La Renaissance, une période florissante pour les arts

L'École d'Athènes dans l'Antiquité, selon Raphaël, peintre italien de la Renaissance.
Partagez
Tweetez
Envoyez

La Renaissance est une période de l’histoire de l’Europe occidentale située entre le Moyen Âge (environ 475-1495 de notre ère)) et l’époque dite classique (fin du XIVe-début du XVIIe siècle).

Comme son nom l’indique, il s’y passe une profonde transformation provenant d’une découverte des richesses de la période antérieure et de ce fait un renouvellement social, culturel et artistique, une renaissance donc.

C’est en Italie que ce renouveau est d’abord apparu, dans les cités-États, avant de gagner le pays voisin, la France, puis le reste de l’Europe.

Jules Michelet

En 1855, l’appellation Renaissance est utilisée pour la première fois par un historien français célèbre à cette époque, Jules Michelet (1798-1874), qui publie deux volumes intitulés Renaissance et Réforme pour évoquer la «découverte du monde et de l’Homme» au XVIe siècle.

En 1860, Jakob Burckhardt (1818-1897), historien suisse, élargit la notion de Renaissance dans son ouvrage Civilisation de l’Italie au temps de la Renaissance, pour en faire le début de l’humanisme et de la société moderne.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Portrait de Jules Michelet par Thomas Couture.

Les guerres d’Italie

«La Renaissance est marquée par un essor culturel important avec l’abandon de l’esthétique byzantine et l’instauration du modelé et du réalisme.»

Paradoxalement, ce sont les guerres d’Italie qui ont introduit la Renaissance en France. «Les guerres d’Italie sont une suite de conflits (11 guerres) menés par les souverains français en Italie à partir de la fin du XVe siècle et au cours du XVIe siècle pour faire valoir ce qu’ils estimaient être leurs droits héréditaires sur le royaume de Naples, puis sur le duché de Milan.»

C’est la Renaissance en Italie qui, tout en étant d’abord une manifestation d’ordre économique, d’après ce que disent des historiens, se serait manifestée dès le XIIe siècle à la suite de la première croisade.

Vêtements de la Renaissance.

Les croisades

Les croisades sont des expéditions militaires destinées à rendre libre le passage des pèlerins qui se rendent à Jérusalem. En effet, notamment à la suite du refus intervenu en 1078, les Turcs seldjoukides ne laissaient plus libre le passage aux chrétiens vers Jérusalem.

La première croisade s’est déroulée de 1096 à 1099 et s’achève par la prise de Jérusalem et la création du royaume chrétien de Jérusalem.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il y a eu huit croisades entre 1095 et 1270, et elles ont eu une grande répercussion sur la société européenne, en particulier en ouvrant des routes commerciales vers l’Orient aux marchands européens. L’Italie, au centre de la Méditerranée, devient la plaque tournante du commerce entre l’Europe et l’Asie.

Les Croisades chrétiennes pour (re)conquérir Jérusalem ont ouvert des routes commerciales vers l’Orient.

Florence et Sienne

La Renaissance italienne prend racine en Toscane (Italie centrale), autour de Florence et Sienne. Le mouvement gagne ensuite Venise. Les restes de la culture de la Grèce antique y sont rassemblés, ils renaissent. Plus tard, la Renaissance s’installe à Rome, avec une architecture à la mode antique.

Rome sera en grande partie reconstruite par les papes des XVe et XVIe siècles. La Renaissance italienne culmine au XVe siècle. Pendant les invasions étrangères, françaises en particulier, la Renaissance se répand dans toute l’Europe.

Artistes, architectes, écrivains

Les artistes s’inscrivent dans ce courant nouveau, architectes, sculpteurs, peintres, et même écrivains. On connaît les œuvres littéraires, entre autres, de Pétrarque (1304-1374), Castiglione (1478-1529) et Machiavel (1469-1527).

C’est également à cette période que s’expriment des peintres libres des contraintes de la tradition picturale comme Michel-Ange (14750-1564), Léonard de Vinci (1452-1519) ou encore Raphaël (1483-1530), Titien (vers 1488-1576), le Tintoret (1518-1594), pour citer quelques noms bien connus.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
La Joconde est un symbole de la Renaissance.

Fin de l’hégémonie italienne

Les historiens considèrent que la fin du XVIe siècle en Italie s’est accompagnée d’une régression économique et de très peu de progrès en science, ce qui a permis le grand bond en avant de la culture protestante au XVIIe siècle.

À cette époque, la Terre était considérée comme le centre du monde autour de laquelle tournait le soleil, ce qui vaudra plus tard, en 1610,la condamnation de Galilée qui, à juste titre, prétendait le contraire.

Découverte de l’Amérique

Les raisons de la fin de l’hégémonie italienne dans le commerce et les sciences sont principalement dues au changement des routes commerciales après la découverte de l’Amérique.

Le rôle de la mer Méditerranée se marginalise de plus en plus, les nations de l’océan Atlantique profitent mieux des nouveaux équilibres géopolitiques, d’abord l’Espagne et le Portugal, mais ensuite surtout la France, l’Angleterre, les Pays-Bas, et en général les nations du nord de l’Europe.

Certainement la réforme protestante a aussi joué un rôle dans le renouveau politique et économique des nations du Nord.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Illustration sur papier mural pour le Théâtre de la Renaissance.

Universalité

Et c’est ainsi que la Renaissance est devenue une période historique qui a envahi le reste du monde, à des degrés divers certes, mais incontestablement. Des pays retrouvent des traditions oubliées qui renaissent ou bénéficiant de ce mouvement novateur.

Et, comme bien d’autres pays, le Canada en est aussi bénéficiaire. Quoi de mieux?!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur