Un double diplôme Toronto-Lyon en commerce

Signature de l’accord entre le Collège Glendon de l’Université York et l’école de commerce EMLYON Business School le 14 juillet.

Signature de l’accord entre le Collège Glendon de l’Université York et l’école de commerce EMLYON Business School le 14 juillet. Donald Ipperciel, principal de Glendon, Rhonda Lenton, vice-présidente académique et provost de l’Université York, Bernard Belletante, directeur général, et Tugrul Atamer, directeur général adjoint, de l'école de commerce de Lyon. Derrière: Solange Belluz, directrice des relations gouvernementales, institutionnelles et internationales à Glendon, et le consul de France à Toronto, Marc Trouyet.


15 juillet 2016 à 10h56

Un nouveau partenariat entre le campus bilingue Glendon de l’Université York et l’école de commerce EMLYON Business School en France donnera aux étudiants l’opportunité de combiner une formation en arts libéraux avec des études de commerce, d’obtenir deux diplômes universitaires et de bénéficier de stages en France, au Canada ou dans d’autres pays dont le français est la langue officielle.

L’accord, signé à Glendon ce jeudi 14 juillet (fête nationale des Français, quelques heures seulement avant l’attentat terroriste de Nice qui a fait plus de 80 morts), entérine la naissance du double diplôme de baccalauréat à compter de cet automne. Les étudiants sortiront diplômés du programme d’Études internationales de Glendon avec un Baccalauréat ès arts international (B.B.A.) et de l’EMLYON Business School avec un Baccalauréat en administration des affaires (i.A.A.).

Au cours de leurs deux premières années, les étudiants de Glendon achèveront leurs études en arts libéraux dans le programme d’Études internationales tout en suivant des cours d’introduction aux affaires afin de se préparer à leurs troisième et quatrième années d’études à l’école de commerce de Lyon.

Les étudiants de Lyon, eux, viendront à Glendon pendant leurs troisième et quatrième années d’études afin d’obtenir leur i.B.A.

Ce programme permettra également aux étudiants de travailler en français et d’examiner les questions ayant trait au commerce interculturel lors de deux stages obligatoires, notamment dans un certain nombre d’entreprises françaises affiliées à la Chambre de Commerce France-Canada.

Glendon, qui célèbre cette année son 50e anniversaire, est la principale institution postsecondaire francophone/bilingue dans le sud de l’Ontario avec 2700 étudiants (sur les 52 000 que compte l’Université York). L’école de commerce de Lyon, fondée en 1872 et qui accueille 4100 étudiants originaires de 80 pays, fait partie du réseau de Grandes Écoles françaises qui regroupe des établissements d’enseignement supérieur hors du cadre universitaire public de la France.

À travers cet accord, Glendon et EMLYON Business School (EM pour «Early Makers») «préparent leurs étudiants à devenir des acteurs de la mondialisation», fait valoir le directeur général de l’institution française, Bernard Belletante. «La prochaine génération de dirigeants, de cadres et d’entrepreneurs apprend à agir dans des environnements internationaux, multiculturels et numériques.»

«Ce partenariat unique répondra non seulement au besoin de l’Ontario en formation commerciale bilingue, mais fournira aussi aux étudiants, à travers leurs stages, de formidables occasions d’examiner les questions ayant trait au commerce interculturel», renchérit Donald Ipperciel, le principal du Collège universitaire Glendon.

En plus de ces nouvelles études en commerce à Lyon, Glendon offre à Toronto 20 programmes de Baccalauréats ès arts, deux nouveaux programmes de Baccalauréat ès sciences (Psychologie et Biologie), deux programmes professionnels (Éducation et Traduction), sept Certificats, quatre programmes de Maîtrise (Études françaises, Traduction, Interprétation de conférence et Affaires publiques et internationales) et un programme de Doctorat en Études francophones.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Grosse fin de septembre franco à Toronto

Jean-Pierre Ferland lance le festival Francophonie en fête le 22. Gabrielle Goulet fête le Jour des Franco-Ontariens le 25. Robert Charlebois est à Markham le 28 et à Toronto le 29. Tifane fait partie de la Nuit africaine le 30.
L’agenda des francophones et des francophiles du Grand Toronto est plein ces deux prochaines semaines: festival Francophonie en Fête, anniversaire du Collège français, Jour...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h22

TIFF 2017: des cris dans les salles obscures

Downrange
Suite à la suppression, pour l’édition 2017 du Festival international du film de Toronto, de deux programmes du festival international de Toronto, dont Vanguard,...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h10

Musique Extravaganza Afro-Caribéenne

elage
À l’image d’un repas gastronomique aux mille et une saveurs, la Nuit Africaine viendra clôturer en beauté une délicieuse 12e édition du festival Francophonie...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h09

Édouard et les maisons de bouteilles

La première maison de bouteilles d’Édouard a été construite en 1980. (Photo: Sandra Dorélas)
Île-du-Prince-Édouard
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h07

Les sucres naturels ne sont pas meilleurs que les sucres raffinés

Ce n’est pas la nature du sucre qui fait la différence, mais bien la quantité totale de sucre qu’on consomme. (Photo: Monika Adamczyk | Dreamstime)
Il y a plusieurs mythes entourant les sucres qui dérangent Catherine Lefebvre. Au point où la nutritionniste a dédié un livre entier à ce...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h02

Un tour du monde de la francophonie à TV5

tv5
25 heures, 23 destinations, 5 continents
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h00

Le rôle très stratégique d’une première ministre

Rachel Notley, présidente du Conseil de la fédération et Première ministre de l'Alberta. (Photo: Connor Mah - https://www.flickr.com)
Tribunaux albertains: on peut employer le français dans les communications verbales... mais pas écrites
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h59

Islamophobie? Non, véritéphobie!

Le président Donald Trump et son épouse Melania avec le roi  Salman et le président égyptien Abdel Fattah Al Sisi. (Photo: Maison-Blanche)
L’État islamique continue de frapper. Que faire?
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h58

Des coffrets pour monter votre propre exposition

Gustav Klimt. Éditions Taschen, 2017, coffret d’affiches (16 tirages sous coffret), 25,4 x 33 cm.
Les éditions Taschen, comme cela ressort des nombreux articles de L’Express qui mentionnent leur nom, se consacrent à la promotion d’œuvres artistiques ou de...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h57

La drogue pimente deux romans américains

Elin Hilderbrand, À nous, roman traduit de l’anglais par Perrine Chambon, Paris, Éditions JC Lattès, 2017, 414 pages, 29,95 $. 
David Swinson, La Fille de Kenyon Street, roman traduit de l’anglais par Mireille Vignol, Paris, Éditions Calmann-Lévy, 2017, 354 pages, 29,95 $.
Qu’arrive-t-il quand le testament d’un grand chef cuisinier stipule que ses trois épouses doivent souligner sa mort en répandant ses cendres ensemble et qu’elles...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h56

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur