Des élèves de Cambridge remportent un prix international de physique

Ils travailleront au CERN cet automne!

Rangée arrière: Jacob Lehmann, Mathieu Gilmour, Colin Billiau, Lucas Ferron, Paul McKarris, Dominique Morrison et Denisa Logojan, élèves et Denis Jacques, enseignant. Rangée avant: Andrew Mourcos, Marina Robin, Caitlyn Mourcos, Emily Loke, Mélanie Poirot et Mariam Ibrahim, élèves et Joanne Leblanc-Holden, directrice de l’ÉSC Père-René-de-Galinée.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Des élèves du cours de physique de l’enseignant Denis Jacques à l’école secondaire catholique Père-René-de-Galinée à Cambridge ont remporté récemment le premier prix de la compétition internationale de la physique des particules Beamline for Schools organisé par le Conseil européen pour la recherche nucléaire (CERN).

Les treize élèves de 11e et 12e année de PRDG s’envoleront vers Genève, en Suisse, du 19 septembre au 2 octobre, pour réaliser leur expérience dans les installations du CERN: déterminer s’il existe un multiple élémentaire de la charge électrique (1,60 X 10-19C), tout comme le quantum avec l’énergie.

180 équipes réparties à travers 43 pays sur 5 continents ont participé à la prestigieuse compétition. C’est la première fois qu’une école des Amériques la remporte.

«Quelle belle réussite! Ces élèves ont vraiment su se dépasser et faire rayonner au niveau international le talent et les compétences des jeunes Franco-Ontariens», a déclaré le directeur de l’éducation du Conseil scolaire MonAvenir, André Blais. Il a particulièrement félicité Denis Jacques pour avoir si bien encadré ses élèves.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’objectif de cette compétition était de proposer une expérience innovante et intéressante en utilisant un accélérateur de particules (Synchrotron à protons). Le CERN qui regroupe 22 États membres, a mis sur pied cette compétition pour approfondir les connaissances et la compréhension des particules élémentaires chez les jeunes.

Les 13 élèves de PRDG ont mis plus d’une cinquantaine d’heures pour relever leur défi et soumettre leur proposition écrite accompagnée d’une vidéo.

«Nous cherchons à faire vivre des projets authentiques aux élèves qui stimulent l’apprentissage et le développement des compétences», a indiqué Denis Jacques. «Cette expérience a permis de travailler sur la démarche scientifique et le processus d’enquête, mais également sur la communication, le travail d’équipe et la technologie.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur