Des élèves de Cambridge en direct du CERN

Gagnants de la compétition internationale de la physique des particules

12 des 13 finissants de PRDG au CERN, en Suisse, avec leur prof de physique Denis Jacques (à g.): Caitlyn Mourcos, Colin Billiau, Mathieu Gilmour, Jacob Lehmann, Lucas Ferron, Marina Robin, Dominique Morrison, Emily Loke, Denisa Logojan, Mariam Ibrahim, Paul McKarris et Andrew Mourcos (qui est encore en 12e).
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’équipe gagnante de la compétition internationale de la physique des particules «Beamline for Schools», de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN), s’est entretenue en direct de la Suisse, par vidéoconférence, avec des élèves de leur ancienne école secondaire catholique Père-René-de-Galinée à Cambridge, ce jeudi 28 septembre.

Le groupe de 7 filles et 6 garçons avait remporté en juin dernier cette prestigieuse compétition internationale devant 180 équipes de 43 pays. Ils ont ainsi pu s’envoler le 19 septembre vers Genève afin de pouvoir tester leur expérience dans un des plus importants centres de recherche scientifique au monde.

L’objectif de leur expérience est de tenter de trouver des charges fractionnelles encore plus petites que celle d’un électron ou d’un proton. Ces charges n’ont jamais encore été observées directement de façon stable.

«Nous ne savons pas encore si nous en avons trouvées: nous devons analyser les résultats de notre expérience», a indiqué une des jeunes en réponse à une question d’une journaliste participant à la vidéoconférence dans une classe de l’école PRDG à Cambridge.

Une vidéoconférence, jeudi après-midi, a permis aux élèves de PRDG en visite en Suisse de répondre aux questions de journalistes et de leurs proches à Cambridge.
Une vidéoconférence, jeudi après-midi, a permis aux élèves de PRDG en visite en Suisse de répondre aux questions de journalistes et d’élèves à Cambridge.

«C’est formidable d’avoir pu transformer notre projet écrit en expérience pratique», a indiqué un autre des 13 gagnants en réponse à la question d’un élève de PRDG. «Et avoir la chance de le faire au CERN, c’est très gros!»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les jeunes voyageurs ont remercié tous ceux qui les ont soutenus dans leur projet, notamment le prof James Pinfold, de l’Université de l’Alberta, sommité international en physique particulaire, qui les a aidé à préparer leur expérience. Un autre jeune a indiqué qu’il avait «l’impression de représenter tout le Canada» à ces «Olympiques de la physique».

«Nous sommes extrêmement fiers de ces élèves qui se sont surpassés et qui représentent leur école et la jeunesse franco-ontarienne à l’international», ont dit André Blais, le directeur de l’éducation du Conseil scolaire catholique MonAvenir, et Joanne Leblanc-Holden, la directrice de PRDG. «Ces jeunes ont été appuyés par une équipe formidable d’enseignants – à commencer par leur prof de physique Denis Jacques – qui ont su croire en eux.»

Une vidéoconférence, jeudi après-midi, a permis aux élèves de PRDG en visite en Suisse de répondre aux questions de journalistes et de leurs proches à Cambridge. Pendant un moment, un scientifique du CERN a participé à la conversation.
Pendant un moment, un scientifique du CERN a participé à la conversation.

Les installations de CERN leur ont offert l’opportunité d’utiliser de l’équipement très spécialisé dont, entre autres, des faisceaux de particules à haute énergie. Les élèves utilisent également des tubes photomultiplicateurs et des scintillateurs.

L’équipe de SNOLAB et de l’Université Laurentienne à Sudbury ont également participé à ce projet, ainsi que des partenaires comme les universités de Waterloo et Queen’s, l’Institut de Physique des Particules, l’Association des francophones de Kitchener-Waterloo, le Centre communautaire francophone de Cambridge, Communitech, le Conseil national de recherches Canada et l’Institut Périmètre de physique théorique.

«Le Conseil scolaire catholique MonAvenir est extrêmement reconnaissant de toutes ces personnes et ces organismes qui ont tendu la main à nos élèves afin de leur permettre de vivre cette expérience extraordinaire et d’aller au bout de leurs rêves», a déclaré la présidente Melinda Chartrand.

Une vidéoconférence, jeudi après-midi, a permis aux élèves de PRDG en visite en Suisse de répondre aux questions de journalistes et de leurs proches à Cambridge, dont la directrice de leur école, Joanne Leblanc-Holden.
La directrice de l’école PRDG, Joanne Leblanc-Holden.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur