Une bonne nuit

Partagez
Tweetez
Envoyez

Ils étaient environ 425 000 dans la nuit de samedi à dimanche, à sillonner les rues de Toronto, à la recherche d’une expérience culturelle nouvelle. Du coucher du soleil samedi à l’aurore dimanche, quelque 150 galeries d’art, musées ou encore laves-autos et piscines publiques ont gardé leurs portes ouvertes pour accueillir les amateurs d’art contemporain dans le cadre de la première Nuit blanche torontoise. Un succès inespéré, s’est réjoui la mairie de Toronto, à l’origine de l’événement.

«Le temps d’une nuit, Toronto est devenue une ville vibrant au rythme de la culture. Nuit blanche a permis de présenter la scène artistique torontoise dans toute sa splendeur», a souligné David Miller, maire de Toronto.

Daniel Jouanneau, ambassadeur de France au Canada a fait le voyage d’Ottawa pour assister au lancement de la Grande Expérience, la contribution française à la Nuit blanche torontoise. Sis à l’édifice MaRS à l’intersection des rues College et University, l’exposition avait pour vocation de rassembler artistes d’origine canadienne et française et grandes marques de l’Hexagone. Une rencontre entre l’art et le secteur privé à laquelle ont notamment participé Lancôme, Lacoste, Smart, Evian, etc. L’ambassadeur de France a saisi l’occasion pour rappeler que la Nuit blanche est un «concept créé il y a 4 ans à Paris par le maire Delanoë et Christophe Girard, adjoint au maire chargé de la culture, pour permettre aux gens de découvrir l’art contemporain.»

Christophe Girard était justement présent à Toronto ce week-end pour assister à la première Nuit blanche torontoise, en compagnie du maire Miller. «Cette Nuit blanche a permis de démontrer que les Torontois aiment être ensemble pour partager et découvrir les beautés et les secrets artistiques de leur ville», a-t-il remarqué.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur