Adieu Reflet Salvéo, bonjour Entité 3

Le nouveau visuel et la nouvelle devise de l'Entité 3, anciennement Reflet Salvéo.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Reflet Salvéo, l’entité de planification des services de santé en français pour Toronto et sa banlieue ouest, retrouvera son appellation originale d’Entité 3.

Ainsi en a-t-il été décidé jeudi soir, lors de son Assemblée générale annuelle, à laquelle ont assisté une quarantaine de personnes.

«Nouvelle ère»

L’abandon du nom Reflet Salvéo, adopté il y a une dizaine d’années, veut refléter une «nouvelle ère» et de «nouvelles actions»: ce sera d’ailleurs son slogan officiel, accompagné d’un nouveau visuel. Quelqu’un a même parlé de «lourd bagage» associé au nom Reflet Salvéo.

«Nous estimions qu’il était temps de rafraîchir notre identité afin de repositionner l’organisation», indique la présidente Solange Belluz à l-express.ca.

Francophonie clôturée malgré la grève à Glendon
Solange Belluz

«Notre mission est d’établir des partenariats stratégiques et d’assumer un rôle de leadership dans la planification, l’élaboration et la mise en oeuvre des services de santé en collaboration avec la communauté francophone, le système de santé publique et les fournisseurs de services de santé grâce à la sensibilisation à l’offre active en français.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le changement de nom permettra aussi, selon elle, d’éviter toute «confusion», plusieurs acteurs de la transformation du système de santé étant nouveaux et ne comprenant pas souvent le rôle des entités.

Comme la plupart des décisions prises à cette AGA et, au cours des derniers mois, au sein du conseil d’administration, le changement de nom n’est toutefois pas passé à l’unanimité, plusieurs n’en voyant pas la nécessité.

Réforme de la santé

Six «entités» régionales ont pour mandat de conseiller le ministère de la Santé et ses 14 RLISS (réseaux locaux d’intégration des services de santé) sur les besoins des Franco-Ontariens.

Une réforme du système de santé annoncée l’an dernier par le gouvernement Ford, mais interrompue par la crise de la CoViD-19, remplacerait les RLISS par une super-agence provinciale et une cinquantaine d’«équipes» régionales et sectorielles.

Le territoire de l’Entité 3.

On ne sait pas si les entités francophones survivront à cette réforme. Elles pourraient être remplacées par une seule entité provinciale, ou par les équipes francophones qui se joindraient au système.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On sait que dans la métropole, le Centre francophone du Grand Toronto (CFGT) et les Centres d’Accueil Héritage (CAH) ambitionnent de former une de ces équipes.

Débats houleux

L’AGA du 3 septembre a également adopté une restructuration du conseil d’administration qui passe de 9 à 6 membres en vertu du départ des représentants d’office de trois organismes: le CFGT, CAH et le Centre de santé de Rexdale.

Que ces départs soient volontaires ou non, opportuns ou non, a également fait l’objet de débats parfois houleux.

Le logo de Reflet Salvéo, rebaptisé l’Entité 3 de planification des services de santé en français.

Fait notable: Tharcisse Ntakibirora, le coordonnateur des services en français du RLISS de Toronto-Centre, qui est le plus gros bailleur de fonds de Reflet Salvéo (588 000 $ sur un budget total de 635 000 $), s’est opposé à cette restructuration, estimant que les trois organismes sortants jouent «un rôle essentiel» dans l’équation des services de santé en français.

La présidente Solange Belluz estime néanmoins que «ce fut l’une des meilleures AGA que nous ayons eues. Les participants étaient vraiment ravis d’avoir pu participer à un tel événement virtuel, et plusieurs nous ont félicités d’avoir pu embrasser l’environnement actuel de la pandémie pour innover sur plusieurs fronts.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Nouveau DG

Deux candidatures recommandées pour combler les postes vacants au sein du CA ont été appuyées par les membres: Patricia Sidhom et Laetitia Falkner, des francophones engagées dans le domaine de la santé depuis plusieurs années, se joindront à Solange Belluz, Jocelyne Samson, Sylvie Lavoie et Fiona Fu.

Un nouveau directeur général, Constant Ouapo, vient de succéder à Lise Marie Baudry. Le site web de l’organisme n’a cependant pas encore été actualisé pour refléter ce changement; le répondeur téléphonique non plus. Sur Facebook et Twitter, les dernières interventions de Reflet Salvéo remontent à février.

Constant Ouapo vient d’entrer en poste comme directeur général de l’Entité 3.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur