École secondaire catholique de Vaughan: début des travaux

MonAvenir nouvelle école Vaughan
Maurizio Bevilacqua, maire de Vaughan; Natalia Kusendova-Bashta, adjointe parlementaire à la ministre des Affaires francophones et députée de Mississauga-Centre; Michael Tibollo, ministre associé délégué au dossier de la Santé mentale et de la Lutte contre les dépendances et député de Vaughan-Woodbridge; Laura Smith, adjointe parlementaire au ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport et députée de Thornhill; Stephen Lecce, ministre de l’Éducation et député de Vaughan-King; Geneviève Grenier, présidente du Csc MonAvenir; Maxime Papillon, conseiller scolaire de la région de York au Csc MonAvenir; André Blais, directeur de l’éducation du du Csc MonAvenir.
Partagez
Tweetez
Envoyez

La construction de la nouvelle école secondaire catholique de langue française de Vaughan a commencé officiellement le 14 octobre avec une pelletée de terre protocolaire.

Cette nouvelle école du Conseil scolaire MonAvenir sera située au 200, avenue Aberdeen, à Woodbridge, où était auparavant située l’école St. Francis of Assisi Catholic Elementary School du York Catholic District School Board.

Elle pourra accueillir plus de 400 élèves de la 7e à la 12e année. Une garderie de langue française y recevra 49 enfants, soit 10 poupons, 15 bambins et 24 enfants d’âge préscolaires.

Financement provincial et fédéral

«Nous remercions le ministère de l’Éducation de l’Ontario et le gouvernement du Canada d’avoir rendu possible la construction de cette nouvelle école secondaire catholique de langue française», s’est réjouie la présidente du Csc MonAvenir, Geneviève Grenier.

Le gouvernement du Canada contribue en effet au financement pour l’espace attribué au service de garde.

Il s’agit de sa première école secondaire MonAvenir à inclure des locaux pour un service de garde. Traditionnellement, ce sont les écoles élémentaires qui offrent des services de garde, et tout est financé par le ministère de l’Éducation de l’Ontario.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Les écoles catholiques de langue française de la région de York connaissent une croissance soutenue depuis de nombreuses années», a souligné le conseiller scolaire de la région, Maxime Papillon. «Cette installation scolaire viendra répondre à un besoin pressant pour la communauté francophone locale.»

Renaissance: une école, deux campus

Déjà, compte tenu de la forte hausse des effectifs à l’école secondaire catholique Renaissance, à Aurora, la population estudiantine a dû être divisée en deux campus. Un campus pour les 7e et 8e années est en opération à Maple depuis septembre 2019.

«Nous sommes ravis de voir ce projet devenir réalité. Nos élèves auront la possibilité de poursuivre leurs études secondaires en français plus près de chez eux et les jeunes familles auront accès à un nouveau service de garde francophone. Tout ça à la même adresse!», a renchéri le directeur de l’éducation, André Blais.

L’ouverture de cette nouvelle école secondaire est prévue pour septembre 2024.

Ce sera la 15e école secondaire du Conseil catholique, qui gère aussi 47 écoles élémentaires et une école virtuelle dans la péninsule ontarienne, de Peterborough à Niagara, en passant par Toronto et la baie Géorgienne, totalisant près de 17 000 élèves.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur