Coronavirus: l’Ontario va installer des centres d’évaluation

Pour étendre le dépistage et alléger les pressions sur les hôpitaux

Un des nouveaux centres d'évaluation sera installé à l'hôpital de North York.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Alors que l’épidémie de coronavirus Covid-19 continue d’évoluer à l’échelle mondiale, provoquant l’annulation de nombreuses activités sportives et culturelles, l’Ontario prend des mesures pour s’assurer que le système de santé de la province soit en mesure de limiter sa propagation.

Une «table de commandement» de l’Ontario a finalisé ses plans pour améliorer l’accès au dépistage, accroître la capacité de tests en laboratoire, et mettre en oeuvre des initiatives pour assurer la sécurité du public et des travailleurs de première ligne.

«Le système de santé publique de l’Ontario continue de faire preuve d’une réactivité remarquable au COVID-19», a assuré la ministre de la Santé, Christine Elliott, ce jeudi 12 mars.

«Bien que nous ayons jusqu’ici réussi à contenir efficacement les nouveaux cas de ce virus, nous nous concentrons sans relâche sur la planification de tous les scénarios.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Centres d’évaluation

Afin d’étendre rapidement le dépistage et d’alléger les pressions sur les services d’urgence des hôpitaux, l’Ontario va créer un certain nombre de centres d’évaluation spécialisés.

Certains des centres d’évaluation de la première vague ouvriront dans les prochains jours, notamment à: William Osler Health System de Peel, l’hôpital d’Ottawa, l’hôpital général de North York, Mackenzie Health, Scarborough Health Network et Trillium Health Partners.

D’autres centres d’évaluation seront mis en place au cours des prochaines semaines. Les régions sans centre d’évaluation continueront d’être desservies par leur hôpital local ou leurs établissements de soins primaires.

Évaluations par téléphone

L’Ontario a également approuvé de nouveaux codes de facturation des médecins pour les évaluations par téléphone.

Les médecins peuvent ainsi effectuer davantage d’évaluations par téléphone plutôt que dans leur clinique, ce qui contribue à maintenir les patients chez eux plutôt que dans des établissements de soins primaires où ils se mêleraient aux autres.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Auto-évaluation

Dans les prochains jours, la province lancera également un nouvel outil interactif d’auto-évaluation sur sa page Web dédiée au coronavirus.

Grâce à ce nouvel outil, le public pourra répondre à une série de questions pour aider à informer ceux qui s’inquiètent d’avoir contracté la COVID-19 sur la façon dont ils peuvent obtenir des soins en fonction de leurs besoins.

Télésanté

L’Ontario travaille aussi avec Télésanté afin de gérer le volume accru d’appels et s’engage à allouer des ressources supplémentaires selon les besoins pour garantir des réponses rapides aux Ontariens.

En plus de continuer à examiner la capacité de soins virtuels, notamment en développant davantage Télésanté et en encourageant l’adoption des soins virtuels, la table de commandement a commencé à planifier la mise en œuvre de tests à domicile.

Toutes ces mesures permettront de favoriser la prise en charge des personnes à domicile.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Les autorités veulent éviter de surcharger les urgences.

Aide aux municipalités

L’Ontario offre une certaine stabilité aux municipalités qui achèvent la planification budgétaire pour 2021 en maintenant les niveaux de financement municipal des unités de santé publique en 2021 au même niveau que celui de l’année civile 2020.

Cela s’ajoute au fonds de réserve de 100 millions $ pour le COVID-19 annoncé la veille.

La table de commandement est présidée par la sous-ministre de la Santé, Helen Angus, et comprend le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, Matthew Anderson, PDG de Santé Ontario, ainsi que des représentants de Santé publique Ontario, du ministère des Soins de longue durée et du ministère du Travail de la Formation et du Développement des compétences. Cinq tables régionales de planification et de mise en œuvre ont également été créées.

Voyages

L’Agence de santé publique du Canada est également mobilisée. Ottawa émet notamment des conseils de santé aux voyageurs vers divers pays. La Ville de Toronto a elle aussi créé une page Web dédiée au coronavirus.

Rappelons que les coronavirus sont une grande famille de virus qui peuvent provoquer des maladies allant du simple rhume à des infections respiratoires plus graves comme la bronchite, la pneumonie ou le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

Il n’existe pas encore de vaccin pour protéger contre le COVID-19, mais certains gestes quotidiens, comme se laver les mains, peuvent aider à prévenir la propagation des germes.

Il est recommandé de se laver les mains régulièrement.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur