Le Centre francophone et CAH ne siègent plus au CA de Reflet Salvéo

Le logo de Reflet Salvéo, l'entité régionale de planification des soins de santé en français de Toronto et de sa banlieue ouest.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Centre francophone du Grand Toronto (CFGT) et les Centres d’accueil Héritage (CAH) ont retiré leurs représentants du Conseil d’administration de Reflet Salvéo, l’entité francophone de planification des soins de santé pour Toronto et sa banlieue ouest.

Jean-Luc Bernard, le président du CFGT, n’explique pas les raisons de ce retrait dans sa lettre du 15 mai, reçue à la réunion du CA de Reflet Salvéo ce lundi 18.

Dans une lettre datée du 4 mai, Colette Raphaël, la présidente de CAH, indique que la décision de quitter le CA de Reflet Salvéo «se situe dans une réflexion plus large sur le rôle de CAH dans l’écosystème des soins de santé en transformation rapide dans la région du Grand Toronto».

Francophonie clôturée malgré la grève à Glendon
Solange Belluz

Bisbille

On pourrait penser que ces retraits ont rapport à la bisbille qui y règne depuis quelques mois, notamment autour de l’embauche d’une direction générale.

Surtout que l’ordre du jour de cette réunion prévoyait la destitution du trésorier Pascal Lumbala, au motif qu’il n’aurait «pas exercé son rôle de trésorier avec diligence», qu’il aurait «violé le code de déontologie et d’éthique de Reflet Salvéo ainsi que la politique de confidentialité de l’organisme», et qu’il aurait «harcelé» des membres du Conseil d’administration et des employés.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pascal Lumbala, qui a souvent critiqué l’attitude et la gestion de la présidente Solange Belluz, a devancé ce vote en démissionnant. Le vice-président Justin Davoh avait déjà démissionné en avril.

Restructuration

Par voie de communiqué ce mercredi 20 mai, Reflet Salvéo indique toutefois que cette restructuration – incluant l’idée de faire passer le nombre de membres du CA de 9 à 6 en éliminant les postes réservés à des institutions – a été proposée dès le 20 avril, afin d’éliminer «des perceptions de conflits d’intérêts entre collaborateurs» et améliorer «l’efficience» de sa gouvernance.

En plus du CFGT et de CAH, le Centre de santé communautaire de Rexdale avait droit à un siège, mais il était vacant depuis un bon moment. Suite à la réunion du 18 mai, le CA de Reflet Salvéo est désormais composé de Solange Belluz, Patrick Boily, Fiona Fu, Sylvie Lavoie et Jocelyne Samson. Un poste reste à combler.

Cette réforme devra être entérinée à l’assemblée générale annuelle du 3 septembre prochain.

Quel rôle futur pour les entités?

Le rôle des six entités régionales de planification des soins de santé en français fait l’objet de discussions dans le cadre de la réforme du système de santé. Certains proposent qu’elles soient regroupées en une seule entité provinciale. Les entités elles-mêmes souhaitent une clarification de leur mandat.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La réforme initiée par le gouvernement conservateur – sur la glace depuis le début de la pandémie de CoViD-19 – prévoit qu’une cinquantaine d’équipes régionales ou sectorielles remplaceraient les 14 RLISS («réseaux locaux») actuels, supervisées par une super-agence provinciale.

Le CFGT et CAH ambitionnent de former une de ces équipes pour la francophonie du Grand Toronto.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur