Un labo sur la culture populaire québécoise

Ce que regardaient, écoutaient et lisaient les Québécois dans les médias de masse fascinent les chercheurs du LaboPop de l'UQÀM.

Ce que regardaient, écoutaient et lisaient les Québécois dans les médias de masse fascinent les chercheurs du LaboPop de l'UQÀM.


7 août 2017 à 13h48

Dans un récent article, intitulé Poutine Dynamics, Nicolas Fabien-Ouellet, jeune chercheur à l’Université du Vermont, s’intéresse à la mobilité sociale de ce mets québécois sans prétention. Plusieurs éléments y sont abordés, dont son «appropriation culturelle» par le reste du Canada.

Sa position avait tant fait réagir le mois dernier – l’appropriation culturelle étant un des déclencheurs de colère chez les SJW, militants pour la «justice sociale» – qu’il avait jugé nécessaire de l’expliquer plus amplement.

N’en déplaise aux détracteurs de l’étudiant-chercheur, ce plat pourrait bien trouver éventuellement sa place au sein du nouveau Laboratoire de recherche sur la culture de grande consommation et la culture médiatique au Québec.

«Ce n’est pas interdit que l’on s’intéresse un jour à la gastronomie québécoise, avec toutes les émissions de cuisine que l’on retrouve à la télévision en ce moment. C’est un champ un peu pointu, mais on pourrait y venir», confirme en effet Pierre Barrette de l’École des médias de l’UQAM, cofondateur du LaboPop.

Cut the Cheese_TO_Smoked Chicken Poutine.jpgVaste base de données

Concrètement, ce laboratoire est en fait une vaste base de données sur la culture et les préoccupations des Québécois de 1920 à nos jours, consultable par les chercheurs qui en font leur champ d’études. Des données que l’on retrouve en chansons, émissions de radio ou de télé ou encore dans les romans de culture populaire.

«Le terme ‘culture populaire’ renvoie à une classe sociale et est un peu daté. Je lui préfère la ‘culture de grande consommation’, car elle est destinée à l’ensemble de la population», nuance le chercheur.

Une culture médiatique donc: rapportée par la télévision, la radio ou encore le cinéma — et même l’internet, aurait-on envie d’ajouter — et que le chercheur oppose à la culture lettrée, plus pointue. Ces données souligneront, croit-il, les grandes tendances ayant façonné le Québec d’aujourd’hui.

Numériser le patrimoine

Ce nouveau laboratoire se dotera dans un futur prochain d’une infrastructure de numérisation des documents audiovisuels.

«Le laboratoire servira aussi à encoder le patrimoine populaire. Ainsi, on y trouvera des recherches existantes, mais également celles qui dormaient sur de vieux CD», précise le coordonnateur du LaboPop, Olivier Lapointe.

Pour l’instant, le LaboPop possède une infrastructure de recherche qui renferme déjà 26 000 enregistrements de la grille horaire radio des années 1940 (en provenance de CKAC et de Radio-Canada, notamment), des centaines de pages de couverture d’Échos Vedettes, des partitions éditées dans les années 1930 à Montréal, etc. Et elle ne cesse d’augmenter avec les nouvelles collaborations.

«Nos outils peuvent faire de la transcription automatique et encodent les données dans un format d’archivage plus universel, ce qui facilite encore les collaborations et les partages», souligne M. Lapointe.

Si le stockage de ces données aidera les chercheurs à analyser certains pans plus médiatisés de la culture québécoise, il encouragera aussi le regard anthropologique, politique et sociologique sur des mouvements culturels populaires — que les scientifiques anglophones nomment les «Cultural Studies».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Vieux jeu: affronter les fantômes du passé

Jacques Godin et Anthony Therrien dans Vieux jeu.
Partie parfaite pour Jacques Godin
En lire plus...

17 octobre 2017 à 15h30

Champion de la conservation des sols

Eric Kaiser ne se doutait pas que ses pratiques allaient devenir exemplaires.
Eric Kaiser voulait seulement empêcher sa terre de disparaître dans la baie
En lire plus...

17 octobre 2017 à 15h21

On est de plus en plus «connecté» sur notre santé

Les médecins se méfient encore des bidules permettant à leurs patients de mesurer eux-mêmes leur état de santé. (Photo: Hamza Butt / Flickr / Creative Commons)
Applications capables de surveiller poids, tension, glycémie, alimentation, exercice...
En lire plus...

17 octobre 2017 à 14h44

Ateliers de théâtre

1-1
Amoureux du théâtre bonjour, Vous êtes francophone ou francophile? Ekin Agency Arts offre des ateliers de théâtre intensifs en francais Coprs, espace et voix: – prise de parole en...
En lire plus...

ONU: on attend beaucoup du Canada

L'ambassadeur du Canada à l'ONU, Marc-André Blanchard.
Des objectifs de développement durable ambitieux
En lire plus...

16 octobre 2017 à 18h54

Un jardin de plantes médicinales cérémoniales chez Manuvie

Devant le jardin au QG de Manuvie: le sous-ministre adjointy Shawn Batise;  Peter Wilkinson, vice-président principal des Affaires réglementaires et publiques à la Financière Manuvie; l'ainé Gary Sault de la Première Nation mississauga de New Credit; David Zimmer, le ministre ontarien des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation; la sous-ministre Deborah Richardson.
Réconciliation avec les Premières Nations
En lire plus...

16 octobre 2017 à 18h06

Un «happening» sur l’enracinement de la francophonie à Toronto

Marie-Claire Marcotte et Maxime Robin (Photo:Manuel Verreydt)
Pour les 50 ans du TfT
En lire plus...

16 octobre 2017 à 9h00

Profitez de votre soirée dans Yorkville

Le Heliconian Hall: la seule église en bois encore debout à Toronto.
Avant et après le concert de Benoît LeBlanc au Heliconian
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h55

Lisa Simone: 1000 vies pour atteindre la sérénité

Lisa Simone (Photo: Alexandre Lacombe)
À la place des arts de St. Catharines le 26 octobre
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h53

Un mystérieux portrait de la princesse Anastasia

Jim Watt et Veronica Kvassetskaia-Tsyglan tenant le portrait d'Anastasia.
Bientôt dévoilé au Arts and Letters Club de Toronto
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h52

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur