Présenté par
l-express.ca pour les élèves

Étonnants palindromes

Partagez
Tweetez
Envoyez

Qu’ont en commun les mots «ici», «radar» et «kayak»? Question facile, diront certains. Ce sont des palindromes. Des mots qui peuvent se lire invariablement de la gauche vers la droite ou de la droite vers la gauche. Et quand on fouille un peu sur ce phénomène fortuit, on fait d’étonnantes découvertes.

Je connaissais bien quelques palindromes en français. Même quelques phrases. Mais je suis tombé l’autre jour sur un article dans lequel on mentionnait un mot finnois qui pourrait bien être le plus beau et le plus long palindrome connu.

En Finlande, le mot «saippuakauppias» désigne un marchand de savon. Ce mot de quinze lettres peut se lire dans un sens comme dans l’autre. On est loin de nos palindromes de la langue française, dont le plus long est probablement le verbe «ressasser», avec ses neuf lettres réversibles.

Le mot «palindrome» est emprunté au grec palindromos, qui signifie «qui court en sens inverse». On y retrouve les racines palin, que l’on traduit par «en sens inverse», et dromos, qui signifie «course».

On définit aujourd’hui le palindrome comme étant un divertissement orthographique fait d’un mot ou d’une phrase symétriques, qui pourraient se lire de droite à gauche aussi bien que de gauche à droite.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On recense dans la langue française une centaine de palindromes. Il y a des mots courants comme coloc, été, gag, ana, radar, pop, nanan, tôt, elle, pep, kayak ou ici.

Certains mots, pour devenir des palindromes, doivent être mis au pluriel. C’est le cas de shahs, stats, selles, solos ou sexes, notamment. Il y a aussi des verbes conjugués: aviva, tassât, taxât, semâmes, axa, essayasse, snobons ou sassas, par exemple.

L-Express.ca vous recommande : «Le vivarium de palindromes»

Certains noms propres géographiques sont aussi des palindromes, comme la ville de Laval ou des localités françaises comme Callac ou Noyon.

On retrouve aussi quelques prénoms: Anna – et même sa variante Hannah – Bob ou Otto, par exemple. Et quelqu’un qui porterait le nom de Léon Noël serait un exemple vivant de palindrome…

On peut aussi s’amuser à former des phrases ou des groupes de mots qui deviennent des palindromes. Si on écrit: «La mariée ira mal», on peut le lire dans les deux sens. Tout comme «Karine alla en Irak», «élu par cette crapule», «À Laval, elle l’avala» ou «Ce satrape repart à sec». Ce sont des classiques parmi les palindromes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il y a plus étonnant encore: «Ésope reste ici et se repose», «Noël a trop par rapport à Léon», «Engage le jeu que je le gagne» ou encore «Et la marine va venir à Malte». Mon préféré? «Éric, notre valet, alla te laver ton ciré». Intéressant, non?
Remarquez que lorsqu’on forme une phrase palindrome, on met de côté les accents et la ponctuation, pour ne retenir que les lettres.

Si les palindromes de lettres sont les plus fréquents ou les plus connus, sachez qu’on recense aussi des palindromes phonétiques. Comme «Angèle et Laurent enrôlaient les gens». Ne cherchez pas à lire de droite à gauche en ne tenant compte que des lettres, mais retenez plutôt les sons.

Dans un même ordre d’idées, on retrouve aussi des palindromes de syllabes. Si on dit, par exemple: «Laconique Nicolas», on peut conclure qu’en regardant uniquement les syllabes (la-co-ni-que-ni-co-la), il s’agit d’une expression parfaitement symétrique.

En fouillant sur Internet, il est possible de trouver quelques autres exemples de palindromes. Voici deux autres jolis palindromes de syllabes: «Si Didon rêvait là-haut, Théo la verrait donc d’ici.» Et aussi: «Quand de deux maux la patrie délivre la Française, cher passé, c’est pas cher seize francs la livre des tripes à la mode de Caen.»

En poussant un peu plus loin l’exercice, on pourrait construire des palindromes de mots. Comme dans: «Place là, de loin, les fous; petit à petit fous-les loin de la place.»

Si la langue française est fascinante par son vocabulaire, ses règles, ses sens, ses images, elle l’est aussi par ses aspects plus divertissants. Comme les palindromes.

Présenté par

l-express.ca pour les élèves

Recevez à la maison le magazine mensuel l‑express.ca pour les élèves, conçu à l’intention des jeunes du secondaire, mais aussi pour tous les parents qui veulent encourager leurs enfants à lire, s’informer et se divertir en français. Abonnez-vous aujourd'hui!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur