L’AK-47, l’arme la moins réglementée dans le monde

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le fusil d’assaut Kalachnikov AK-47 restera l’arme la plus utilisée dans les zones de conflit durant au moins les 20 prochaines années en l’absence de contrôles adéquats, selon un nouveau rapport publié par la campagne «Contrôlez les armes», à l’ouverture de la conférence mondiale des Nations unies sur les armes légères et de petit calibre à New York.

Officier Afghan armé d'un AK-47
Officier Afghan armé d’un AK-47. Photo: Wiki Media

L’arme championne de la souffrance

Depuis son invention il y a soixante ans, la Kalachnikov n’a jamais été fabriquée dans autant de pays ni causé autant de souffrances qu’à l’heure actuelle.

Elle tue des milliers et des milliers de personnes chaque année. Selon le rapport, intitulé AK-47: The World’s Favourite Killing Machine, cela s’explique par le fait que sa production, sa commercialisation et son utilisation ne sont presque pas contrôlés au niveau international.

70 millions d’AK-47

Selon le rapport, on estime qu’il existe près de 70 millions d’AK-47 et d’armes qui en sont dérivées dans le monde aujourd’hui.

Au bas mot, 82 pays en comptent dans leur arsenal d’État et 14 pays en produisent. Ces nombres risquent d’augmenter étant donné la signature récente, par le Venezuela, d’un contrat visant la fabrication des armes dans le pays, une première dans les Amériques.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Étant donné le grand nombre d’usines de production, la prolifération des Kalachnikov excédentaires et l’absence de normes globales qui en régissent le transfert, des courtiers en armement, des milices armées et des criminels peu scrupuleux obtiennent facilement ces armes.

Mikhail Kalashnikov inventeur de l'Ak-47
Mikhail Kalashnikov inventeur de l’Ak-47; Photo: Wiki media

Mikhaïl Kalachnikov

L’inventeur même de l’AK-47, le lieutenant-général Mikhaïl Kalachnikov, exige lui aussi le renforcement des contrôles.

Dans une déclaration envoyée à la campagne Contrôlez les armes, il affirme: «En l’absence de contrôles internationaux suffisants sur les ventes d’armes, des armes légères aboutissent aisément dans des endroits du monde où elles sont utilisées non seulement pour la défense nationale, mais aussi par des agresseurs, des terroristes et toutes sortes de criminels.»

« Quand je regarde la télévision et que je vois des armes légères du genre des AK entre les mains de bandits, je me demande toujours comment ils ont bien pu se les procurer.»

langues officielles
L’édifice des Nations Unies à New York.

Les Nations unies veulent contrôler vos armes

À New York, les organisateurs de la campagne Contrôlez les armes ont remis au secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, la pétition «Million de visages», la plus grande pétition visuelle au monde.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un million de personnes dans plus de 160 pays ont ajouté leur photo ou autoportrait à la pétition pour réclamer le renforcement des contrôles sur le commerce des armes.

Ce nombre symbolise le million de personnes qui auraient été tuées par des armes légères depuis le début de la campagne en 2003.

La campagne Contrôlez les armes est une initiative conjointe de d’Amnistie internationale, d’Oxfam International et du Réseau d’action international sur les armes légères (RAIAL).

Elle vise à réduire la prolifération et l’utilisation abusive des armes et à convaincre les gouvernements d’adopter des principes globaux pour réglementer les transferts d’armes et un traité sur le commerce des armes ayant force obligatoire.

Statistiques sur l’AK-47

  • Selon la tendance actuelle, quelque 12 000 personnes seront tuées par des armes légères durant les deux semaines de la conférence des Nations unies sur les armes légères et de petit calibre.
  • 30 dollars américains suffisent pour se procurer un AK-47 dans certaines régions d’Afrique.
  • On estime qu’il existe actuellement 70 millions d’AK-47 dans le monde.
  • On estime que de 50 à 60 pour 100 des armes utilisées dans le conflit dans l’est de la République démocratique du Congo sont des AK-47 ou des armes qui en sont dérivées.
  • Au moins 82 pays comptent des AK-47 dans leur arsenal d’État.
  • On produit 10 fois plus d’AK que son plus proche rival, le fusil d’assaut M-16.
  • L’AK-47 peut tirer 600 balles la minute.
  • La Kalachnikov est produit dans au moins 14 pays, sur 4 continents.

Caractéristiques de l’AK-47

  • Calibre : 7,62 mm.
  • Longueur : 869 mm.
  • Longueur du canon : 414 mm.
  • Poids de l’arme chargée : 5,130 kg.
  • Capacité du chargeur : 30 cartouches.
  • Cadence de tir : 600 coups/mn.
  • Vitesse initiale : 710 m/s.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur