Treize jeunes scientifiques à deux km sous terre

En septembre, ils vont tester leur expérience dans les installations du CERN en Suisse!

Les 13 élèves de l’école secondaire catholique Père-René-de-Galinée, quelques parents bénévoles, les chercheurs James Pinfold et Ryan Bayes de SNOLAB, ont rencontré le ministre de la recherche, innovation et science de l’Ontario, Reza Moridi (au centre sur la photo), dans les installations souterraines de SNOLAB.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Treize élèves de l’école secondaire catholique Père-René-de-Galinée (PRDG) de Cambridge ont eu la chance de visiter les installations souterraines du laboratoire de sciences SNOLAB, près de Sudbury, ce mercredi 19 juillet.

Cet établissement unique de classe mondiale pour la science souterraine est situé à 2 km sous la terre dans la mine de Vale Creighton.

En juin dernier, ces élèves du cours de physique de l’enseignant Denis Jacques avaient remporté le premier prix de la compétition internationale de la physique des particules «Beamline for Schools» organisée par l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN).

L’expérience proposée par l’équipe de PRDG était de déterminer s’il existe un multiple élémentaire de la charge électrique (1,60 X 10-19C), tout comme le quantum avec l’énergie. Du 19 septembre au 2 octobre prochain, ils se rendront en Suisse pour tester leur expérience dans les installations du CERN.

Préparation à leur visite du CERN, en Suisse, en septembre.
Préparation à leur visite du CERN, en Suisse, en septembre.

Durant leur visite des installations souterraines, les élèves ont pu rencontrer de nombreux scientifiques de l’équipe de SNOLAB et ont pu discuter avec Reza Moridi, le ministre ontarien de la Recherche, de l’Innovation et de la Science.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’équipe s’est ensuite dirigée vers les laboratoires pour préparer les tubes photomultiplicateurs et la scintillation liquide, éléments importants de leur expérience qu’ils doivent faire parvenir à l’équipe de CERN avant leur visite en Suisse. La scintillation liquide que les élèves ont utilisée avait été développée par Mark Chen et son équipe de l’Université Queen.

Le docteur James Pinfold, professeur de renommé international en physique particulaire de l’Université de l’Alberta, qui les avait appuyés dans la préparation de leur mise en candidature pour la compétition internationale, s’était également déplacé à Sudbury pour continuer son travail de collaboration.

Les six gars et sept filles de PRDG au musée Science Nord à Sudbury.
Les six gars et sept filles de PRDG au musée Science Nord à Sudbury.

Ce séjour dans le Nord de l’Ontario fut également l’occasion de s’entretenir avec des chercheurs de l’Université Laurentienne qui ont pu les appuyer avec les notions de chimie incluses dans leur expérience. Enfin, les élèves ont aussi eu le temps de visiter le musée Science Nord, un des centres des sciences les plus importants au Canada.

Melinda Chartrand, la présidente du Conseil scolaire catholique MonAvenir, a remercié ses partenaires et «l’équipe de SNOLAB qui a coordonné cette visite avec enthousiasme et qui a investi beaucoup de temps et d’énergie afin de rendre ce séjour inoubliable».

«Nous sommes constamment à la recherche d’expériences uniques qui permettent aux élèves de nos écoles catholiques de langue française de se surpasser et de viser l’excellence», a-t-elle ajouté.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur