Des nouvelles de l’école des trois Ontariennes au Rwanda

Des élèves de l'école Saint-Abel dans le village de Kavumu au Rwanda.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Inzira y’Urumuri/Le chemin de la lumière est maintenant enregistré auprès de l’Agence du revenu Canada comme un organisme caritatif.

Fondé par trois Ontariennes pour construire une école de village au Rwanda, l’organisme basé à Sudbury peut désormais remettre des reçus d’impôts à ses donateurs.

L’équipe de Inzira y’Urumuri / Le chemin de la lumière: Marie Ntaganda, Adolphine Mukamanzi, Noreen Barbe, Suzanne Rondeau, Monique Dubreuil, Nicholas Ntaganda.

Et son site Internet est maintenant fonctionnel, indique la présidente et co-fondatrice Marie Ntaganda. Le site rappelle la mission et la raison d’être du Chemin de la lumière et renseigne sur l’évolution du projet de construction.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Par ailleurs, une entente a été conclue avec le ministère de l’Éducation du Rwanda. «C’est une excellente nouvelle et nous donne de l’espoir pour l’avenir de nos projets», se réjouit la vice-présidente Monique Dubreuil.

Des élèves de l’école Saint-Abel au Rwanda.

Créé en 2013 dans l’idée de «contribuer à la réduction de la pauvreté, à l’avancement de l’éducation et à la promotion de la santé auprès des communautés moins fortunées au Canada et dans le monde», son objectif à court terme est de construire des salles de classe pour les élèves de la 1re à la 3e année à l’école primaire Saint Abel dans le village de Kavumu au Rwanda.

Éventuellement, on veut agrandir le bâtiment pour accueillir des élèves de la 1re à la 9e année, confirme une autre cofondatrice, Adolphine Mukamanzi.

Une activité de levée de fonds pour Le chemin de la lumière dans une école ontarienne.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur