Grande majorité et variété d’homosexuels au Vatican

Sodoma : les 13 règles de Frédéric Martel

Frédéric Martel, Sodoma, enquête au cœur du Vatican, essai, Paris, Éditions Robert Laffont, 2019, 632 pages.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Il est impossible de chiffrer le nombre exact d’homosexuels au Vatican parce qu’ils ont diverses teintes, «cinquante nuances de gai», écrit Frédéric Martel, sociologue, journaliste et auteur de Sodoma – Enquête au cœur du Vatican.

Le terme «homosexuel» comprend, ici, des pratiquants gais, des inclinations homophiles, des gens dans le placard, des versatiles et des gens en «questionnement». Selon Martel, «ils représentent la grande majorité» du personnel, au point où cela «dépasse l’entendement». Toutes tendances confondues, ce serait autour de 80%.

L’essai Sodoma – Enquête au cœur du Vatican est paru en février simultanément en huit langues et dans une vingtaine de pays.

Cette enquête a duré plus de quatre ans, au cours desquels l’auteur a interrogé près de 1 500 personnes au Vatican et dans 30 pays. Parmi elles, on trouve 41 cardinaux, 52 évêques et monsignori, 45 nonces apostoliques et ambassadeurs étrangers, 11 gardes suisses et plus de 200 prêtres et séminaristes.

Un des prêtres interviewés a lancé à Martel: «Benvenuto a Sodoma!» (Bienvenue à Sodome!) C’est une référence aux villes de Sodome et Gomorrhe dans la Genèse (Ancien Testament). Le viol que les habitants de Sodome projetaient avait un caractère homosexuel, d’où le titre Sodoma.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Martel examine la présence homosexuelle, pour ne pas dire l’omniprésence, sous quatre pontificats: Paul VI (1963-1978), Jean-Paul II (1978-2005), Benoît XVI (2005-2013) et François (depuis 2013). Il y dégage «Les 13 Règles de Sodoma».

Les 13 règles de Sodoma

1 – Le sacerdoce a longtemps été l’échappatoire idéale pour les jeunes homosexuels. L’homosexualité est l’une des clés de leur vocation.

2 – L’homosexualité s’étend à mesure que l’on s’approche du saint des saints; il y a de plus en plus d’homosexuels lorsqu’on monte dans la hiérarchie catholique. Dans le collège cardinalice et au Vatican, le processus préférentiel est abouti: l’homosexualité devient la règle, l’hétérosexualité l’exception.

3 – Plus un prélat est véhément contre les gais, plus son obsession homophobe est forte, plus il a des chances d’être insincère et sa véhémence de nous cacher quelque chose.

4 – Plus un prélat est pro-gai, moins il est susceptible d’être gai; plus un prélat est homophobe, plus il y a de probabilités qu’il soit homosexuel.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

5 – Les rumeurs, les médisances, les règlements de comptes, la vengeance, le harcèlement sexuel sont fréquents au Saint-Siège. La question gaie est l’un des ressorts principaux de ces intrigues.

6 – Derrière la majorité des affaires d’abus sexuels se trouvent des prêtres et des évêques qui ont protégé les agresseurs en raison de leur propre homosexualité et par peur qu’elle puisse être révélée en cas de scandale. La culture du secret qui était nécessaire pour maintenir le silence sur la forte prévalence de l’homosexualité dans l’Église a permis aux abus sexuels d’être cachés et aux prédateurs d’agir.

7 – Les cardinaux, les évêques et les prêtres les plus gai-friendly, et ceux qui parlent peu de la question homosexuelle, sont généralement hétérosexuels.

8 – Dans la prostitution à Rome entre les prêtres et les escortes arabes, deux misères sexuelles s’accouplent: la frustration sexuelle abyssale des prêtres catholiques trouve son écho dans la contrainte de l’islam, qui rend difficile pour un jeune musulman les actes hétérosexuels hors mariage.

9 – Les homophiles du Vatican évoluent généralement de la chasteté vers l’homosexualité; les homosexuels n’y font jamais le chemin en marche arrière en redevenant homophiles.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

10 – Les prêtres et les théologiens homosexuels sont beaucoup plus enclins à imposer le célibat des prêtres que leurs coreligionnaires hétérosexuels. Ils sont volontaristes et très soucieux de faire respecter cette consigne de chasteté, pourtant intrinsèquement contre-nature.

11 – La majorité des nonces sont homosexuels, mais leur diplomatie est essentiellement homophobe. Ils dénoncent ce qu’ils sont. Quant aux cardinaux, aux évêques et aux prêtres, plus ils voyagent, plus ils deviennent suspects.

12 – Les rumeurs colportées sur l’homosexualité d’un cardinal ou d’un prélat sont souvent le fait d’homosexuels, eux-mêmes dans le placard, qui attaquent ainsi leurs opposants libéraux. Ce sont des armes essentielles utilisées au Vatican contre les gais par des gais.

13 – Ne cherchez pas quels sont les compagnons des cardinaux et des évêques; demandez à leurs secrétaires, leurs assistants ou leurs protégés, et à leur réaction vous connaîtrez la vérité.


À venir:

Les amitiés d’amour ou l’homosexualité sublimée (Paul VI)

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une armée de nonces homosexuels (Jean-Paul II)

Le pontificat le plus gai de l’histoire (Benoît XVI)

Qui suis-je pour juger? (le pape François)

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur