Écrire dans le chaos en Haïti : entrevue avec Emmelie Prophète

Emmelie Prophète, Haïti
Emmelie Prophète, poétesse, romancière et journaliste,. Photo: Homère Cardichon, éditions Mémoire d'encrier
Partagez
Tweetez
Envoyez

Haïti est un pays profondément, intensément, démesurément artistique… Parce que «c’est un pays fragile d’où il est difficile de se faire entendre et comprendre», selon l’écrivaine haïtienne Emmelie Prophète.

Depuis la nuit des temps, l’art a permis aux Haïtiens de transcender les revers de l’histoire du pays.

C’est du moins ma perception des mille et une facettes de la résilience haïtienne légendaire.

Emmelie Prophète
Emmelie Prophète. Photo: éditions Mémoire d’encrier

L’après angoissant d’Emmelie Prophète

Ces jours-ci, alors qu’Haïti traverse une crise plus aiguë, «où les questions sur l’après sont plus angoissantes, où tout le monde semble dépassé par les évènements, l’écriture dans ces moments-là devient encore plus nécessaire, pour soi-même et pour les autres» , me confie Emmelie Prophète dans un entretien épistolaire.

Les circonstances sont plutôt chaotiques, difficile de se parler, d’échanger via ZOOM ou TEAMS…

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On se rencontre donc à travers l’écriture. Emmelie Prophète, depuis son île du Sud, se prête volontiers à échanger par écrit avec moi, journaliste du Nord…

Une communication inédite, sans frontières, entre deux inconnues…

«Écrire c’est interpréter, donner la parole, faire vivre le probable et l’improbable… Introduire les petites histoires dans les grandes pour faire que chaque soupir, chaque regard, chaque geste, comptent», image l’écrivaine dans le courriel qu’elle m’adresse.

Porter le regard au-delà du visible 

Ce 24 juin 2021, Emmelie Prophète, poétesse, romancière et journaliste, a reçu le prestigieux Prix du Rayonnement de la Langue et de la Littérature françaises décerné par l’Académie française.

Une écrivaine authentique, enracinée dans son art. Intimement ancrée dans la vie des gens de son pays. Solidaire de sa ville natale jusqu’à la fin…

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Elle me partage que «chacun de ses livres représente une plongée dans le monde trop souvent silencieux des petites gens. Une exploration de sa ville de Port-au-Prince terrassée par la misère et la violence».

«Je reste fondamentalement poétesse dans ma manière de dire, d’écrire. Je saisis les choses et les gens dans leurs inattendus, leurs nuances.»

«J’essaye de porter le regard au-delà de ce qui est immédiatement visible et qui est déterminant dans le parcours d’une femme, d’un homme, d’une communauté», m’écrit-elle en toute modestie.

Emmelie Prophète
Emmelie Prophète, poétesse, romancière et journaliste.

Donner un sens à la vie 

«Mes sources principales d’inspiration sont mon pays, les gens qui y vivent, leurs espérances et désespérances.»

«Il y a un inconfort de vivre, commun à l’humanité. Il est encore plus prégnant dans la première République noire du monde qui s’est vue infliger les pires avanies… Notamment de la France à qui elle a dû verser une rançon en 1826.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Je suis interpellée par les corps vulnérables – et il en existe beaucoup ici. Tout ce qui contribue à donner un sens à la vie et à me rapprocher, en tant qu’Haïtienne, de l’humanité. Et me permettre de comprendre la complexité du monde.»

Haïti ou le refus de l’esclavage

Selon Emmelie Prophète, «Haïti est née du refus d’accepter la plus grande violence qui puisse être exercée sur des hommes et des femmes: l’esclavage.»

«La proclamation de l’indépendance d’Haïti en 1804 a fortement contrarié les puissances esclavagistes de l’époque, qui s’évertuent depuis plus de deux siècles à prouver que des anciens esclaves ne peuvent pas construire un pays.»

«Tout a été tenté, mais rien ne pourra jamais dépouiller de son sens cette incroyable victoire de l’Armée indigène sur les esclavagistes. Le point zéro est là.»

«Il y a des distorsions aussi, malheureusement. Mais il faut toucher du doigt les maux qui nous empêchent d’avancer. Cela nourrit mon besoin de dire, de mettre des mots, qui sont souvent des chuchotements, sur ce qu’est la vie dans mon pays.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«La violence vient principalement du fait que les gens sont largués… Que les institutions ne sont pas à la hauteur de ce qu’ils sont en droit d’attendre… Qu’il y a trop d’inégalités et de pauvreté.»

Œuvres clés d’Emmelie Prophète

En 2009, Emmelie Prophète a obtenu le Grand Prix littéraire des écrivains de langue française pour son roman Le testament des solitudes, qui a également reçu une mention spéciale du Prix Casa de las Americas à La Havane.

Haïti
Emmelie Prophète : Le reste du temps.

On décrit son œuvre comme «un roman exigeant et beau tissé dans un univers féminin: trois générations de femmes souffrant sans paroles et sans témoins».

«Paroles de femmes pour qui l’espoir et le bonheur sont des terres inhabitées.»

En 2010, elle publie Le reste du temps, un roman qui rend hommage au journaliste Jean Dominique, retraçant la relation particulière qui existe entre la narratrice, journaliste à Radio-Haïti, et son mentor, le porte-parole disparu.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Son dernier roman, Les villages de Dieu, est paru en novembre 2020 aux Éditions Mémoire d’encrier à Montréal.

Haïti
Emmelie Prophète : Les villages de Dieu.

L’ouvrage «brosse le tableau de Port-au-Prince où la fureur et la violence peuvent se déchaîner brutalement, condamnant les habitants à survivre sans savoir de quoi le lendemain sera fait. Un roman nourri par le réel».

Un poignant récit illustrant l’histoire de Célia, adolescente en mode survie au cœur de «l’effondrement et de la banalité du mal dans cette ville de Port-au-Prince livrée à ses démons».

Amazon Crossing, la maison d’édition d’Amazon, a acquis les droits de traduction en anglais et de distribution de son livre Le testament des solitudes qui sortira en décembre 2021 sous le titre Blue.

Haïti
Emmelie Prophète : Le testament des solitudes.

L’écrivaine a publié une douzaine de romans remarquables de 2009 à aujourd’hui. Le célèbre écrivain Dany Laferrière vient de lui rendre un vibrant hommage dans les médias québécois.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ouvrière de la Culture

Passionnée de culture et de littérature, Emmelie Prophète se présente comme «une ouvrière de la Culture».

L’écrivaine a dirigé plusieurs institutions liées au ministère de la Culture d’Haïti. Elle a été directrice de la page Culture du journal Le Nouvelliste, le plus ancien quotidien francophone des Amériques. Et directrice générale du Festival Étonnants voyageurs Haïti.

Depuis 2012, elle dirige le Bureau haïtien du Droit d’Auteur.

Emmelie Prophète veut continuer d’écrire d’autres livres. «Faire de mon mieux pour partager avec les autres ce que j’aurai réussi à capter de la vie.»

«Les Salons et les Foires permettent de rencontrer en personne les lecteurs, d’autres écrivains. C’est important, j’espère que le monde va progressivement sortir de la crise sanitaire, afin que reviennent ces types d’évènements.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Longue vie à l’écriture humaniste et solidaire!

Merci Emmelie Prophète.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur