Francine Dutrisac remplace Lise Marie Baudry à la direction du Centre francophone

Francine Dutrisac et le 555 ouest rue Richmond, près de Bathurst. Le Centre francophone occupe tout le 3e étage.

Francine Dutrisac et le 555 ouest rue Richmond, près de Bathurst. Le Centre francophone occupe tout le 3e étage.


22 juin 2017 à 12h39

Le conseil d’administration du Centre francophone de Toronto a remplacé mercredi sa directrice générale Lise Marie Baudry par la consultante Francine Dutrisac, suite à la démission de deux de ses trois médecins et d’une des trois infirmières de sa clinique.

La présidente Claire Francoeur indique que Francine Dutrisac, qui a été surintendante de conseil scolaire et gestionnaire de l’Ordre des enseignants, est en poste à titre intérimaire, jusqu’à ce que le CFT embauche une direction générale permanente. Une firme de recrutement a été mandatée pour pourvoir le poste.

Mme Dutrisac travaillait déjà avec Lise Marie Baudry sur le renouvellement de la planification stratégique du Centre.

Lise-Marie Baudry lors du lancement de la Semaine de la francophonie en mars dernier.
Lise-Marie Baudry lors du lancement de la Semaine de la francophonie en mars dernier.

Déjà, la semaine dernière, le CFT affichait des postes de médecin de famille, infirmier/ère spécialisé/e en diabète, diététiste spécialisé/e en diabète et de coordonnateur/trice de la gestion des données.

«Notre principale préoccupation est l’intérêt des clients», a dit Claire Francoeur, au sujet des inquiétudes exprimées par des patients de la clinique face au départ imminent des médecins. L’un d’eux est en poste jusqu’à la fin du mois, l’autre jusqu’au 21 juillet, et l’infirmière jusqu’au 31 juillet.

Claire Francoeur.
Claire Francoeur.

«Notre équipe reste professionnelle, compétente et toujours aussi déterminée à offrir les mêmes services de qualité auxquels ils ont été habitués à travers les années», assure Mme Francoeur.

Certains employés et ex-employés du Centre ont décrit à L’Express et à Radio-Canada une atmosphère de travail empoisonnée sous Lise Marie Baudry, qui était en poste depuis 9 ans. D’autres départs sont survenus au cours de la dernière année: la coordonnatrice culturelle Sophie Bernier, la coordonnatrice des communications Laure Subtil et la coordonnatrice des bénévoles Loanna Thomaseau.

D’autres rapportaient cependant de bonnes relations avec l’ex-directrice générale – et ce ne sont pas toutes les démissions qui étaient motivées par de mauvaises relations personnelles. «Dans tous les milieux de travail, il y a des gens qui sont satisfaits et d’autres qui le sont moins», s’est contenté de dire la présidente, qui n’aurait jamais elle-même reçu de plaintes et qui a vu des employés pleurer quand elle leur a annoncé le départ de Mme Baudry.

Cette dernière est également co-présidente (avec le conseiller municipal Norm Kelly) du Comité consultatif francophone de la Ville de Toronto. Comme les cinq autres membres choisis par la Ville en raison de leur affiliation à des agences communautaires ou culturelles, elle est cependant nommée à titre personnel et peut donc compléter son mandat. L’Express n’a pas pu communiquer avec Mme Baudry pour savoir si elle continuait de siéger au Comité de la Ville.

Le Centre francophone de Toronto a déménagé du 22 rue College au 3e étage du 555 rue Richmond ouest (près de Bathurst) au printemps 2015. Il conserve sa maison historique du 20 Lower Spadina, où il a aménagé son Coin de la petite enfance, et il opère des antennes à North York, Etobicoke et Scarborough.

Fondé il y a une quarantaine d’années, l’organisme est un centre multiservices (santé physique et mentale, aide juridique, recherche d’emploi, intégration dans la société canadienne et dans la francophonie torontoise, aide à l’enfance, arts et culture, etc.). Il gère un budget de 10 millions $ et emploie une centaine de personnes.

La maison historique du Centre francophone de Toronto, au 20 Lower Spadina près du lac, où se trouve aujourdhui le Coin de la petite enfance.
La maison historique du Centre francophone de Toronto, au 20 Lower Spadina près du lac, où se trouve aujourdhui le Coin de la petite enfance.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Il y en a pour tous les goûts: les concerts gratuits des 23 et 24 septembre

Francophonie en fete
Un véritable tour du monde de la musique francophone
En lire plus...

21 septembre 2017 à 9h11

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Des Gémeaux pour l’Ontario

L’émission Cochon Dingue, réalisée par le Franco-Ontarien Mathieu Pichette (à gauche), a remporté plusieurs prix dimanche  au gala des Gémeaux. Mathieu Pichet, Stéfany Brulier, Julie Lavalée, Sébastien Hurtubise, Carlos Soldevila, Micheline Sylvestre, Pascal Morissette, Pascal Barriault, Marie-Lou Morin. (Photo: Paul Ducharme)
Des producteurs et des artisans franco-ontariens se sont illustrés au gala de la télévision et des médias numériques.
En lire plus...

18 septembre 2017 à 14h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur