Une «Bible» du système scolaire franco-ontarien

33 collaborateurs

livre

Des jeunes devant l'école secondaire Toronto-Ouest. (Photo: Conseil scolaire Viamonde)


8 novembre 2018 à 15h00

Il aura fallu 3 ans de concertation et 33 collaborateurs pour rédiger un ouvrage exhaustif sur le système scolaire franco-ontarien, livre qui entre en librairie le 14 novembre.

Intitulé Système scolaire franco-ontarien: d’hier à aujourd’hui pour le plein potentiel des élèves, il paraît aux Presses de l’Université du Québec.

L’ouvrage comprend 16 chapitres regroupés sous 4 axes: Contexte de l’école de langue française en Ontario; Politiques et programmes des écoles ontariennes; Initiatives dans les écoles de langue française en Ontario; Organismes régulateurs et programme d’insertion professionnelle.

livre
Sous la direction de Claire IsaBelle, Système scolaire franco-ontarien: d’hier à aujourd’hui pour le plein potentiel des élèves, Québec, Presses de l’Université du Québec, collection Leadership et administration en éducation, 2018, 482 pages, 42 $.

Préface de Jean-Luc Bernard

Jean-Luc Bernard, ancien directeur de l’éducation au Conseil scolaire Viamonde (2002-2011), aujourd’hui président du conseil d’administration du Centre francophone de Toronto, en signe la préface.

Il souligne que, «sur la scène nationale et internationale, le système scolaire ontarien et, par le fait même, le système franco-ontarien, se positionne bien : ils représentent la réussite».

Notre collaborateur Paul-François Sylvestre a rédigé la première version du premier chapitre de cet ouvrage. Il brosse un historique des écoles de langue française en Ontario, de 1786 à nos jours (un des plus longs chapitres du livre).

Diane Gérin-Lajoie suit en décrivant le rôle de l’école de langue française dans le développement du rapport à l’identité.

Littératie et numératie

Il est évidemment question de la Politique d’aménagement linguistique, mais aussi des centres scolaires communautaires, de littératie et de numératie, d’éducation coopérative et de transition de l’école au monde du travail.

Un chapitre complet est consacré aux services en français pour les nouveaux arrivants dans nos écoles.

Des chapitres plus techniques traitent, entre autres, du Programme d’insertion professionnelle du nouveau personnel, du Consortium d’apprentissage virtuel de langue française de l’Ontario, de l’Office de la qualité et de la responsabilité en éducation, de l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario.

essai
Claire IsaBelle, professeure à l’Université d’Ottawa, a dirigé l’ouvrage.

Petit poucet franco-ontarien

En annexe, on trouve le témoignage de Raymond Leblanc, un «petit poucet franco-ontarien» inscrit à l’école Brébeuf d’Ottawa (années 1950), puis à l’Académie de La Salle, et qui, de formation en formation, finit par devenir enseignant, professeur d’Université, vice-doyen et, un peu malgré lui, doyen de la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa.

Aujourd’hui, l’augmentation du taux de diplomation des élèves du secondaire fréquentant un établissement francophone de la province est impressionnant et demeure attribuable aux politiques et aux programmes instaurés par le ministère de l’Éducation de l’Ontario, à l’apport concerté des directions de conseil scolaire et d’école, au personnel enseignant et aux parents qui ont investi temps et énergie dans la réussite des jeunes sur les bancs d’école.

Cet ouvrage deviendra probablement «la Bible» du système scolaire franco-ontarien. Dommage qu’il n’y ait pas un index des sujets traités, indispensable pour les chercheurs. Et il est surprenant que le livre n’ait pas paru chez un éditeur franco-ontarien.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La moitié des Canadiens diminueraient leur consommation de viande

Les Canadiens seraient de plus en plus disposés à délaisser la viande pour se tourner vers des repas aux alternatives végétales.
En lire plus...

19 novembre 2018 à 7h00

L’écriture est toujours une aventure

roman
«Le plus dangereux, c’est pas les cerveaux fêlés qui nous écrivent. C’est ceux qui veulent nous faire taire.»
En lire plus...

18 novembre 2018 à 9h00

Quiz : L’Europe de l’Est

quiz
Ce qu'on appelle l'Europe de l'Est comprend surtout des pays de culture slave.
En lire plus...

18 novembre 2018 à 7h00

Formation en agriculture : le Collège Boréal présent en Haïti

Haïti
Le Collège Boréal est partenaire avec la Fondation Paul Gérin-Lajoie dans un projet pour une socio-économie durable en Haïti.
En lire plus...

17 novembre 2018 à 11h00

Il y a 100 ans, la grippe espagnole frappait la planète

pandemie, épidémie
Saviez-vous que l’on doit la création du ministère fédéral de la Santé à la grippe espagnole?
En lire plus...

17 novembre 2018 à 9h00

Téléphone cellulaire et cancer : pas pire que le hasard

cancer
Une étude aurait apporté «certaines preuves» d’un lien entre le téléphone cellulaire et l’apparition de tumeurs. Mais on n'a pas fait mieux – ou...
En lire plus...

17 novembre 2018 à 7h00

Les Leafs s’en sortent face aux Ducks après un match très serré (2-1)

Les Leafs l'emportent dans la difficulté ce soir face aux Ducks d'Anaheim (2-1). 
En lire plus...

17 novembre 2018 à 0h48

Marché de Noël : trois raisons de s’y rendre!

Alors que les premiers flocons e neige tombaient sur Toronto, le traditionnel Marché de Noel du quartier de la Distillerie ouvrait ses portes avec...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 16h30

Le Beaujolais Nouveau est arrivé au Ricarda’s

Ricarda's
La Fédération Tricolore a réuni une centaine de Français, francophones et francophiles autour d'un cassoulet ce jeudi soir au Ricarda's (angle Peter et Front)...
En lire plus...

16 novembre 2018 à 15h36

Un conservatisme anglo régressif, mésadapté, ignorant

Assemblée de la francophonie de l’Ontario
L'Ontario français vient de reculer de 20 ans
En lire plus...

16 novembre 2018 à 13h03

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur