un océan à l’autre) est la devise du Canada.
En lire plus...

17 février 2019 à 7h00

Oslo: dans les coulisses des négociations israélo-palestiniennes

Studio 180
Me voici, à la St-Valentin, assis avec ma bien-aimée, dans une salle remplie à craquer du théâtre CAA de Mirvish (l'ancien Panasonic sur Yonge...
En lire plus...

16 février 2019 à 12h00

La pénurie d’enseignants freine le bilinguisme

Photo: Francopresse, Lucas Pilleri
Après des décennies de croissance exponentielle, les programmes de français langue seconde des conseils scolaires du pays peinent à trouver un nombre suffisant d’enseignants...
En lire plus...

16 février 2019 à 9h00

Le lait au chocolat ne fait rien de spécial pour la récupération des sportifs

santé, sport
Les médias, la publicité et bien des athlètes rapportent régulièrement que le lait au chocolat améliore la récupération chez les sportifs après un effort...
En lire plus...

La France s’anime au TAAFI

TAAFI
Du 15 au 17 février, les films sont de retour au Festival international d’art d’animation de Toronto (TAAFI) et plusieurs oeuvres françaises émergent du...
En lire plus...

15 février 2019 à 16h28

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur