La République en Marche s’installe au Canada

Coïncidant avec la Grande Marche pour l'Europe

LREM Canada
Le comité torontois se réunissait ce samedi au Madison, avec une discussion animée par Antoine, Jeanne et Grégoire. Deux étudiantes françaises de UofT, Julie et Victoire, y ont participé.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Reconnecter les Français expatriés au Canada avec la politique, c’est l’objectif du lancement du parti du président Emmanuel Macron, La République en Marche, outre-Atlantique. Une nouvelle équipe panacadienne servira de pont entre les commettants de Roland Lescure, député des Français de l’Amérique du Nord à l’Assemblée nationale française, et la majorité En Marche et son gouvernement.

Il y a 200 000 Français résidents au Canada, et une grande volonté pour certains de toujours suivre la politique française. Le mouvement créé par le président Emmanuel Macron a donc constitué trois comités pour le Canada, à Montréal, Ottawa et Toronto.

«L’objectif est avant tout de faciliter et encadrer le débat, et d’émanciper les enjeux du Canada», explique à L’Express Jérémy Paris, le «référent territorial Canada» de La République en Marche, qui habite à Montréal.

Rencontre au Madison

À Toronto, c’était au bar Madison, dans l’Annex, que le rendez-vous avait lieu ce samedi. Une ambiance intime où il y a avait autant de membres du comité que de public autour de la table. Animée par Jeanne Desriac de Berny, la discussion a notamment porté sur les moyens de «réengager le citoyen».

L’Europe étant très importante dans le programme de La République en Marche, la création de ce comité canadien était aussi en lien avec la «Grande Marche pour l’Europe» organisée un peu partout en France et dans le monde ce même samedi 7 avril. 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le lancement devait avoir lieu le 24 mars dernier, mais il a été reporté après les attentats dans l’Aude le même jour: un policier a été tué par un terroriste après avoir échangé sa place avec celle d’un otage dans une épicerie.

En plus de l’échéance des élections européennes de 2019, cette Grande Marche avait pour but de fournir des réponses à un futur rapport sur les Français de l’étranger. Menée par Anne Genetet, députée en Asie, cette recherche se répartit en différentes thématiques: fiscalité, éducation, protection sociale, retraites, vote électronique, représentation politique.

LREM Canada
Anne Genetet, députée de la 11e circonscription des Français de l’étranger, chargée du rapport sur les français de l’étranger

L’Europe à 7000 km

À des milliers de kilomètres de l’Europe, le Canada n’est pourtant pas loin des préoccupations des Français qui y résident. Comme le résume bien la préoccupation de cette militante samedi au Madison: «Quand je vote pour l’Europe, je ne sais plus si je dois voter en tant que résidente canadienne ou comme Française».

Pourtant pour Jérémy Paris, il existe des enjeux communs comme l’Accord commercial Canada-Europe notamment.

En réalité, l’équipe canadienne était déjà bien organisée depuis les élections de mai et juin 2017. À l’époque, il y avait eu une véritable «effervescence », surtout pour l’élection présidentielle, mais depuis l’intérêt s’était largement atténué.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Reconquérir le citoyen

Depuis le mois de février, l’équipe est donc reformée. Quatre membres de La République en Marche au Canada réfléchiront spécifiquement aux sujets européens et deux autres à la question des Français de l’étranger, tandis que les autres se répartissent des tâches de communication et d’orgnisation d’événements.

Au-delà des préoccupations européennes, les douze membres de l’équipe canadienne s’intéresseront aussi à ce que le Canada peut apporter comme «nouvelle touche», précise Jérémy Paris. À travers le monde, la République en Marche est désormais déployée sur 16 territoires étrangers, et le Canada en est un à part entière.

Chaque comité se penchera sur ce qu’il peut apporter de mieux à la France, et sur les spécificités de son territoire. L’équipe panacadienne, par exemple, a fait de la francophonie sa tour de faveur.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur