Un réseau social pour rassembler les mamans

Briser l'isolement

Réseau social mamans

Audrey Poulin, fondatrice de Social.mom, avec ses deux enfants


16 août 2018 à 9h00

L’accouchement ainsi que l’éducation des enfants est une épreuve difficile pour les femmes, qui peuvent se sentir isolées, écrasées par le poids de leur tâche et le manque de soutien.

C’est pour remédier à ce problème que Audrey Poulin, maman de 37 ans, a créé un réseau social pour permettre aux mères de se rencontrer et de briser leur isolement.

Briser l’isolement

Originaire de Montréal, Audrey Poulin a deux enfants et connaît bien les problèmes et les épreuves que peuvent traverser les femmes lors de l’éducation de leurs enfants.

«L’éducation des enfants est quelque chose de dur pour les mamans», explique-t-elle.

«Elles ont tendance à s’isoler, ce qui peut dans certains cas conduire à une dépression. Il leur faut pouvoir parler à des personnes qui comprennent leur situation. Malheureusement, le soutien des pères n’est pas suffisant dans la plupart des cas.»

Réseau social mamans
Plusieurs dizaines de personnes ont participé jeudi dernier à un rassemblement organisé par Social.mom

C’est pour résoudre ce problème qu’Audrey Poulin a tout lâché pour créer à l’été 2017 l’application bilingue Social.mom, pour faire se rencontrer les mamans de tout le Canada.

«Ce réseau social est un mélange de Facebook et de Tinder, et il est exclusivement réservé aux mamans. Celles qui téléchargent l’application peuvent afficher des messages sur des sujets qu’elles apprécient. Nous avons aussi ajouté un système de géolocalisation pour permettre aux mamans de se retrouver plus facilement.»

Car oui, le but principal de l’application est de permettre aux mamans de se retrouver pour qu’elles puissent se rencontrer, discuter et organiser des événements ensemble. Et donc, au final, faire sortir les mamans de leur isolement. «L’isolement reste un sujet tabou», commente Audrey Poulin. «Avec Social.mom, les mamans peuvent discuter entre elles de leurs problèmes et s’entraider, développer leurs relations.»

Un franc succès

Et l’application d’Audrey Poulin est un franc succès. En un an, elle comptabilise plus de 60 000 téléchargements dans tout le Canada, constituant ainsi une communauté solide et surtout très active.

«Le nombre de membres augmente chaque jour et de plus en plus d’événements sont organisés par les mamans», se félicite-t-elle.

Réseau social mamans
Rencontres et discussions pour les mamans inscrites sur l’application.

La fondatrice a d’ailleurs décidé de partir à la rencontre des inscrites. Elle parcourt ainsi le pays dans son «winnabego», de ville en ville, et organise des événements en compagnie des mamans inscrites sur son application. Elle était d’ailleurs présente dans la région de Toronto, dans quelques parcs, la semaine dernière.

«C’est important de rencontrer les personnes qui utilisent notre application», explique Audrey Poulin. «Cela permet de mieux comprendre leurs attentes et surtout de recueillir les avis.»

Depuis sa création, Social.mom a reçu de nombreux commentaires positifs et remerciements, incitant Audrey Poulin à continuer de développer son application.

«Nous voulons rendre disponible Social.mom aux États-Unis en 2019, puis ensuite nous étendre vers l’Europe», se réjouit Audrey Poulin, pleine de confiance pour l’avenir.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Une police toujours plus ouverte sur la francophonie

Engagement, diversité culturelle, inclusivité: tels furent les maîtres-mots de la fête francophone annuelle de la police de Toronto ce mercredi 20 mars dans ses...
En lire plus...

20 mars 2019 à 16h40

747 millions de francophones attendus d’ici 2070

La nouvelle édition de «La langue française dans le monde» confirme une nouvelle fois le déplacement de son centre de gravité vers l’Afrique. L'étude...
En lire plus...

20 mars 2019 à 14h00

Criée du Manifeste franco-ontarien au Monument Notre Place

Monument franco-ontarien Toronto
Des députés provinciaux et leaders communautaires se sont rassemblés ce mercredi matin 20 mars au Monument franco-ontarien Notre Place, au sud de l’Assemblée législative...
En lire plus...

20 mars 2019 à 12h50

Pour qu’on puisse vivre dans la langue de son choix

Plan d'action langues officielles
La modernisation de la Loi sur les langues officielles passera par des discussions nationales. Entretien avec la ministre du Tourisme, des Langues officielles et...
En lire plus...

20 mars 2019 à 11h00

Une identité formée par les voyages

Francophonie
À ce stade de sa vie, Anastisia Fyk a du mal à définir sa place dans la francophonie. «Je ne parle pas le français...
En lire plus...

20 mars 2019 à 9h00

Un deuxième coming-out : «Je suis Franco-Ontarien»

Mathieu Chantelois fait son deuxième coming-out. «Je peux enfin le claironner: je suis Franco-Ontarien.»
En lire plus...

20 mars 2019 à 7h00

S’installer et vivre à Toronto: mode d’emploi

Vue de Toronto du lac Ontario
Dans le nouveau guide français « S'installer à Toronto », Nathalie Prézeau livre de précieux conseils aux expatriés souhaitant venir vivre dans la Ville-Reine....
En lire plus...

19 mars 2019 à 14h41

Les Raptors se relancent aisément face aux Knicks

Les Raptors de Toronto se devaient de réagir après avoir perdu à Détroit, pour la troisième fois en trois confrontations face à l’équipe désormais...
En lire plus...

19 mars 2019 à 10h45

L’AFO va «crier» à Queen’s Park mercredi matin

Le 20 mars prochain, Journée internationale de la Francophonie, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) va organiser à Queen’s Park sa première «criée»...
En lire plus...

19 mars 2019 à 9h00

Taxer le sucre : une stratégie efficace?

Ces dernières années, plusieurs pays dont la Grande-Bretagne, la France et le Mexique, ont mis en place une taxe sur les boissons sucrées afin...
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur