Un jardin de plantes médicinales cérémoniales chez Manuvie

Réconciliation avec les Premières Nations

Devant le jardin au QG de Manuvie: le sous-ministre adjointy Shawn Batise; Peter Wilkinson, vice-président principal des Affaires réglementaires et publiques à la Financière Manuvie; l'ainé Gary Sault de la Première Nation mississauga de New Credit; David Zimmer, le ministre ontarien des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation; la sous-ministre Deborah Richardson.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Un jardin qui produira des plantes médicinales sacrées pour de nombreux Autochtones a été inauguré ce lundi au siège général torontois de la Financière Manuvie, au 200 rue Bloor Est, en présence du ministre ontarien des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation, David Zimmer, et de l’aîné Garry Sault, de la Première Nation mississauga de New Credit.

Cela représente «une autre étape sur le chemin de la réconciliation» entre les Canadiens et les Premières Nations, a-t-on fait valoir.

«La salle de purification et le jardin de plantes médicinales peuvent sembler de petits pas pour certaines personnes, mais cet effort de Manuvie et du ministère illustre comment le gouvernement et les entreprises privées peuvent travailler ensemble pour enrichir un domaine de connaissances et encourager les échanges culturels», a indiqué Stacy Laforme, le chef de la Première Nation mississauga de New Credit. «Il n’y a pas de petits pas quand il s’agit de la réconciliation.»

Manuvie a accepté d’héberger le jardin de plantes médicinales, qui deviendrait une source durable de sauge et d’herbes sacrées utilisées dans les salles de rassemblement ouvertes en 2015 et mises à la disposition des employés et partenaires autochtones de la compagnie.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le gouvernement provincial dit «travailler avec des aînés, des gardiens du savoir et le personnel de Manuvie pour veiller à ce que le jardin soit préparé et ensemencé dans le respect de la culture».

La purification est une cérémonie traditionnelle de certaines cultures autochtones qui consiste à laver ou purifier l’esprit, le corps et l’espace. Les herbes sacrées et la sauge sont les plantes médicinales les plus utilisées dans les salles de rassemblement, mais le tabac, le cèdre, la lavande et d’autres plantes médicinales peuvent aussi être employés.

Les bureaux du ministère des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation se trouvent juste à côté la Financière Manuvie. D’autres organismes possèdent de tels jardins de plantes médicinales, notamment les universités de Toronto et de Waterloo, les Jardins botaniques royaux, et les Native Child and Family Services of Toronto.

«L’Ontario se fait un devoir de soutenir la résurgence et la croissance de la culture et des traditions autochtones», a déclaré le ministre Zimmer. «En hébergeant ce jardin, Manuvie montre que nous avons tous un rôle à jouer dans la réconciliation, depuis le gouvernement, jusqu’au public en passant par le monde des affaires.»

L'aîné Gary Sault de la Première Nation mississauga de New Credit, avec David Zimmer, le ministre ontarien des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation.
L’aîné Gary Sault de la Première Nation mississauga de New Credit, avec David Zimmer, le ministre ontarien des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur