L’AFO distribuera 1,25 million $ du fédéral

Effet multiplicateur veut créer et maintenir des emplois

programme fédéral
Carol Jolin, président de l'AFO, Mona Fortier, députée fédérale d'Ottawa-Vanier, Peter Hominuk, directeur général de l'AFO, et Carl Lamarche, chargé de la mise en oeuvre du programme Effet multiplicateur.
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) gérera un programme de petits octrois communautaires de 1,25 millions $ sur trois ans financé par l’Agence fédérale de développement économique de l’Ontario (FedDev).

Il s’agit d’une nouvelle mouture du programme Jeunes stagiaires qui était administré par l’AFO depuis quelques années.

Création d’emplois

En lançant ce programme «plus flexible», rebaptisé Effet multiplicateur, le président de l’AFO, Carol Jolin, et la députés fédérale d’Ottawa-Vanier, Mona Fortier, ont précisé la semaine dernière qu’il servira à «renforcer la capacité de développement économique des organismes et entreprises francophones dans l’Est, le Centre et le Sud-Ouest de l’Ontario».

Des montants non-remboursables variant de 2 500 $ à 25 000 $ par année seront versés aux entreprises et organismes communautaires admissibles.

L’impact à long-terme recherché d’Effet multiplicateur est la création ou le maintien de 75 emplois, ainsi que la réalisation d’un plus grand nombre de projets communautaires et économiques. «Il s’agit d’une occasion en or pour renforcer l’innovation, l’entrepreneuriat et la collaboration chez les entreprises et organismes franco-ontariens», estime M. Jolin.

On trouve un guide et un formulaire de demande à Effet multiplicateur sur le site de l’AFO.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pas un PAFO fédéral

D’aucuns ont trouvé à ce programme des airs de famille avec le PAFO, le Programme d’appui à la francophonie ontarienne du ministère des Affaires francophones de l’Ontario (1M$ par année), dont le sort est incertain depuis l’élection du 7 juin dernier.

«Le PAFO était davantage axé sur des projets communautaires pour faire vibrer la francophonie et faciliter la réalisation de programmes», a expliqué M. Jolin à l’émission #ONfr de TFO. «Ce programme-ci vise plutôt la création d’emplois. Là, on cherche des effets multiplicateurs, et que les emplois créés deviennent permanents.»

FFO et autres

La Fondation franco-ontarienne (FFO), qui distribue chaque année quelques dizaines de milliers de dollars à divers projets communautaires, joue un rôle semblable. Ses fonds proviennent des intérêts générés par le placement de dons privés.

Le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts de l’Ontario et la Fondation Trillium sont aussi très sollicités.

Sur le site de l’AFO, on trouve une liste de bailleurs de fonds qui offrent des subventions aux organismes œuvrant pour la communauté.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur