La droite progressiste a toujours une place dans la politique française avec l’UDI

UDI

Olivier Cadic et Marc Albert Cormier se sont rendus à l'Hôtel de Ville (source : facebook d'Olivier Cadic)


29 mai 2018 à 14h00

Depuis l’échec du parti Les Républicains (LR) après l’affaire Fillon, la ligne de la droite a dévié vers le conservatisme. Le nouveau chef du parti, Laurent Wauquiez semble se rapprocher des idées nationalistes, mais pour l’Union des démocrates et indépendants (UDI), le centre droit existe toujours.

Ici en Ontario, c’est le conseiller consulaire Marc Cormier qui représente ce très récent parti. Pourtant pas si nouveau, comme nous l’explique ce dernier. Tout est bâti sur un ancien terrain, l’UDF.

Une réunion des droites

Le parti historique de l’Union pour la démocratie français a vu défiler des grands noms de la politique française comme l’ancien président Valéry Giscard D’Estaing ou la très renommée Simone Veil. Présent sur l’échiquier politique français depuis 2012, l’UDI espère profiter de l’effritement de la droite pour représenter les valeurs du parti.

Valeurs auxquelles Marc Cormier a totalement adhéré dès le départ et selon lui, il «n’a jamais été question de changer de boutique».

Des libéraux aux centristes en passant par les radicaux, ce parti de centre droit représente aujourd’hui une plaque tournante pour toutes les idéologies de droite. Mais depuis la création de la République en Marche, le parti du président Macron, le centre est-il toujours légitime ?

Le «oui, mais» du président

Pour Marc, la ligne de l’UDI «n’est pas contraire à LREM». À l’Assemblée nationale en France, l’UDI représente aujourd’hui un «oui, mais» pour ne pas laisser le parti majoritaire devenir unique. «On va se différencier des partis extrémistes qui rejettent tout» ajoute notre interlocuteur.

Ce qui pourrait distinguer l’UDI du parti «ni de droite ni de gauche» de Macron reste son ancienneté. Même si le parti n’a été créé qu’en 2012, il se différencie sûrement de LREM par l’expérience de ses cadres.

«Tout reste très vertical dans le parti de Macron, les directions viennent d’en haut» affirme le conseiller consulaire à L’Express.

À l’époque, Marc Cormier était arrivé sous l’étiquette UMP, le prédécesseur des Républicains. Mais depuis 2014, les temps ont bien changé et Marc Cormier réalise vite que trois différentes droites se formaient. «Les bonapartistes et libéraux ne pouvaient plus aller ensemble» assure Marc.

Retour sur la présence d’Olivier Cadic

Marc Cormier sait bien qu’il est compliqué de mobiliser les Français de l’étranger, ils votent, mais ne sont plus militants. Les politiciens français continuent de défiler à Toronto, à l’instar de Olivier Cadic cette dernière semaine.

UDI
Olivier Cadic s’est rendu à la nouvelle Chambre du commerce franco-canadienne

Ce sénateur UDI était présent le weekend du 10 mai pour rencontrer des «autorités canadiennes, ontariennes, mais aussi municipales». Au détour des rencontres avec la communauté française et avec le commerce canadien, le parlementaire a pu s’intéresser une fois de plus aux enjeux de l’AECG.

La problématique du traité économique signé il y a peu occupe les esprits. Marc est formel: «l’idée française de vouloir faire des affaires exclusivement en interne existe encore».

Lors de sa visite, Olivier Cadic a fait un constat sans appel: «il est étrange aujourd’hui de voir que la France a plus d’échange avec la Belgique qu’avec toute l’Amérique du Nord».

UDI
Tweet du sénateur français Olivier Cadic, publié le 28 mai

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

ApéroChic fête ses sept ans avec Zadig et Voltaire

ApéroChic
Le 23 Octobre, ApéroChic célébrera ses sept années d'existence lors d'une soirée au Bisha Hôtel. L'Express a rencontré les fondatrices de ce concept.
En lire plus...

19 octobre 2018 à 11h00

Non, l’immigration n’est pas en croissance rapide

immigration foule
L’immigration est devenue un enjeu électoral dans plusieurs pays, voire une obsession pour certains gouvernements. Pourtant, une recherche quantitative permet d'entrer en contradiction avec...
En lire plus...

19 octobre 2018 à 7h00

Les Leafs chutent à domicile face aux Penguins de Pittsburgh (3-0)

Leafs
Les Maple Leafs ont été battus ce soir par les Penguins de Pittsburgh sur le score de 3-0. L'Express était présent à l'Arena Scotiabank.
En lire plus...

18 octobre 2018 à 21h37

Quel déguisement choisir pour l’Halloween ?

maquillage de vampires
Alors que l'Halloween approche à grand pas, vous n'avez surement pas encore décidé comment vous déguiser. L'Express est là pour vous aider.
En lire plus...

18 octobre 2018 à 17h00

Le rapprochement entre centres culturels et municipalités à l’étude

Martin Théberge
Un comité chez Patrimoine canadien demande au fédéral de rendre son soutien aux centres culturels plus flexible et durable, d’encourager leurs liens avec les...
En lire plus...

18 octobre 2018 à 14h30

Keep Cool, la nouvelle salle de sport innovante

Keep Cool
La salle de sport Keep Cool, exportée à Toronto par un entrepreneur Français, est un club moderne et innovant où il y en a...
En lire plus...

18 octobre 2018 à 11h00

Josée Forest-Niesing, une nouvelle Franco-Ontarienne au Sénat

Sénat du Canada
Le 11 octobre dernier, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé la nomination de Josée Forest-Niesing au Sénat du Canada. Portrait de cette nouvelle...
En lire plus...

18 octobre 2018 à 8h00

De nouveaux défis pour la ministre Mélanie Joly

Mélanie Joly et Denis Simard
La ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie Mélanie Joly a présenté ses nouveaux défis pour les semaines à venir.
En lire plus...

17 octobre 2018 à 17h00

Nouveau gouvernement québécois, nouveau regard sur le Québec

Infographies Québec
François Legault présentera le premier gouvernement de la Coalition Avenir Québec le jeudi 18 octobre. Pour l’historien Gilles Laporte, c’est un moment on ne...
En lire plus...

17 octobre 2018 à 14h30

Marc Cormier souhaite préserver le patrimoine historique de Toronto

Marc Cormier
Marc Cormier, résident torontois depuis 28 ans, se présente aux élections municipales du 22 octobre dans la circonscription 11 de University-Rosedale. Il évoque pour...
En lire plus...

17 octobre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur