Une nuit de débats sur le sommeil

Une initiative française mondiale à l’Université de Toronto

Un débat dans le cadre de la Nuit des idées à Berlin l'an dernier.
Partagez
Tweetez
Envoyez

To Sleep or Not to Sleep, c’est le thème de la première «Nuit des idées» organisée le 25 janvier à l’Université de Toronto avec le Service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France au Canada.

De 7h du soir à 7h du matin, une vingtaine d’experts français et canadiens discuteront – en anglais – de la signification du repos, du manque de sommeil et de ses impacts sur notre santé, de l’importance culturelle des rêves, et des «politiques» du sommeil.

Initiative française lancée à Londres et Berlin en 2012 et 2014, la Nuit des idées s’est déroulée simultanément dans 80 villes de 51 pays en 2017, réunissant plus de 180 000 participants. Elle tire son originalité de la diversité des formats proposés: des ateliers manuels et d’écriture, de la danse, des débats interactifs, des concours, balades nocturnes et même des siestes acoustiques au son de berceuses.

Le thème général de la Nuit 2018 à travers le monde est L’imagination au pouvoir.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’événement torontois du 25 janvier aura lieu simultanément sur les deux sites d’Art Museum de l’Université de Toronto: au 7 Hart House Circle (Gallerie Justina M. Barnicke) et au 15 King’s College Circle (Art Centre).

La Nuit de Toronto coïncidera avec le vernissage de l’exposition Figures of Sleep d’artistes de renommée mondiale, qui entend mettre en lumière «les anxiétés culturelles provoquées par l’effondrement de la fonction biologique que constitue le sommeil, sous la pression des transformations économiques, sociales et technologiques».

Parmi les intervenants, mentionnons: le géographe Samuel Challéat (Sauver la nuit); historienne de l’art et de l’architecture Beatriz Colomina (The Century of Bed); l’écrivaine et performeuse Chloé Delaume (Les Sorcières de la République); le philosophe et romancier Dalibor Frioux (Brut et Incidents voyageurs); l’historien de l’art Tom McDonough (Boredom); le neuroscientifique Adrian Owen qui a lancé la plus grande étude sur le sommeil au monde à ce jour; la neuroscientifique Christelle Peyron, spécialiste de la narcolepsie; la prof d’études médiatiques et culturelles Sarah Sharma (In the Meantime); le prof d’anglais Ian MacRae, qui s’intéresse aux questions autochtones et aux frontières du langage; la spécialiste du Moyen-Orient Amira Mittermaier (Dreams that Matter: Egyptian Landscapes of the Imagination).

Le Art Museum de l'Université de Toronto
Le Art Museum de l’Université de Toronto

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur