Recycler la paille en sucre

Botte de tiges de maïs AgInnovation Ontario

Botte de tiges de maïs.


10 février 2018 à 13h00

Une entreprise de raffinage de Sarnia aide les agriculteurs locaux à obtenir un meilleur rendement par acre en ouvrant un marché pour une matière considérée jusqu’à présent à faible potentiel de valeur ajoutée: la paille de maïs et de blé laissée dans les champs après la récolte.

Le projet de la nouvelle usine étant bien amorcé, l’entreprise Comet Biorefining élargit son partenariat de 2014 avec les agriculteurs membres de la Cellulosic Sugar Producers’ Cooperative (coopérative des producteurs de sucre cellulosique) pour convertir annuellement 60 000 tonnes de fibres végétales résiduelles en 30 000 tonnes de dextrose cellulosique, un sucre destiné à la transformation industrielle.

L’installation permettra également d’extraire 30 000 tonnes d’hémicellulose et de lignine ou composés organiques présents dans les cellules végétales pouvant être utilisés dans de nombreuses applications industrielles.

Ajout

«Le dextrose est ajouté à une grande variété de produits destinés à l’alimentation humaine et animale ainsi qu’à un large éventail de procédés industriels. Pour les agriculteurs, la production de dextrose à partir des résidus de cultures se traduit par une maximisation du rendement de chaque acre cultivée», explique le chef de la direction de Comet, Rich Troyer.

Grâce à l’appui de BioIndustrial Innovation Canada et de Technologies du développement durable Canada, la construction de la nouvelle installation de raffinage de Sarnia débutera ce printemps.

M. Troyer indique que l’ensemble du marché nord-américain pour le dextrose est évalué à environ 6 millions de tonnes annuellement et est en pleine croissance.

Première récolte

Depuis décembre dernier, plus de 80 membres-agriculteurs se sont joints à la coopérative et M. Cofell prévoit une augmentation constante des adhésions au mouvement.

Avec ce nouveau projet en cours, M. Cofell ajoute que l’objectif immédiat de la coopérative est d’augmenter le nombre de membres tout en planifiant une première récolte à l’automne 2018. La nouvelle installation devrait atteindre sa pleine capacité de production en 2019.

«La coopérative détiendra 27,5 % de la nouvelle usine de Comet Biorefining. Ce sera l’occasion pour les producteurs de contribuer à la création du produit final», conclut-il.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un iglou géant pour les arts de la scène à Iqaluit

Qaggiavuut Nunavut
«Nos propres histoires ne nous appartiennent pas tant que nous ne les racontons pas nous-mêmes», écrivait Laakkuluk Williamson Bathory, membre du groupe d’artistes Qaggiavuut...
En lire plus...

17 février 2018 à 13h00

Stérilisation planétaire

Stérilisation planétaire extinction
Il y a 252 millions d’années avait lieu l’une des plus grandes extinctions de masse de l’histoire de notre planète. Étrangement, elle pourrait avoir...
En lire plus...

17 février 2018 à 11h00

À quoi ressemblait la première fleur?

la première fleur
Quelle forme une fleur peut-elle prendre et ne pas prendre? C’est une des énigmes auxquelles pourrait répondre un projet international visant à comprendre à...
En lire plus...

17 février 2018 à 9h00

Vivre près de 46 usines: du «racisme environnemental»

Laurence Butet-Roch
L'exposition «Nos ancêtres étaient des chefs»
En lire plus...

16 février 2018 à 16h28

De samedi à lundi: les bus et trains GO gratuits pour les enfants

Metrolinx GO Transit bus train
L’ensemble du réseau de bus et de trains de banlieues GO sera gratuit pour les enfants de 12 ans et moins pendant le long...
En lire plus...

16 février 2018 à 14h09

Les Palmes académiques à la dame du ravin

Josette Bouchard Palmes académiques
Josette Bouchard, enseignante d'histoire et de géographie à la Toronto French School
En lire plus...

16 février 2018 à 12h12

Une campagne de sociofinancement pour l’album de Kyris

Affiche de sociofinancement premier album Kyris
Kyris n’en est pas à son premier projet, mais celui-ci, il le fait seul. La semaine dernière, ce chanteur-auteur-compositeur français établi à Toronto a...
En lire plus...

16 février 2018 à 11h00

«On parle comme des enfants analphabètes»

Roxann Guerrette
Les propos d’une étudiante acadienne enflamme le web
En lire plus...

16 février 2018 à 10h00

Maître Alexandre Blanchard

Alexandre Blanchard avocat
Dans la région de Toronto, il y a un grand nombre de juristes d’expression française. Cette semaine, je vous présente Maître Alexandre Blanchard. Depuis...
En lire plus...

16 février 2018 à 9h00

Irrigation sur commande pour réduire la consommation d’eau

Jared Stoochnoff AgInnovation
Il faut beaucoup de travail, et beaucoup d’eau, pour produire des arbres et des arbustes sains pour le secteur des plantes ornementales du Canada....
En lire plus...

16 février 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur