Venus pour la poutine, restés pour la poésie

24e Salon du livre de Toronto

Les petits caseaux de poutine s'envolaient à la soirée «Poutine et Poésie» du Salon du livre de Toronto.
Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est contre-intuitif, la soirée «Poutine et poésie» du Salon du livre de Toronto (jeudi) a finalement été plus mémorable pour la poésie sur la scène du Café littéraire que pour la poutine du traiteur de la Bibliothèque de références.

Cette poésie s’est exprimée de façon traditionnelle par des lectures d’écrivains de la trempe de Nicole Brossard, Jean-Marc Desgent, Denise Desautels, Laurier Gareau et Didier Leclair, mais aussi de façon plus théâtrale par les comédiennes Arianne M. Matte et Magalie R. Bazinet, par un slam amusant chez un Acadien de l’âge de Louÿs Pitre, et en belle musique et chanson de Daniel Groleau-Landry et Éric Dubeau.

À l’entracte, les services de poutine, une douzaine de petits casseaux à la fois, ne suffisaient jamais à la demande. Il y en a finalement eu pour tout le monde, mais pour mettre en valeur ce fleuron de la gastronomie québécoise, on repassera.


L’Express au 24e Salon du livre de Toronto:

Connecter les 33 millions de francophones des Amériques

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Un Québec fort ne peut qu’aider les francos» – Yves Beauchemin

Martha Baillie: un roman en 850 cartes postales

Le TfT a-t-il absolument besoin de son propre bâtiment?

Le premier anniversaire de la librairie Mosaïque fêté au Salon du livre

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur