Un double diplôme Toronto-Lyon en commerce

Signature de l’accord entre le Collège Glendon de l’Université York et l’école de commerce EMLYON Business School le 14 juillet.

Signature de l’accord entre le Collège Glendon de l’Université York et l’école de commerce EMLYON Business School le 14 juillet. Donald Ipperciel, principal de Glendon, Rhonda Lenton, vice-présidente académique et provost de l’Université York, Bernard Belletante, directeur général, et Tugrul Atamer, directeur général adjoint, de l'école de commerce de Lyon. Derrière: Solange Belluz, directrice des relations gouvernementales, institutionnelles et internationales à Glendon, et le consul de France à Toronto, Marc Trouyet.


15 juillet 2016 à 10h56

Un nouveau partenariat entre le campus bilingue Glendon de l’Université York et l’école de commerce EMLYON Business School en France donnera aux étudiants l’opportunité de combiner une formation en arts libéraux avec des études de commerce, d’obtenir deux diplômes universitaires et de bénéficier de stages en France, au Canada ou dans d’autres pays dont le français est la langue officielle.

L’accord, signé à Glendon ce jeudi 14 juillet (fête nationale des Français, quelques heures seulement avant l’attentat terroriste de Nice qui a fait plus de 80 morts), entérine la naissance du double diplôme de baccalauréat à compter de cet automne. Les étudiants sortiront diplômés du programme d’Études internationales de Glendon avec un Baccalauréat ès arts international (B.B.A.) et de l’EMLYON Business School avec un Baccalauréat en administration des affaires (i.A.A.).

Au cours de leurs deux premières années, les étudiants de Glendon achèveront leurs études en arts libéraux dans le programme d’Études internationales tout en suivant des cours d’introduction aux affaires afin de se préparer à leurs troisième et quatrième années d’études à l’école de commerce de Lyon.

Les étudiants de Lyon, eux, viendront à Glendon pendant leurs troisième et quatrième années d’études afin d’obtenir leur i.B.A.

Ce programme permettra également aux étudiants de travailler en français et d’examiner les questions ayant trait au commerce interculturel lors de deux stages obligatoires, notamment dans un certain nombre d’entreprises françaises affiliées à la Chambre de Commerce France-Canada.

Glendon, qui célèbre cette année son 50e anniversaire, est la principale institution postsecondaire francophone/bilingue dans le sud de l’Ontario avec 2700 étudiants (sur les 52 000 que compte l’Université York). L’école de commerce de Lyon, fondée en 1872 et qui accueille 4100 étudiants originaires de 80 pays, fait partie du réseau de Grandes Écoles françaises qui regroupe des établissements d’enseignement supérieur hors du cadre universitaire public de la France.

À travers cet accord, Glendon et EMLYON Business School (EM pour «Early Makers») «préparent leurs étudiants à devenir des acteurs de la mondialisation», fait valoir le directeur général de l’institution française, Bernard Belletante. «La prochaine génération de dirigeants, de cadres et d’entrepreneurs apprend à agir dans des environnements internationaux, multiculturels et numériques.»

«Ce partenariat unique répondra non seulement au besoin de l’Ontario en formation commerciale bilingue, mais fournira aussi aux étudiants, à travers leurs stages, de formidables occasions d’examiner les questions ayant trait au commerce interculturel», renchérit Donald Ipperciel, le principal du Collège universitaire Glendon.

En plus de ces nouvelles études en commerce à Lyon, Glendon offre à Toronto 20 programmes de Baccalauréats ès arts, deux nouveaux programmes de Baccalauréat ès sciences (Psychologie et Biologie), deux programmes professionnels (Éducation et Traduction), sept Certificats, quatre programmes de Maîtrise (Études françaises, Traduction, Interprétation de conférence et Affaires publiques et internationales) et un programme de Doctorat en Études francophones.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La Bréhandaise: l’ascension des frères Poilbout

Marchés fermiers, mariages, repas corporatifs, associations: ils sont partout
En lire plus...

19 février 2018 à 9h00

Le Théâtre français de Toronto fêtera ses 50 ans avec panache

TheCarlu / Théâtre Français de Toronto
Cette année, le gala-bénéfice du Théâtre français de Toronto (TfT) ne se déroulera pas à la Distillerie comme d’habitude, mais au Carlu (College et...
En lire plus...

19 février 2018 à 7h00

Le «trouble du jeu vidéo» reconnu comme maladie

addiction jeu vidéo
Obésité, retard du langage, troubles du sommeil, diabète, hyperactivité...
En lire plus...

18 février 2018 à 14h14

Demain, tous crétins?

Des choses à savoir sur la baisse du quotient intellectuel
En lire plus...

18 février 2018 à 13h00

De van Spaendonck à Mondrian, l’art hollandais nous attend

Les Hollandais à Paris
Le Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris, organise une exposition fabuleuse, Les Hollandais à Paris, 1789-1914, qui nous permet de...
En lire plus...

18 février 2018 à 11h00

Un prof de la vieille école et un nouvelliste doux-amer

Gilles Archambault France Boisvert
Il y a cinquante ans, au Québec, on assistait à la création des cégeps. L’enseignante France Boisvert imagine les tribulations d’un collègue fictif dans...
En lire plus...

18 février 2018 à 9h00

Quiz : Kathleen Wynne

Kathleen Wynne
En lire plus...

18 février 2018 à 7h00

Un iglou géant pour les arts de la scène à Iqaluit

Qaggiavuut Nunavut
«Nos propres histoires ne nous appartiennent pas tant que nous ne les racontons pas nous-mêmes», écrivait Laakkuluk Williamson Bathory, membre du groupe d’artistes Qaggiavuut...
En lire plus...

17 février 2018 à 13h00

Stérilisation planétaire

Stérilisation planétaire extinction
Il y a 252 millions d’années avait lieu l’une des plus grandes extinctions de masse de l’histoire de notre planète. Étrangement, elle pourrait avoir...
En lire plus...

17 février 2018 à 11h00

À quoi ressemblait la première fleur?

la première fleur
Quelle forme une fleur peut-elle prendre et ne pas prendre? C’est une des énigmes auxquelles pourrait répondre un projet international visant à comprendre à...
En lire plus...

17 février 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur