Vulves : la normalité n’existe pas

Des chercheuses ont examiné 650 femmes

vulve

23 juillet 2018 à 11h11

Organe génital féminin longtemps méconnu, le vagin fait de nouveau parler de lui. Loin d’être aussi spectaculaire que la pièce de théâtre Les monologues du vagin, une récente étude montre qu’en matière de vulve, la normalité n’existe pas.

De toutes les formes et tailles, les organes génitaux féminins présentent une grande diversité en termes d’apparences, ce qui pourrait rassurer de nombreuses femmes.

Pour mieux comprendre l’étendue de cette diversité, des chercheuses ont mesuré la taille des petites et grandes lèvres, la partie visible du clitoris, l’ouverture vaginale et le périnée chez 650 femmes caucasiennes, âgées de 15 à 84 ans, à l’Hôpital du canton de Lucerne, en Suisse.

Des clitoris de 1 à 22 mm

Elles ont découvert que la norme n’existe pas. Ainsi, si les petites lèvres mesurent en moyenne 43 mm, leur longueur est variable selon les femmes, entre 5 et 100 mm et celle du clitoris, entre 1 et 22 mm. La taille des organes génitaux féminins change également avec l’âge, le poids et l’histoire de maternité des femmes.

Le périnée et les petites lèvres tendent à être plus modestes chez les femmes âgées tandis que les grandes lèvres affichent plus de volume chez celles affichant un surpoids. Les femmes ayant enfanté par voie vaginale présentent de plus grandes ouvertures vaginales que celles qui ont subi une césarienne ou qui n’ont pas donné naissance.

Bonne ressource pour les médecins

À travers les années, peu d’études se sont penchées sur l’anatomie des organes féminins. Les connaissances actuelles relèvent donc de petites ou d’anciennes études, telles que celle datant de 1924 qui tentait de faire des liens entre la taille de la vulve et la frigidité féminine.

Les illustrations médicales ne reflèteraient pas toujours non plus cette diversité féminine en offrant à voir un modèle de vulve petite et symétrique que l’on rencontrerait peu dans la vie réelle.

«Cette étude sera une bonne ressource pour les médecins souvent mal équipés pour juger la normalité de la chose», relève même la chercheuse Emma Barnard de l’Université de Melbourne, en Australie, à la revue New Scientist.

Image corporelle idéale

Au cours des dernières années, une hausse de chirurgies cosmétiques destinées à modifier les organes génitaux extérieurs féminins, tels que le rétrécissement des grandes lèvres, a pu être observée.

De même qu’une augmentation d’hyménoplastie — la reconstruction de l’hymen, la petite membrane qui ferme partiellement l’orifice du vagin. Selon la Société internationale des chirurgiens plastiques, ce «rajeunissement» vaginal aurait augmenté en 2016 de 11 %, pour un total de 55 606 chirurgies.

Ce type d’interventions résulte partiellement de la pression d’une image corporelle idéale et d’une méconnaissance de la grande diversité des organes génitaux féminins, souligne Emma Barnard qui vient d’entamer une recherche sur la perception des jeunes femmes face à leurs parties génitales.

Une jeune fille sur quatre avouerait ne pas être sûre d’évaluer ce qui est «normal» en cette matière.

Une bibliothèque peu ordinaire

Pour mieux connaître la grande diversité naturelle des organes génitaux féminins, il est possible de consulter une bibliothèque peu ordinaire, mais très explicite, la Labia Library.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le tournoi de golf Gilles-Barbeau rapporte 16 500 $ à CAH

CAH
Un événement généreux sous un soleil radieux
En lire plus...

19 septembre 2018 à 11h44

Le rappeur français Orelsan a appris les bases à ses fans

Concert Orelsan
Le rappeur français Orelsan a pu constater lundi soir au Phoenix Theatre de Toronto à quel point il était populaire outre-Atlantique.
En lire plus...

19 septembre 2018 à 9h00

Non, les étirements après l’entraînement ne réduisent pas les courbatures

exercices, sports
L’une des méthodes dont les effets bénéfiques ont été observés est l’immersion dans un bain d’eau glacée.
En lire plus...

19 septembre 2018 à 7h00

Montée de l’anti-bilinguisme au Nouveau-Brunswick

élections 24 septembre 2018
Les francophones n'ont rien à gagner et tout à perdre des élections de lundi prochain
En lire plus...

18 septembre 2018 à 15h59

Le Centre francophone veut ralentir le roulement du personnel

555 Richmond Ouest, 3e étage
Assemblée générale optimiste après une année de démissions et de restructuration.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 13h33

Un match complètement fou entre Toronto FC et Los Angeles Galaxy

Toronto FC - Los Angeles Galaxy
Le Toronto FC accueillait Los Angeles Galaxy ce samedi soir dans son antre du BMO Field pour une rencontre décisive dans la course aux...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 12h00

Hommage à la «robe Dôme» d’Iris van Herpen au ROM

Stylianos Pangalos
Le musée a accueilli le réalisateur Stylianos Pangalos et l'architecte Philip Beesley pour une ciné-conférence sur le thème de l'art, de la mode et...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 11h00

Pénurie d’enseignants : les professionnels de l’immersion prennent les devants

immersion
Campagne de valorisation de la profession et portail de recrutement
En lire plus...

18 septembre 2018 à 9h00

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur