Vulves : la normalité n’existe pas

Des chercheuses ont examiné 650 femmes

vulve

23 juillet 2018 à 11h11

Organe génital féminin longtemps méconnu, le vagin fait de nouveau parler de lui. Loin d’être aussi spectaculaire que la pièce de théâtre Les monologues du vagin, une récente étude montre qu’en matière de vulve, la normalité n’existe pas.

De toutes les formes et tailles, les organes génitaux féminins présentent une grande diversité en termes d’apparences, ce qui pourrait rassurer de nombreuses femmes.

Pour mieux comprendre l’étendue de cette diversité, des chercheuses ont mesuré la taille des petites et grandes lèvres, la partie visible du clitoris, l’ouverture vaginale et le périnée chez 650 femmes caucasiennes, âgées de 15 à 84 ans, à l’Hôpital du canton de Lucerne, en Suisse.

Des clitoris de 1 à 22 mm

Elles ont découvert que la norme n’existe pas. Ainsi, si les petites lèvres mesurent en moyenne 43 mm, leur longueur est variable selon les femmes, entre 5 et 100 mm et celle du clitoris, entre 1 et 22 mm. La taille des organes génitaux féminins change également avec l’âge, le poids et l’histoire de maternité des femmes.

Le périnée et les petites lèvres tendent à être plus modestes chez les femmes âgées tandis que les grandes lèvres affichent plus de volume chez celles affichant un surpoids. Les femmes ayant enfanté par voie vaginale présentent de plus grandes ouvertures vaginales que celles qui ont subi une césarienne ou qui n’ont pas donné naissance.

Bonne ressource pour les médecins

À travers les années, peu d’études se sont penchées sur l’anatomie des organes féminins. Les connaissances actuelles relèvent donc de petites ou d’anciennes études, telles que celle datant de 1924 qui tentait de faire des liens entre la taille de la vulve et la frigidité féminine.

Les illustrations médicales ne reflèteraient pas toujours non plus cette diversité féminine en offrant à voir un modèle de vulve petite et symétrique que l’on rencontrerait peu dans la vie réelle.

«Cette étude sera une bonne ressource pour les médecins souvent mal équipés pour juger la normalité de la chose», relève même la chercheuse Emma Barnard de l’Université de Melbourne, en Australie, à la revue New Scientist.

Image corporelle idéale

Au cours des dernières années, une hausse de chirurgies cosmétiques destinées à modifier les organes génitaux extérieurs féminins, tels que le rétrécissement des grandes lèvres, a pu être observée.

De même qu’une augmentation d’hyménoplastie — la reconstruction de l’hymen, la petite membrane qui ferme partiellement l’orifice du vagin. Selon la Société internationale des chirurgiens plastiques, ce «rajeunissement» vaginal aurait augmenté en 2016 de 11 %, pour un total de 55 606 chirurgies.

Ce type d’interventions résulte partiellement de la pression d’une image corporelle idéale et d’une méconnaissance de la grande diversité des organes génitaux féminins, souligne Emma Barnard qui vient d’entamer une recherche sur la perception des jeunes femmes face à leurs parties génitales.

Une jeune fille sur quatre avouerait ne pas être sûre d’évaluer ce qui est «normal» en cette matière.

Une bibliothèque peu ordinaire

Pour mieux connaître la grande diversité naturelle des organes génitaux féminins, il est possible de consulter une bibliothèque peu ordinaire, mais très explicite, la Labia Library.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Jeremy Lamb crucifie les Raptors sur un air de déjà vu

Une équipe adverse très adroite à 3-points, beaucoup de ballons perdus, de nombreux rebonds offensifs laissés à leurs adversaires et une défaite à la...
En lire plus...

24 mars 2019 à 23h00

Berlioz a changé le métier de compositeur

musique
De par le monde, de nombreux concerts ou festivals ou exécution d'une ou de plusieurs de ses œuvres marquent, en cette année 2019, le...
En lire plus...

24 mars 2019 à 11h00

Écriture soignée et soyeuse

roman Lévesque éditeur
Journaliste-photographe dans plusieurs médias québécois, Jean-François Villeneuve a publié un premier roman intitulé Les chambres obscures. Le titre renvoie aussi bien à des pièces...
En lire plus...

24 mars 2019 à 9h00

Quiz : Gestation et espérance de vie

Épaulard
Quiz : Quelques questions sur la gestation et l'expérance de vie des animaux.
En lire plus...

24 mars 2019 à 7h00

Les Rangers ont le dessus sur les Maple Leafs

Les Maple Leafs étaient de retour à domicile samedi soir pour la dernière rencontre du samedi de la saison après avoir été sur la...
En lire plus...

23 mars 2019 à 23h54

Le Thunder prend sa revanche sur les Raptors

Mike Laviolle
Il y avait comme une odeur de phases finales, vendredi soir à l’Aréna Scotiabank, pour la rencontre qui opposait les Raptors de Toronto au...
En lire plus...

23 mars 2019 à 17h00

Les Québécois sont bourrés de contradictions

Le sondeur et conseiller en mise en marché Jean-Marc Léger raffine depuis plusieurs années son expertise de la mentalité des Québécois, qu’il explique dans...
En lire plus...

23 mars 2019 à 15h00

Regagner du muscle pour contrer le vieillissement

vieux
Moins loin, moins souvent: les déplacements des personnes âgées se réduisent avec l’âge. De nombreux aînés préfèrent rester à la maison et limiter leurs...
En lire plus...

Appropriation culturelle: pour ou contre un droit de regard sur la création?

appropriation culturelle
Le débat québécois entourant l’appropriation culturelle gagne toute la francophonie. Chez nous, la réflexion amorcée fait-elle davantage référence à un réflexe défensif ou à...
En lire plus...

23 mars 2019 à 11h00

L’élimination des frais de scolarité: illusoire

Glendon
Dans un monde idéal, il serait très agréable de ne pas avoir à payer de frais de scolarité à l'université. Cependant, lorsque les étudiants...
En lire plus...

23 mars 2019 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur